AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Une Rencontre. [PV Edik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don:

MessageSujet: Une Rencontre. [PV Edik] Mer 4 Nov - 0:29

Cela faisait plusieurs heures que Lilia était réveillée. Le matin était difficile pour elle. Elle devait rapidement contrôler le flux de vibrations extérieures qui semblait vouloir éclater dans sa tête. Étrangement, lorsqu'elle dormait, elle était coupée de toutes ses agressions. Elle n'avait jamais eu de problème d'insomnie...
La jeune fille s'écarta rapidement de sa trajectoire à la vue d'un homme qui se jetait littéralement sur elle, trop affairé pour faire attention à ses pieds. En s'arrêtant, elle le suivit du regard quelques instants. Il disparut parmi les autres hommes et femmes trop affairées. Lilia était un peu gênée. Toutes ses vibrations l'assaillaient de toute part, sans répit. Elle qui voulait se balader tranquillement...la Grande Place n'était pas un excellent choix. Ce genre d'étourderie était parfaitement son genre. Elle croyait, alors qu'elle était encore chez elle, que, peut-être, il n'y aurait personne. Que, pour une fois, elle pourrait observer et ressentir l'eau de la fontaine tranquillement.
Une autre personne tenta de la bousculer, sans succès.

Elle s'arrêta à quelques mètres de la fontaine. Assez près pour sentir, assez loin pour que ce ne soit pas gênant. En vérité, elle comptait s'exercer. Différencier chaque jet d'eau. Et, elle espérait y arriver un jour, ressentir chacune des gouttes, séparément. Cela lui permettrait d'apprécier un peu plus la pluie.
Un courant d'air fit frissonner la jeune fille. Elle ferma le dernier bouton de sa chemise jaune, et se recroquevilla légèrement. Ses cheveux, attachés en queue de cheval décalée, vinrent glisser quelques instants sur l'épaule droite de la jeune femme, avant de revenir à leur place initiale. Lilia posa son regard impassible sur l'immense fontaine. Elle la trouvait belle. Elle venait régulièrement sur la Grande Place, et chaque fois elle la trouvait grandiose.
Elle soupira intérieurement. Comment une oeuvre aussi majestueuse pouvait avoir un créateur aussi...méchant ? Le terme faillit la faire sourire. Méchant. Des histoires lui revinrent en mémoire. Le méchant se faisait toujours punir à la fin. Pourquoi pas ici ? Elle était convaincue que cette dictature cesserait, et que la vie reprendrait de plus belle.

Soudain, une nouvelle vague d'êtres humains s'abatit sur elle. Elle ne bougea pas, mais grimaça intérieurement. Les personnes les plus enveloppées produisaient des ondes plus importantes, et inversement. Pas qu'elle soit raciste, oh non, mais c'était un fait. Les vibrations remontaient dans ses pieds, traversaient ses jambes, son ventre, son torse pour arriver enfin à sa tête. Pire encore, elles se propageaient dans l'air. Un véritable fléau. Heureusement pour la jeune rebelle, elle avait réussi à dominer ces sensations.
Une vibration, très faible, vint interrompre ses pensées. Comme un signal d'alarme. Étrange. Elle n'avait pas eu besoin de se concentrer pour la distinguer des autres. De nouveau, elle vint chatouiller les pieds de Lilia. Celle-ci fouilla la foule du regard. Trop dense. Cette fois, la vibration se manifesta clairement, suivit de deux autres. Il ou elle s'approchait. Curieusement, c'était agréable. Les petits fourmillements qui se propageaient dans son corps semblaient plus doux, plus calmes que les autres. Elle pensa au ronronnement de son chat. C'était différent.
Les ondes s'amplifièrent, pour enfin désigner leur propriétaire. Les yeux de la jeune femme s'agrandirent sous la surprise. Il paressait brillant. Il semblait se détacher des autres. Elle ne savait rien de lui, et pourtant elle le trouvait déjà magnifique, naïvement. Elle fit un pas dans sa direction. Non, mauvaise idée.


« Ah...Ahem...»

Il était bien trop loin pour l'entendre. Elle en fut soulagée, à vrai dire. Sa voix, peu utilisée, était souvent rauque. Étrange. Elle se contenta donc de le fixer. Autour d'elle, les vibrations semblaient s'arrêter à ses pieds, sans continuer leur folle course. Il marchait. Calmement, pensa-t-elle. Elle voulait le regarder de plus près. Mais pour le moment, ses vibrations lui suffisait. Silencieusement, de son regard indifférent et pourtant fasciné, elle suivait le moindre de ses gestes. Elle s'attarda sur ses cheveux qui semblaient bruns, ses vêtements foncés eux-aussi...Immobile parmi la foule, gênant la circulation, elle le regardait. Elle voulait le connaître. Coup de foudre.
Une femme la bouscula sans ménagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 25

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don: Maîtrise du verre

MessageSujet: Re: Une Rencontre. [PV Edik] Mer 4 Nov - 13:21

Depuis déjà plus d'une heure, Edik perdait son temps devant l'énorme et majestueuse fontaine de la grande place. C'était un ravissement pour les yeux, mais une abomination pour les oreilles. Couplée aux bruits de la foule, c'était tout simplement insupportable. Pas tellement parce que la fontaine était très bruyante, non, ce n'était pas tant le cas, mais parce que la foule ne semblait pas vouloir laisser les rêveurs écouter le bruit des jets d'eau tiède... Un peu à la manière d'une personne qui en couvre une autre en augmentant le son de sa voix. Edik aurait voulu tous les tuer, rien que pour être au calme ne serait-ce que quelques minutes. Mais il n'était pas là pour ça. Il s'était levé très tôt ce matin pour recevoir une lettre cachetée dans l'après-midi, par un soldat de l'Empire, ou un simple messager... Il était censé attendre à côté de la fontaine sans même savoir qui il devait justement attendre ! Il scrutait les passants de ses yeux bleus, cherchant désespérément quelqu'un correspondant à un « messager ». Même au bout d'une heure, personne ne vient. Si lui ne venait pas à la lettre, la lettre se devait de venir à lui ! Son visage n'était pas inconnu des services de l'Empire, il y travaillait ! Le simple fait de devoir rester sur la place, sans rien pouvoir faire l'énervait franchement ! Il ne pouvait ni poser un lapin à ce soldat impoli ou pas très doué, ni même aller manger quelque chose vite fait dans un petit restaurant du coin. Son ventre criait famine.

Edik se fit même quelques faux-espoir, en apercevant au loin un soldat ou un homme assistée d'une casquette ou d'une mallette. Rien de concluant, finalement. Il avait toujours aussi faim et personne ne semblait vouloir lui donner une quelconque enveloppe entachée d'un sceau, à l'allure pourtant si conventionnelle... Elle renfermerait soit un paiement, soit un ordre d'exécution ou d'espionnage, comme d'habitude. Recevoir ce type d'ordres, ou même juste un salaire est un moment intense. Un moment ou l'on est prêt à aller s'expliquer avec son supérieur hiérarchique dans le seul but de soit obtenir une mission plus facile, soit obtenir une enveloppe plus garnie. Pour le moment, Edik envisageait la deuxième solution. Il se leva, fit quelques pas en avant et retourna à sa place, scrutant toujours avec attention les passants. Il répéta l'opération au moins une bonne dizaines de fois jusqu'à en avoir bien trop marre. N'ayant décidément rien à faire en cet bel après-midi, il décida d'admirer une nouvelle fois cette fontaine aux traits si particuliers. Il y avait tantôt des courbes, tantôt des angles droits... Une belle œuvre, en somme. Une œuvre quoique mal placée et mal utilisée. Elle ne convenait pas à ce simple lieu de passage. La place était toujours aussi bondée, rien avait changé en quelques minutes. Le jeune homme soupira intensément avant de passer la main dans ses cheveux. Rien n'est plus ennuyeux que l'attente.

Tout en baladant son regard sur la place, il eut une surprise. Quelqu'un le regardait. Était-ce la personne qui l'attendait depuis plus d'une heure ? Il fut vite déçu par cette vision. Ce n'était qu'une demoiselle qui l'observait intensément. Son charme opérait même à plusieurs mètres ? Il sourit intérieurement puis finalement, réfléchit à cette fille. C'était peut-être tout de même elle, le messager, ou plutôt dans ce cas, la messagère... Cependant, rien que ses habits, quoique forts jolis ne laissaient présager que le contraire. Edik n'avança pas, contrairement à elle. Elle fit un pas hésitant avant d'ouvrir la bouche pour laisser un son qui fut vite étouffé par le bruit ambiant. Serait-ce un « Bonjour, désolé de vous avoir fait attendre ? » ou même un « Vous n'êtes pas facile à trouver, au milieu de cette foule ! ». Son visage semblait vouloir dire le contraire. Si des mots étaient sortis de sa bouche, ce n'étaient pas ceux là. Deux choix se présentaient donc. Premièrement, l'aborder pour en savoir plus... Deuxièmement, l'ignorer. Tout en réfléchissant à ses deux options, il fit quelques pas, regardant furtivement celle qui ne le quittait point du regard.

Tandis que lui essayait d'éviter ces yeux charmeurs, elle, semblait vouloir croiser les siens plus que tout autre chose. Finalement, une vieille bonne femme la bouscula. Vu sa carrure, c'était presque David contre Goliath. Un combat de titan... Qui se termina très rapidement. La jeune femme se trouva à terre en instant. Edik se précipita, sans trop de précipitation à son secours , car elle ne bougeait pas, ne le lâchant toujours pas du regard. Il lui tendit la main. Elle se releva.


« Un : Qui est-tu ? Deux : Que me veux-tu ? Trois : Si tu n'es pas la personne que j'attends, tu ferais mieux de ne pas trop t'attarder. »

Il débita tout ça très rapidement, ne lui laissant pas le temps de répondre, histoire de l'intimider et de lui faire cracher le morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don:

MessageSujet: Re: Une Rencontre. [PV Edik] Mer 4 Nov - 14:24

La collision fut brutale, mais Lilia ne se sentit pas tomber. Les vibrations intenses qui la traversèrent semblaient étouffées, presque inexistantes. Ses yeux ne prêtèrent pas attention au décor qui semblait se mouvoir. Ils n'arrivaient pas à se détacher du mystérieux inconnu. Elle se rendit compte qu'elle était à terre. Mais ce furent les vibrations plus intenses qui retinrent son attention. Il avançait, vers elle. Au fur et à mesure qu'il se rapprochait, la jeune femme levait la tête pour pouvoir observer son visage à sa guise. Elle fut agréablement surprise. Il avait de magnifiques yeux bleus. Captivée par le regard surprenant de l'inconnu, elle en oublia tout le reste. Il se dégageait de lui des impressions contradictoires, mais attirantes. Elle se demanda de quoi pouvait être rempli de tels yeux.

Lilia mit quelques secondes avant de remarquer la main tendue. Les battements de son coeur s'amplifièrent. Elle avait l'impression d'être une petite princesse face à son héros. Elle leva son bras lentement, glissa ses doigts dans la paume de l'inconnu, acceptant son offre, et se releva. Elle hésita à lâcher la main salvatrice, mais elle savait que l'emprisonner ainsi n'était pas une bonne idée. Elle décida donc d'épousseter ses vêtements, mais avant qu'elle ait pu faire le moindre geste, le jeune homme l'interrompit.


« Un : Qui est-tu ? Deux : Que me veux-tu ? Trois : Si tu n'es pas la personne que j'attends, tu ferais mieux de ne pas trop t'attarder. »

Elle s'immobilisa, surprise. Il avait une jolie voix. Froide, mais charmeuse. Elle analysa pendant quelques minutes la forme, l'intonation, et le rythme, avant de se rendre compte qu'il s'était adressée à elle dans un but précis. Il lui avait posé des questions, il l'avait interrogé. Pour un être extérieur, elle pouvait sembler un peu lente. Elle n'osa pas répondre. Il avait l'air menaçant. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Devait-elle s'excuser ? Ce conflit intérieur ne dura que quelques secondes. Pendant ce temps, là, son regard était toujours fixé sur le visage de l'homme. Si elle était du genre à exprimer et extérioriser ses sentiments, elle aurait rougi. Elle aurait baissé les yeux, les joues rouges, et aurait balbutié des phrases d'excuses incompréhensibles. Peut-être qu'ensuite, charmé par ces tentatives désespérées, il aurait rit, il lui aurait prit les mains, il l'aurait réconforté à voix basse. Mais Lilia n'était pas comme ça. Et la vie n'était pas comme ça. Elle se décida quand même à répondre, dans un murmure.

« Ahem...Je suis...J'ai été bousculée.»

Elle se tut. La bruit de la foule et de la fontaine couvrait totalement sa voix. Elle allait devoir parler plus fort. Elle cligna des yeux, et son regard examina chaque détail du visage de son interlocuteur. Elle se reprit. Elle ne devait pas repartir dans ses pensées, se détacher de la réalité. Elle reprit donc la parole, en augmentant le volume.

«Je crois...enfin, je ne pense pas être la personne que vous attendez. Je vous regardais juste pour...enfin...vous avez quelque chose.»

Elle espérait avoir été entendue. Il lui était pénible de devoir presque crier, selon elle, pour se faire comprendre. C'est à ce moment là qu'elle comprit qu'il attendait quelqu'un. Même si l'idée de la rencontre de son âme soeur ou de sa destinée plaisait à Lilia, elle eut assez de jugeote pour balayer ces pensées. Peut-être attendait-il une femme. Cela la rendit un peu triste, mais rien n'apparut sur son visage toujours impassible. Seuls ses yeux pouvaient refléter, parfois, quelques-uns de ses sentiments. Elle détourna ces derniers de l'inconnu en face d'elle, pour la première fois, et épousseta de la main son jean, légèrement sali par sa chute. Néanmoins, le besoin de le regarder reprit rapidement le dessus.


Dernière édition par Lilia Nellen le Mer 4 Nov - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 25

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don: Maîtrise du verre

MessageSujet: Re: Une Rencontre. [PV Edik] Mer 4 Nov - 15:06

La main de la jeune fille était douce et rassurante. Edik eut un léger frisson en la serrant, tout en prenant bien soin de ne pas lui faire mal. De près, on pouvait maintenant bien voir ses beaux yeux verts-bleus. Elle semblait aussi fragile qu'une brindille, sur laquelle on marche sans vergogne. Mais une jolie brindille, il le remarqua bien vite, elle n'était pas laide du tout. Cependant, ce n'était pas sa première préoccupation. Il attendait une réponse de cette fille complètement dans la Lune. Elle semblait être là, sans être là. Le jeune homme l'oublia un instant, se rappelant de la raison de sa venue sur la place. En somme, il perdait son temps depuis bien trop longtemps. Aussi jolie soit-elle, la demoiselle ne déclencherait pas en lui le sentiment intense de vouloir rester ici.

Ce que lui dit Edik sembla ne pas l'embarrasser du tout. En fait, elle ne semblait même pas être gênée par sa chute. Pourtant, devant toute la foule, quoique inattentive à celle-ci. Seul son regard persistait sur lui. Comme celui d'une gamine amoureuse. C'était gênant, mais intéressant. Pas très agréable tout de même de toujours se sentir observé. Il continua de la fixer d'un œil interrogateur suite à ces questions. Elle ne répondit que par des petits murmures inaudibles...


« D'accord... »

Il n'avait rien comprit, mais ça sonnait comme une excuse. Il l'accepta intérieurement. Elle haussa la voix et se fut enfin audible pour lui. Elle avait l'air d'avoir un sérieux problème de ce côté là. Pauvre fille.

«Je crois...enfin, je ne pense pas être la personne que vous attendez. Je vous regardais juste pour...enfin...vous avez quelque chose.»

Quelque chose ? De quoi parlait-elle ? Avait-elle eu des informations sur lui ? Avait-elle découvert son pouvoir ? Que pouvait-elle bien savoir sur lui ?

«  Je ne sais pas de quoi tu parles, mais j'aimerais que tu me le dises. J'attends quelqu'un et tu ne correspond pas vraiment à ce que j'imaginais. Mais tu ne me regardais pas comme on regarde quelqu'un dans la rue, tu sais ? Je pense que tu attends quelque chose de moi. Ou plutôt, une réponse à une question que tu te poses. N'est-ce pas ? »

Elle ne correspondait même pas du tout à un messager lambda ! Une chemise jaune et... C'était une femme, déjà. Pourquoi une femme ? Non, ce n'était pas elle, impossible.

« Y a quand même un truc qui me chiffonne. Comment tu m'as remarqué dans la foule ? Tu m'as déjà vu avant ? Même t'ayant déjà vu plus tôt, je ne sais pas si je t'aurais reconnu. C'est bizarre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don:

MessageSujet: Re: Une Rencontre. [PV Edik] Mer 4 Nov - 16:01

Lilia buvait les paroles du jeune homme. Bien qu'elle appréciait également les vibrations émises par sa voix, elle se préoccupait plus des questions qu'il lui posait, et de ce qu'elle allait devoir répondre. Elle eut l'impression qu'il était méfiant. Il l'interrogeait rapidement. Méthodiquement. Il sembla se détacher d'elle, un moment, comme elle l'avait fait auparavant. Oubliant l'extérieur, plongé dans ses pensées. Elle en profita pour observer son corps. Elle discernait des muscles en dessous de son manteau. Il était, qui plus est, assez grand. Il se dégageait de lui une impression de froideur, et en même temps de sympathie.

« Je ne sais pas de quoi tu parles, mais j'aimerais que tu me le dises. J'attends quelqu'un et tu ne correspond pas vraiment à ce que j'imaginais. Mais tu ne me regardais pas comme on regarde quelqu'un dans la rue, tu sais ? Je pense que tu attends quelque chose de moi. Ou plutôt, une réponse à une question que tu te poses. N'est-ce pas ? »

Le regard de la jeune fille se fit surpris, puis interrogateur. Des questions. Elle en avait plein. Pourquoi ses vibrations étaient-elles différents ? Qui attendait-il ? Qui était-il ? Lilia pencha légèrement la tête en signe de réflexion. Elle regardait les pavés de la place, songeuse. De nouveau, ses cheveux vinrent effleurer son épaule. Elle passe y passa l'une de ses mains, avant de se redresser. Son regard était moins insistant, mais elle était quand même fascinée par les yeux bleus de l'inconnu.
Elle n'eut pas le temps de répondre qu'il lui posa de nouvelles questions.


« Y a quand même un truc qui me chiffonne. Comment tu m'as remarqué dans la foule ? Tu m'as déjà vu avant ? Même t'ayant déjà vu plus tôt, je ne sais pas si je t'aurais reconnu. C'est bizarre. »

À ces mots, Lilia eut un sourire. De son point de vue, la question était plutôt "Comment aurait-elle pu ne pas le remarquer ?". Mais elle s'interrogeait aussi sur le pourquoi de cette différence de vibrations. C'était un homme qui, bien que très séduisant, n'en restait pas moins un humain. Alors pourquoi ? Qui plus est, elle ne l'avait jamais vu avant. Il n'était donc pas possible que ce soit un souvenir, ou que l'un puisse reconnaître l'autre. Elle fit un effort pour être audible, sans pour autant s'habituer à parler fort. C'était nécessaire, car la foule était omniprésente, bruyante et compacte. Elle réfléchit à sa réponse. Pouvait-elle lui parler de son pouvoir ? Elle hésitait.

« Eh bien...Pour le moment, je vais me contenter de : Qui êtes-vous ? Et si je vous ai remarqué...c'est parce que vous émettez des...hum, vibrations différentes. Nous ne nous sommes jamais rencontrés, je crois. Je m'en serais rappelée. »

Une vibration faible mais bien connue l'interrompit. Une micro-seconde plus tard, la goutte tomba sur son épaule. Elle écarquilla les yeux, tandis que les autres gouttes explosèrent sur le sol. La pluie, tout d'abord fragile, s'amplifia, et bien vite les les cheveux et les vêtements de la jeune femme furent mouillés. Elle s'apprêtait à dire quelque chose lorsqu'elle fut interrompue de nouveau par une détonation, suivie de cris. Elle tourna la tête, mais n'aperçut que des gens affolés. Et la pluie la désorientait. Elle crût ressentir les vibrations lourdes de bottes de soldats, mais ne pouvait l'affirmer. Elle réfléchit rapidement. Peut-être valait-il mieux fuir. En cas de combat, elle serait maîtrisée en quelques secondes. Mais elle ne savait pas du tout ce qu'il se passait, et cela la gênait. Maudite pluie...! Elle fit volte-face, cherchant une réaction quelconque de la part de l'inconnu, mais bien vite, la cause de ce remue-ménage se fit entendre.

« Liberté au peuple ! Sale dictateur ! Vive les rebelles !»

Les rebelles. Lilia fut désemparée. Si elle les aidait, elle risquait d'être mise à jour. Plus de couverture. Elle ne voulait pas vivre pourchassée par l'Empire. Mais elle était l'une des leurs...
Un nouveau problème vint se poser. Elle ne s'était pas interrogée une seule fois sur la nature de l'inconnu. À vrai dire, cela lui importait peu. Mais elle n'avait pas envie d'être découverte. Trempée, la jeune femme décida de se rapprocher de l'attroupement qui s'était formé un peu plus loin. Elle lança un regard au jeune homme, et fit quelques pas. Mais bientôt, elle fut interpellée par quelques soldats impériaux qui s'approchèrent d'elle.


« Hey vous ! Vous êtes avec eux ? »

La jeune fille s'immobilisa. Malgré la pluie, elle ressentit d'autres vibrations. Elle tenta de les isoler, et en déduit que d'autres soldats venaient en renfort.

« ...Non, je ne suis pas une rebelle. »


Pourtant, les soldats continuèrent d'avancer en sa direction. Une simple phrase ne suffisait pas à l'innocenter. Elle devait fuir. Mais pourtant, elle envisagea la possibilité d'un combat. Fuir, alors que les autres allaient sûrement se faire massacrer, n'était pas une bonne idée. D'autant plus que des soldats allaient bientôt arriver de toute part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 25

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don: Maîtrise du verre

MessageSujet: Re: Une Rencontre. [PV Edik] Mer 4 Nov - 17:07

Au questions d'Edik, il n'y eut pas tout de suite de réponse. Elle ne fit que détourner la tête quelques instants, semblant chercher ce qu'elle allait dire. Elle n'avait pas de nom pour l'instant. Il devait la baptiser. Mou du genou, ça lui convenait plutôt bien, mais ce n'était pas forcément digne d'une jolie jeune fille comme elle. Tant pis ! Finalement, elle n'était pas si molle que ça, la belle. Elle eût un sourire aux secondes questions que le grand Grieg ne tarda pas de lui poser juste après. Un magnifique petit sourire, lumineux et sincère. Edik répliqua par un des siens. Pas tout aussi beau, soit, mais ça passait.

« Eh bien...Pour le moment, je vais me contenter de : Qui êtes-vous ? Et si je vous ai remarqué...c'est parce que vous émettez des...hum, vibrations différentes. Nous ne nous sommes jamais rencontrés, je crois. Je m'en serais rappelée. »

Il ouvrit la bouche pour répondre à la question, mais une gouttelette d'eau l'arrête dans sa course et vint se fendre en deux sur son front. Sensation qu'il ne supportait pas vraiment. Il secoua la tête et remarqua que la belle mou du genou n'avait apparemment pas fini son interrogatoire. Mais elle ne le continua pas, s'attardant sur autre chose. Cette autre chose, Edik l'aperçut plus loin. Des soldats de l'Empire et une bande d'énergumènes excités. La demoiselle aux longs cheveux n'avait pas l'air très rassurée par ce qui se passait là-bas. Lui, ne réagit pas. Une arrestation, ou quoi que cela puisse être, c'était la routine. Il n'allait pas s'attarder là-dessus. Pourtant, un cri résonna.


« Liberté au peuple ! Sale dictateur ! Vive les rebelles !»

Des rebelles, il fallait s'en douter. Cependant, un acte comme celui-ci, aussi bête, ne mènerait pas à grand -chose, sinon à une bagarre rangée en faveur des soldats. Ed' ne se mêlerait pas de ces échauffourées. Se trahir auprès des rebelles par un soldat mal renseigné sur les opérations secrètes menées par l'Empire serait inenvisageable ! La demoiselle au regard coloré ne fût pas de cet avis et s'approcha bien trop près de la scène, tout en espérant une réaction de son interlocuteur. Les soldats impériaux, aux aguets, l'accostèrent violemment.


« Hey vous ! Vous êtes avec eux ? »

La jeune fille s'arrêta net, se rendant sûrement compte de son erreur de jugement.

« ...Non, je ne suis pas une rebelle. »

Même dit aussi innocemment, cela n'arrêterait pas les interrogateurs. L'un d'eux, ne semblant pas de son avis, lui fit part en pointant son fusil vers elle.

« On ne joue pas à ça avec nous. Vous êtes tous pareils, sales rats ! Vous devriez resté cachés ! »

Il ne s'arrêta pas là et voulu lui asséner un coup de crosse. Edik voulant la protéger se jeta devant elle, vitrifia la manche de son manteau de façon à créer une lame. La pluie ruisselait sur cette arme transparente. Elle siffla dans l'air et découpa le fusil en deux. Ed' attrapa la main du soldat trop hâtif.

« Si j'étais vous, messieurs, je laisserai cette jeune femme tranquille. Sinon, je peux toujours transformer votre camarade en belle statue de verre. Vous en pensez quoi ? »

Il n'attendit pas de réponse, transforma le bras de l'homme et le poussa sur ses camarades. Tout se passa très vite. Il se retourna aussi rapidement qu'il avait sauvé la fille et l'a prit par le bras.

« Maintenant que j'ai réparé ton erreur... COURS ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don:

MessageSujet: Re: Une Rencontre. [PV Edik] Mer 4 Nov - 18:03

Dans la précipitation, Lilia n'avait pas tout de suite remarqué le fusil. Elle jetait des regards aux rebelles, et, parfois à l'inconnu, derrière elle. Il n'avait pas bougé. Les gouttes ruisselaient sur son visage. Elle le trouvait vraiment attirant...et mystérieux. Il n'avait pas eu le temps de répondre à sa question, et cela contrariait la jeune femme. Vu la tournure que prenait la situation, ils risquaient d'être séparés. Plongées dans ses pensées, elle fut surprise lorsque la voix sèche d'un des soldats retentit, l'obligeant à reprendre contact avec la réalité, et à se retourner. C'est à ce moment qu'elle aperçut l'arme.

« On ne joue pas à ça avec nous. Vous êtes tous pareils, sales rats ! Vous devriez resté cachés ! »

Il s'approchait de plus en plus. Lilia se rendit compte du danger, et s'apprêtait à reculer lorsque le soldat leva brutalement son arme dans sa direction. La jeune femme voulut se couvrir à l'aide de ses bras, mais une forme sombre attira son attention. L'inconnu s'était posté devant elle. Tout était confus. Elle entendit un bruit métallique, mais ne réussit pas à voir ce qu'il se passait. Ce ne que lorsque le fusil coupé en deux tomba par terre, et que le jeune homme attrapa la main du soldat qu'elle comprit. Il avait un pouvoir, lui aussi. Et quel pouvoir ! Elle eut le temps d'observer la lame de verre quelques instants, avant d'être de nouveau rattrapée par la réalité et le danger de la situation. Mais la plupart des Soralyens n'avaient pas de don. Il était spécial...

« Si j'étais vous, messieurs, je laisserai cette jeune femme tranquille. Sinon, je peux toujours transformer votre camarade en belle statue de verre. Vous en pensez quoi ? »

Surprise, la jeune femme assista à la vitrification du bras du soldat, qui hurlait. C'était impressionnant. Elle n'avait jamais vu ce genre de choses...Elle voulut dire quelque chose à l'inconnu, mais celui-ci la saisit précipitamment, par le bras après avoir bousculé le membre impérial sur ses confrères, et la tira vers lui.

« Maintenant que j'ai réparé ton erreur... COURS ! »

Courir ? Lilia savait au moins faire ça. Elle se souvint de quelques unes de ses fuites, et actionna ses deux jambes. La pluie et le vent lui fouettaient le visage, jusqu'à en être presque douloureux, mais elle ne s'arrêtait pas. Il avait raison. Elle avait fait une erreur. Elle aurait dû partir dès le départ, sans se soucier des membres de la Rébellion. Elle avait failli se faire arrêter, ou pire, se faire tuer. L'homme l'avait sauvé. Sa main sur son bras nu était froide, mais agréable.
La jeune femme tâcha de se concentrer sur les issues. Elle ne manquaient pas, sur la Grande Place, mais elle sentaient que plusieurs d'entre elles étaient bloquées par de soldats. Elle se concentra sur les vibrations, tant bien que mal, et trouva une zone presque silencieuse. Elle lança un regard à son sauveur.


« Nous devrions emprunter ces escaliers, à droite...Il n'y pas de soldats, normalement.

Sûre d'elle, elle n'avait cependant pas ralenti sa course. Même si les soldats étaient loin derrière eux, tout danger n'était pas encore écarté. Comme pour prouver ses dires, une petite troupe de soldats déboula sur la place, à quelques dizaines de mètres d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Time waits for no one
Just for me

Time waits for no one ♥ Just for me

Messages : 788
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 25
Localisation : Où le vent souffle, vous me trouverez.

MessageSujet: Re: Une Rencontre. [PV Edik] Sam 16 Jan - 22:28

Du nouveau?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une Rencontre. [PV Edik]

Revenir en haut Aller en bas

Une Rencontre. [PV Edik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem No Jiyuu  :: Anthalys ~ Centre de Pouvoirs ~ :: Grande Place ~ -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Air du temps et Société | Relations conflictuelles, divorces et séparations