AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar


Messages : 107
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 21
Localisation : Dans une ruelle étroite. Peut-être entrain de fuir...?

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don: Télépathie & Language animal

MessageSujet: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Mar 15 Déc - 22:20

Je déteste ce foutu quartier. Mal famé, avec les pires quarpouilles(1) qui puissent êtres... Mais j'suis bien obligée... Mon professeur de piano habite là. Paix a son âme. Mais bon, payer pas cher et rater le cour, c'est pas gentils ! Même si il ne se facheras pas, c'est pas gentils quand même...!

Pour me rassurer, je me mis a chanter :

" J'ai mangé des croquettes et depuis rien ne va ! J'ai des bouts de squelettes qui font n'importe quoi, des bouts de moi, qui n'en font qu'a leurs têtes... ! "

Je marchais donc dans la ruelle la plus SOMBRE QUE J'AI JAMAAAIIIS connu.
Malgrès le fait que ce soit une très très très très belle journée, sans nuage, un soleil rayonnant, il fait froid, je me les pelles et y'a du vent.
Je me presse donc un peu. Euh... J'entend des bruits de pas et de voix. Deux chats sortent d'un coin en courant.

" Attention, Hilly, t'suivie tu saiiis ? "

Je leur demande de se taire. Puis je m'arrête. Mon coeur commence déjà a battre la chamade et j'ai de plus en plus peur. Je commence a courrir, je suis pieds nus.
Je me heurte a un homme, bossu.
Il fait peuuuur... Je l'esquive, me fait attraper par la queue et tirée. Je pousse un miaulement de douleur ( oui, en effet, je miaule. ).
L'homme me tire vers lui et commence a me trippoter. Je me débat du mieux que je peux. Mon agresseur est horrible. Des balafres traversent son visage, il pue l'alcool et pense des choses malsaines... Très malsaines....
Je lui mord méchamment le bras, lui donne un coup de pied là où il faut, lui donne un coup d'ongles ( oui, mes ongles ressemblent a des griffes :3 ) et me casse en courant.

" SALOPE ! " que j'entend...

Deux hommes me barrent le passage. Encore ? Je passe entre eux, furtivement. Ils n'ont même pas le temps de me voir passer. Je me heurte encore a quelqu'un après avoir courru pendant très très très longtemps.
Mais il n'est pas comme les autres. Il sent bon, lui au moins...
J'entend déjà les autres qui accourent. Je me cache derrière celui que je viens de heurter en murmurant des " au secours, siouplait... " et en sanglottant.
J'ai peur...


Dernière édition par Hilly Midnight le Ven 18 Déc - 23:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
224/250  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Mer 16 Déc - 7:17

Et hop, encore une journée qui s’achevait ! Enfin, s’achevait… le terme était plutôt mal choisi, quand on savait qu’il était près de cinq heures de l’après midi et que Gericko s’était levé seulement 3 heures plus tôt. Paresseux ? Si peu… Disons qu’il aimait bien profiter de son confortable lit jusqu’à satiété, voilà tout ! Et puis de toute façon, c’était pas son truc que de se lever aux aurores pour avoir une journée bien remplie. L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, dit-on ? Ouai beh allez vous faire voir.

Le jeune homme marchait sans se presser dans les grandes rues de la citée animée qu’était Anthalys. Les gens affluaient en cette magnifique fin d’après midi, et lui prenait plaisir à se mêler ainsi à la foule de gens qui sortaient du travail, fatigué après une dure journée de labeur… alors que lui était encore frais, plein d’entrain et de vigueur pour la soirée qui s’annonçait. Dans ces conditions là, il lui était assez facile de laisser traîner ses mains là où elles n’auraient pas dû être, grappillant par-ci par-là une petite bourse, ou tout autre objet de valeur. Certes ce n’était pas sa technique habituelle, à lui qui aimant tant se faire reconnaître lorsqu’il effectuait ses sales coups, mais il venait tout juste de lire un petit message à son intention comme quoi il était en retard de quelques mois pour payer son loyer… Ne tenant pas à se faire exclure pour si peu, Gericko avait donc entreprit de récolter ses ‘’revenus’’ mensuels au plus vite pour plier son affaire, et ensuite se laisser aller à ses petits plaisirs en effectuant quelques actes un peu plus dignes de son statut de pirate.

Gericko ne prêtait pas tellement attention où ses pas le menaient, tellement il avait finit par connaître par cœur jusqu’au moindre petit cul de sac de cette ville dans laquelle il résidait depuis quatre ans déjà. Aussi ne réalisa-t-il pas tout de suite qu’il quittait peu à peu les grandes rues pour s’enfoncer dans le cœur pourri de la ville, ces ruelles toujours plus étroites et toujours plus sordides où le pire était parfois à redouter. Plongé dans ses pensées, il en sortit brusquement, alerté par ce silence soudain qui l’environnait, et se rendit compte alors de la direction qu’il empruntait. Mais loin de tourner les talons et de revenir sur ses pas, il continua dans cette direction, dans son éternelle attitude de je-m’en-foutisme-de-ce-qui-m’entoure et son allure nonchalante. Etrange comme il faisait plus froid ici, mais peut-être était-ce dû au fait que le soleil ne parvenait quasiment plus à éclairer tout ce dédale sinueux de quartiers mal famés ? Le jeune homme resserra sur lui les pans de son manteau et rajusta son épaisse écharpe noire tout en continuant de marcher, tandis qu’il croisait une bande de jeunes à l’allure mauvaise sans daigner leur accorder ne serait-ce qu’un centième de seconde de son attention. Peuh, comme s’il allait se mettre à craindre ces graines d'abrutis!

~.~

Un bruit soudain de course le fit sursauter tandis qu’il se figeait net, aux aguets. On venait ? Il plissa un instant les yeux, sondant la semi-pénombre qui l’entouraient sans réelle difficulté – l’avantage d’être lié à des animaux nyctalopes, haha :3 –, et distingua quelques temps plus tard une silhouette furtive qui avançait vers lui à vive allure. Tellement qu’elle le percuta de plein fouet, le faisant légèrement vaciller sous l’impact. Surpris, il baissa les yeux vers elle pour mieux distinguer les traits de l’inconnue, mais celle-ci l’avait déjà contourné pour se réfugier derrière son dos, implorant son secours d’une voix larmoyante. La peur… elle l’empestait à plein nez ! Gericko fronça les sourcils, tandis qu’un bruit de pas plus mesuré se faisait à nouveau entendre. Deux… non, trois types arrivaient vers eux sans se presser, et leur attitude trahissait visiblement leur jubilation de savoir leur proie prise au piège. Ils n’avaient pas encore prit conscience du sauveur potentiel qu’elle venait de trouver, visiblement…
Le jeune homme les observa un instant, avant de se retourner vers son inconnue. Une grimace d’étonnement se peignit sur son visage tandis qu’il considérait ses traits juvéniles. Quoi ? Mais qu’est-ce qu’une gamine venait foutre ici ?

« Eh les gars, on a de la compagnie ! »

La voix, railleuse, d’un des types le fit de nouveau pivoter vers eux. Son visage se ferma, tandis qu’il gommait toute trace de surprise de son faciès pour n’exprimer rien d’autre qu’un air neutre. Eh merde ! Dans quel pétrin la fillette venait-elle de le fourrer bon gré mal gré ? Il avait beau être totalement dénudé de scrupules, il ne pouvait décemment pas l’abandonner à son sort, elle était bien trop jeune !
Gericko considéra un long moment les trois agresseurs sans mot dire, puis enfin un sourire matois se dessina sur ses lèvres pâles. Pauvres types, va ! Ils puaient l’alcool à plein nez, mais en dehors de ça ce n’était sans aucun doute que des imbéciles heureux comptant profiter de leur supériorité numérique pour prendre du bon temps avec la gamine. Sauf que c’était sans compter sur lui, qui était en pleine possession de ses moyens…

« Crétins ! Vous comptez faire quoi au juste, là ? » Lança-t-il sur un air de défi à ses trois interlocuteurs, figé dans une posture d’attente et prêt à réagir au moindre des gestes suspects de la part de ses vis-à-vis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 107
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 21
Localisation : Dans une ruelle étroite. Peut-être entrain de fuir...?

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don: Télépathie & Language animal

MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Mer 16 Déc - 14:54

L'homme se retourna vers moi. Il m'observais. Puis il se retourna vers les hommes qui avaient gueulé un truc je ne sais pas quoi....
Je m'accrochais donc désespérément au vêtements de l'inconnu, continuant de sangloter.
Non seulement l'autre crétin m'as tirée par la queue, mais j'ai mal maintenant ! J'ai la tête qui tourne, j'ai de plus en plus peur. Elle me serre l'estomac et une boule se forme dans ma gorge.
L'inconnu parle. Je ne sais pas ce qu'il dit. Je n'entend rien, queue basse, oreilles au plus bas. Je redouble de sanglots en continuant mes gérémiades.
L'inconnu est dans une posture qui me fait assez penser a un animal, prêt a bondir.. J'ai l'air fine moi maintenant ! Le vent souffle de plus en plus fort, j'ai l'impression. ( D'ailleurs, ma jupe se soulève sans cesse. CONNERIE ! )
Un chat me grimpe sur l'épaule. Ils sortent de nulle part a chaque fois. Je me dégage de l'inconnu, au cas où.
Mes yeux sont rougis, je suis frigorifiée sur place ( qu'elle idée, j'ai que des robes. ), j'ai mal au coeur et au ventre...
Mais je ne peux pas m'empêcher d'avoir une certaine confiance en l'inconnu. Je me remis a chanter cette phrase débile que j'adore.

" J'ai mangé des croquettes et depuis rien ne vaaaa... "

Le chat se joint a moi, même si c'est juste des miaulements pour les autres. Je serre l'animal contre ma maigre poitrine en regardant le dos de l'inconnu.
Je relève doucement mes oreilles de chat, en agitant ma queue. Mes cheveux noirs volent dans n'importe quel sens, a droite, a gauche a cause du vent.

*Courage...Désolée...*

J'enlève ma saccoche et je la pose délicatement a côté. Je me met juste derrière l'inconnu histoire de voir un peu. Un réaction de la part des types...?

Un qui se tient très légèrement l'entre jambe, l'autre qui rage, et l'autre autre qui bave.

*Je sais que je suis belle mais quand même...*

Ils passent visiblement a l'action. Ou pas. Le chaton reste cramponné a moi. Je reprend confiance. Et j'imagine, vu la dégaine que l'inconnu a, que ça seras pas gratuit...!


Dernière édition par Hilly Midnight le Ven 18 Déc - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
224/250  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Jeu 17 Déc - 17:30

La gamine semblait être définitivement grippée à son haut, tandis qu'elle continuait de pleurnicher dans son dos. Gericko commençait à ressentir les premiers prémices d'un franc agacement vis-à-vis de cette attitude enfantine, bien qu'entre nous il comprenait tout de même un peu qu'elle ait un comportement pareil... Avec de tels types à ses trousses, y avait tout de même de quoi s'inquiéter pour son intégrité physique (& même mentale au vu de ce qu'ils avaient l'air être décidés à lui faire subir), mêmes s'ils étaient complètement torchés. En plus elle avait froid, il la sentait trembler violemment contre lui, et ce ne pouvait être uniquement la peur qui les provoquait aussi forts. 'Fin bon. Apparemment, les trois hommes avaient décidés que le jeune homme qu'il était ne représentait pas de danger direct pour eux, puisqu'ils les regardaient tous deux en laissant échapper de pitoyables ricanements qui traduisaient leurs pensées aussi clairement que s'ils s'étaient exprimés à voix haute. Il était évident que l'adolescente les intéressait, malgré son jeune âge. Tssk, bande de vieux pédophiles pervers, va ! Gericko laissa échapper un claquement de langue amusé. Ils pensaient vraiment que, même en étant en supériorité numérique, ils pourraient avoir le dessus sur lui ? Ils allaient vite apprendre à leurs dépends que non, pauvres idiots qu'ils étaient.

Entendant une voix derrière lui, le jeune homme se retourna de nouveau vers son auto-proclamée protégée qui s'était mit à chantonner une petite phrase complètement débile. Haussant un sourcil, il la considéra de nouveau un instant sans mot dire, notant au passage la présence d'un tout jeune chat juché sur ses épaules qui l'accompagnait à grands renforts de miaulement. Son regard se teinta d'un certain étonnement, alors que soudain un détail le frappait, auquel il n'avait absolument pas fait attention depuis tout à l'heure. Et pourtant, c'était pas faute d'être discret, puisqu'on voyait que ça ! La gamine était dotée d'une queue et d'oreilles tout à fait félines, des particularités tout de même assez peu communes chez les êtres humains ! M'enfin vous me direz, lui pouvait bien se transformer en chat alors bon... Était-elle métamorphe elle aussi et s'amusait-elle simplement à ne transformer que quelques parties de son corps, ou bien cela faisait-il partie intégrante d'un physique immuable ? Il se posa brièvement la question avant de l'oublier aussitôt, après tout cela ne comprenait pas de réel intérêt pour lui. Quoi, que... Il n'avait jamais essayé de tenter une métamorphose incomplète, faudrait qu'il tente un jour, voir si ça marchait ou pas... Le cas échéant, cela pourrait tout de même lui être bien utile dans certaines circonstances, vous pensez pas ? Mais bon, la question n'était pas d'actualité pour l'instant. Pas tant qu'il n'y aurait encore ces trois ivrognes devant eux en tout cas, bien qu'ils ne consistent qu'en un potentiel dérangement et source d'énervement. La jeune fille s'était enfin détachée de lui, reculant de quelques pas comme pour mieux admirer le « spectacle » à venir. Les autres andouilles s'étaient rapprochées, et Gericko se retourna une fois encore vers eux. Ils n'avaient d'yeux que pour la gamine, posant sur elle un regard torve & trouble. Le problème avec les gens qui ont un peu trop forcé sur l'alcool (ou sur la drogue ou autre substance illicite), c'est qu'ils sont tout bonnement incapable de flairer la présence d'un danger quand ils en voyaient un. En l'occurrence, lui. Et il allait vite se charger de le leur faire comprendre. L'attitude qu'ils avaient présentement l'écœurait au plus haut point, on aurait dit de vulgaires charognards vaguement anthropomorphisés prêts à se jeter sur leur proie.

Gericko hésitait. Non pas qu'il venait d'être pris par un soudain sentiment de couardise, mais simplement il se demandait de quelle façon il allait l'emporter sur ces trois lurons là. Oui parce qu'il allait l'emporter, ça faisait aucun doute hein ? Non pas parce qu'il était bouffi de sa certitude de gagner tout sur tout (quoi que... *PAN*) mais plutôt parce que ça serait quand même la pire honte pour lui que de se prendre un cuisant échec face à trois hommes même pas capable de marcher droit plus de deux pas d'affilés. Alors qu'il commençait à avoir une excellente expérience du combat au corps à corps (et même à arme blanche, mais on s'en fout. ^.^), et qu'il avait la capacité de se transformer en un animal bien plus dangereux et réactif qu'un être humain. Non en fait, ce qui provoquait son hésitation, c'était la manière qu'il allait employer pour montrer à ces trois vauriens qu'ils n'étaient que des moins que rien, et qu'il vaudrait mieux pour eux d'arrêter de forcer un peu trop fort sur la gnôle. Parce que c'est tout de même la cause d'une sacrée source de problèmes, quand l'on est animé de mauvaises intentions et que l'ont veut avoir une chance, même infime, de s'en tirer. Mais bon ça, c'était pas vraiment son problème puisqu'au contraire, ça servait plutôt bien ses affaires sur le coup ! Mais alors quoi ? Se transformer en panthère et expédier cette ennuyeuse affaire en un rien de temps, ou bien conserver sa forme humaine et s'amuser un peu ? Après tout, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas fait d'exercice physique de la sorte... Ouai mais bon, ils semblaient bien trop lourdauds pour former de potentiels adversaires, et de toute façon vu comme ils étaient imbibés, ils tiendraient pas la route. Aucun intérêt, donc.

L'un des trois bonshommes se décida enfin à passer à l'action, fonçant sur lui comme une bourrique, soit d'une façon à peu près aussi raffinée que le laissait à penser son comportement depuis tout à l'heure. Quand on est pas capable de regarder une fille sans retenir un filet de bave de couler de sa bouche, on n'est pas non plus capable de se comporter en autre chose qu'en bestiaux lors d'un affrontement comme celui-ci. Gericko laissa échapper un léger éclat de rire moqueur. L'autre, déstabilisé par cette sorte de jovialité qui semblait émaner de son vis-à-vis s'arrêta un instant, décontenancé. Lui en profita pour se reprendre, se ramassant sur lui même à la manière d'un fauve. Un sourd feulement menaçant s'échappa de ses lèvres closes, signe annonciateur d'une métamorphose imminente. Mais l'homme ne pouvait pas comprendre, ne connaissant pas le phénomène qui s'emparait peu à peu du corps du jeune homme. La seule chose qui aurait pu à la limite l'alerter, c'était ses pupilles qui avait curieusement rétrécies pour prendre la forme de celles d'un félin.
Ce fut alors à son tour de se mettre à ricaner, devant celui qu'il considérait dorénavant comme rien d'autre qu'un simple mec croyant faire lui peur en grognant. Pauvre andouille. Il s'élança de nouveau vers Gericko, ce dernier restant toujours aussi immobile, tout son corps tendu dans l'attente du moment idéal. Moment qui arriva lorsque les deux adversaires se retrouvèrent à moins de 4 mètres l'un de l'autre. Gericko bondit en avant, et c'est une panthère qui se propulsa sur son adversaire, le coupant aussi sec dans son élan tout en le renversant sur le sol. Ses pattes antérieures s'appuyèrent sur la poitrine de l'homme, le maintenant au sol avec une force dont il n'était pas capable de se libérer, surtout au vu de l'état dans lequel il se trouvait. D'autant plus que la peur était venue y mettre son grain de sel, le tétanisant complètement tandis qu'il observait avec de grands yeux effrayés le félin qui le dominait. Un gémissement étouffé sortit de ses lèvres, rien de plus. Gericko sonda son regard un long instant, le sien étant incroyablement serein pour la situation. Et mieux valait qu'il le soit d'ailleurs, car sinon il y aurait belle lurette que ses crocs auraient déchirés la tendre chair de la gorge qui s'offrait à lui bon gré mal gré.



[Je te laisse le champs libre pour la réaction de ma 'victime' et des deux autres, j'espère que ça te conviens ♥️]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 107
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 21
Localisation : Dans une ruelle étroite. Peut-être entrain de fuir...?

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don: Télépathie & Language animal

MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Ven 18 Déc - 22:17

Tout se passait assez vite en fait. Je fixais les personnes devant moi. J'avais bien l'impression d'être décalée. Fallais-t-il que j'apprenne a me battre..?
Mon "sauveur" pensait beaucoup. Il réfléchissait, réfléchissait. ça me donnait limite mal à la tête. Des pensées aussi terrifiantes vis-a-vis de la violence que cyniques et pourtant assez vraies.
Il s'arrêta de penser, se retourna avec des yeux ronds.

*Quoi ? J'ai un truc sur la joue ?*

Je le regardais, l'air aussi blasé que lui avait l'air stupéfait. Je levais donc une oreille, baissais l'autre et remuais la queue. Mes yeux le dévoraient presque ( oui, j'ai une certaine attirance pour les personnes plus agées )... HEIN ?! Mais a quoi je pense moi ! Reprend toi, débiiiiile !
Je me donne une petite tape sur le front. Je suis de plus en plus fatiguée, et j'ai froid. Je me laisse donc tomber sur le sol. J'ai l'impression qu'il va neiger... Je porte mon regard sur le ciel, parfaitement bleu, sans nuages.
J'étais livide, tétanisée et je ne sentais plus mes membres. Une peur indéscriptible m'envahissait, j'étais assaillie par des voix, j'avais la tête qui tournait. Je n'étais vraiment pas bien. L'inconnu s'était retourné.
Un des ivrognes se jetait déjà sur lui, comme un taureau ( ça existe ça ? ), tête baissée.

J'eu la vision la plus magnifique et en même temps horrible de toute ma vie. L'inconnu a bondit tandis que l'autre débile était a peu près 4-5 mètres de lui. Et il s'est ... transformé en panthère ? Une jolie panthère noire. Je commence d'ailleurs a y voir trouble, j'ai de plus en plus le vertige.
Je crois que je suis entré en hypothermie... J'ai de plus en plus froid, mes membres sont congelés... ( Pouf, evanouissement )

[ En raison d'un problème technique, notre petite Hilly est tombée dans les pommes. Moi, narratrice suprème, je prend donc le relais. ]

La gamine tombe sur le sol, complètement frigorifiée, tremblottante et a bout de forces.

En revenant a ce qui ce passe du côté des ivrognes et de l'adulte, l'homme métamorphosé en panthère tiens au sol le premier attaquant. Les deux autres sont complètement tétanisés de peur. Le premier ivrogne fixait la panthère, en respirant a peine. Les secondes semblaient longues, plus rien ne bouge. La gamine agonise au sol, tout reste calme, le ciel finit par se couvrir de gros nuages.


[ Hilly ]

Ah... Quesque j'ai froid... J'ouvre un peu les yeux, histoire d'y voir quelque chose. Je vois les deux hommes qui partent en courant et l'autre qui ne réagit plus a rien. Peut-être une crise cardiaque.... J'essaye desespérément de me lever, sans y parvenir. Je vois qu'il commence a neiger. C'est bizarre... Je referme les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
224/250  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Dim 20 Déc - 10:06

La scène semblait s’être figée, en un étrange tableau peu engageant. D’une part la fillette qui avait glissé au sol et ne bougeait plus d’un pouce, d’autre part les deux hommes encore debout qui baillaient littéralement aux corneilles devant le « spectacle » qui s’offraient à leurs yeux aussi rond que des soucoupes. Au centre, le troisième larron, à terre lui aussi, et dominé par une massive panthère noire qui n’avait absolument pas sa place dans une ville comme celle-ci. Silence. Un ange passa. Quelqu’un déglutit péniblement, et ce fut comme un signal. Les deux ivrognes tournèrent les talons, s’enfuyant du plus vite qu’ils le pouvaient dans leur état d’ébriété avancée, sans demander leurs restes et abandonnant sans remord leur infortuné compagnon entre les griffes – c’était le cas de le dire – de son agresseur. Une belle petite bande de cul de jattes, ceux-là… Mais bon en même temps, c’était tellement prévisible de la part de personnes de la sorte… Si du mépris pouvait s’afficher dans le regard d’un félin, alors c’aurait été précisément ce qu’on aurait pu lire en cet instant précis, tandis que Gericko contemplait d’un air désabusé les autres prendre le large, multipliant le nombre de gamelles à chaque fois que leurs pieds mal assurés rencontraient un obstacle, aussi infime ce dernier soit-il.

La panthère se reconcentra sur sa proie du moment, proie qui par ailleurs étaient d’une immobilité quasi-totale. La peur semblait l’avoir fait décuver d’un coup, et la soudaine lucidité qui s’était emparée de lui lui soufflait que mieux valait qu’il ne tente aucun geste inconsidéré, s’il tenait à sauver sa peau – du moins s’il avait encore la chance de le faire. Gericko abaissa sa tête, l’approchant dangereusement près du visage de l’autre, qui ne put retenir un petit glapissement de terreur. La réponse ne se fit pas attendre, en un grondement qui sortit de la gorge du prédateur. Ses instincts meurtriers lui soufflaient de mettre fin à la fragile flammèche qu’était la vie du malheureux personnage. Les félins avaient cette différence des canidés qu’ils ne tuaient pas uniquement pour se nourrir, mais aussi pour le plaisir du jeu. Un peu comme le chat qui va jouer avec la souris, et l’achèvera quand il en aura marre, l’oubliant instantanément dès lors qu’elle aura cessé de vivre. L’homme était à sa merci, et bouffi d’une peur qui le glaçait jusqu’aux os, n’en excitant que davantage l’esprit meurtrier du fauve auquel il était bien obligé de confier son destin pour l’instant. Sa gueule s’entrouvrit, laissant apercevoir des crocs dangereusement affûtés qui se rapprochèrent de la gorge de la victime. Celle-ci ne put retenir un hoquet de frayeur qui bloqua sa respiration, ses yeux s’écarquillant davantage encore qu’ils ne l’étaient déjà. Sa dernière vision de la vie serait cette gueule effrayante ? Non … Et pourtant, cela semblait un fait immuable, le cours de sa vie allait s’arrêter net ici. Alea jacta es, comme on dit…

Gericko l’aurait sans doute tué. Comme ça, de sang froid. Mais la petite part humaine qui subsistait encore en cet instant présent dans sa forme animale lui rappela la présence de la gamine dans son dos. Il ne pouvait décemment pas faire ça devant elle. Même lui avait une conscience, comme quoi hein… Ce fut presque à regret qu’il releva la tête, soufflant sur le visage de l’homme au passage. Ses canines avaient laissées deux longues estafilades sanglantes sur son cou, marques qui, bien que peu profonde, mettraient sans aucun doute longtemps à cicatriser vu la fragilité de la zone touchée.
Un petit bond léger sur le côté. Gericko délaissait sa proie, non sans lui avoir décoché un grondement menaçant lourd de menaces. L’homme ne se le fit pas répéter deux fois et se leva – du moins tenta, dans un premier temps, car son corps de lui obéissait plus – pour prendre à son tour la poudre d’escampette. Il ne connaissait pas sa chance : le métamorphe était vraiment dans un bon jour aujourd’hui, pour jouer au bon petit samaritain de la sorte. Enfin au moins désormais il y regarderait à deux fois avant de nourrir des mauvaises intentions envers une quelconque personne. S’il avait comprit la leçon, du moins. Mais ça valait mieux pour lui…
La panthère gronda sourdement. La peur sembla alors donner des ailes à l’homme qui réussit miraculeusement à se relever et, vacillent, à emprunter d’une démarche incertaine mais le plus pressée possible la même voie que ses deux compères quelques instants auparavant. Gericko reprit forme humaine, et dirigea son attention vers la gamine, toujours étendue à terre. D’ailleurs, qu’est ce qu’elle faisait dans cette position ?
Le brun s’approcha d’elle, et s’accroupit à ses côtés. Les yeux fermés, elle tremblait de tous ses membres.
Et la neige de commencer à tomber.
Il laissa tomber un juron énervé, tendis qu’il posait une main prudente sur la joue de la jeune fille. Glacée. Et merde ! Mais qu’est-ce qu’il avait fait pour mériter ça ? D’abord elle le forçait à le faire devenir son protecteur, puis elle lui faisait une crise de… d’hypothermie ? Elle n’allait tout de même pas lui claquer entre les doigts maintenant, alors qu’il avait daigné de s’occuper de ses agresseurs !

« Hey demoiselle… Tu m’entends ? »

Un soupir blasé sortit d’entre ses lèvres. S’il la laissait comme ça, elle allait crever de froid ça semblait évident. Mais alors quoi ? Il n’allait tout de même pas la ramener chez lui le temps qu’elle récupère, c’était totalement hors de question ça ! Quelle idée aussi, de se trimballer en robe par un temps pareil…
Gericko ouvrit sa chaude veste et se l’enleva à regret, ne voyant pour l’instant aucune autre solution pour remédier à se problème. La fille était frêle et beaucoup plus petite que lui, elle ferait donc une couverture improvisée convenable. Il l’y emmitoufla dedans en s’efforçant de couvrir en premier les parties les plus dénudées puis, toujours accroupi près d’elle, la tint dans ses bras pour qu’elle ne reste pas en contact avec le sol glacé qui se recouvrait d’instant en instant d’un mince tapis blanc. Elle avait intérêt à reprendre conscience assez rapidement, il n’avait pas toute sa vie devant lui pour poireauter en l’attendant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 107
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 21
Localisation : Dans une ruelle étroite. Peut-être entrain de fuir...?

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don: Télépathie & Language animal

MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Mer 6 Jan - 20:10

Brrr... J'me sens pas bien, calée a la va vite comme ça... J'ai encore (oui encore) l'impression qu'on me fait bouger sans que je puisse réagir, bouger un p'tit doigt, ouvrir les yeux ou protester ou même faire quoi que ce soit. Je suis purement congelée (plus pour longtemps, nyah) et j'ai une certaine appréhension, en même temps d'être rassurée, près de la personne qui me fait un semi câlin pour me réveiller, a grand peine. J'ai pas envie de me réveiller. Je suis presque bien. Excepté la position, je suis PRESQUE bien !En ouvrant un peu les yeux ( j'arrive a bouger ! OUAIS ! ), je remarque que je suis collée à mon sauveur, dans sa veste qui me sers de couverture, douce et chaude a souhait et qu'il a certainement dû la quitter a regret... vu le temps qu'il fait, avec la neige, tout ça.... M'enfin, je le comprend et pas qu'un peu ( bah, être tout le temps en robe ou en manche courte, c'est... pas chaud. Surtout en hiver ).

Je finis par me réveiller peu a peu, ayant beaucoup moins froid.

« Merci, nyah... »

Un tout petit remerciement sort de ma bouche. Je ne sais même pas si il l'a entendu (m'en fout un peu, tu me diras). Je ferme les yeux, les rouvres, les refermes, les rouvres... Je recommence a m'endormir, nyhan ! T'endors pas, qui te dis que c'est pas un méchant, très très méchant sale stupide mâle violeur psychopathe sadique et pervers ?! ( j'ai peur de hommes, j'avoue. ) Bon, c'est les même mots, mais mon vocabulaire n'est pas assez élargis pour. Je me redresse d'un coup, vitesse éclair .... et me cogne au menton du jeune. AAAAAAAAaaaaïe... Je me tiens la tête avec une main, l'autre sur la poitrine de celui que je viens de malencontreusement frapper., j'ai maaaaal...

« Désolééééééééééééééééééééééééeeeuuuuh....-nyah... Gomenasaaaaaaï... »

L'inconnu n'as visiblement pas redressé la tête ( j'y vois rien t'façons ). Et j'ai encore parlé stupidement et bizarrement. Je baisse la tête plus qu'elle ne l'est déjà et je continue a demander pardon (sale soumise va !). Maladroite que je suiiiiiiis... et trop animaaaaaaaleuuuh....
J'essaye de cacher mes oreilles en les baissant et bouge plus ma foutue queue.
Je le vois franchement pas là. J'essaye de ne pas mourir de rire en l'imaginant, la bouche en coeur, les yeux remplis d'étoiles, et qui fait " OKAAAAY, BABY ! ". Je suis con quand je m'y met. Vraiment. Je le regarde, avec mes grands yeux de chat. Implorants. D'ailleurs, je ne l'ai jamais vraiment observé. Brun ténébreux rrrrr....! Pas moche du moins. J'ose plus trop bouger, entre la neige et mes conneries. Je tente un sourire des plus gentils et mignons. Le rouge me monte aux jouuuues...
Faites qu'il me tape paaaas..
La neige se fait plus épaisse, autour. J'en ai plein les cheveux. Et j'éternue.
Entre mes réactions précipitées stupides et tout le reste, je dois paraitre un peu débile... Je pousse un grand soupir intérieur. J'ai un air mi blasé, mi triste. Stupide femelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
224/250  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Jeu 7 Jan - 14:01

Alala... Il y a des jours où l'on regrette franchement ses choix, ses décisions, les envies qui nous passent par la tête... Lui qui n'était pas quelqu'un de sociable et d'ouvert aux autres par excellence, voilà maintenant qu'il se retrouvait avec une fillette sur les bras, à n'en plus savoir qu'en faire ! Aurait-ce été quelqu'un de seulement un peu plus âgée que la jeune demoiselle qu'il l'aurait abandonné à son sort sans un seul remord, passant son chemin et se contentant de se mêler de ses ognons, et seulement d'eux. Mais il n'était pas cruel au point de laisser une gosse – qui, soit dit en passant, n'avait franchement rien à foutre par ici – aux prises avec trois grands gaillards ivrognes jusqu'à la moelle ! S'il y avait bien quelque chose qui le répugnait, c'était le viol... D'autant plus lorsque la victime était aussi frêle que celle-ci... Il lui était donc venu en aide – il n'avait pas vraiment eu le choix, de toute façon – , et se retrouvait maintenant dépossédé de son manteau dans lequel il l'avait emmitouflée pour qu'elle ne meure pas de froid. Ces filles, franchement j'vous jure... Quelle idée aussi de se trimballer dans des petites tenues d'été en plein hiver, alors qu'il neigeait de surcroît ? Pff...

Gericko la serra plus fort dans ses bras sans cependant se montrer brute, lui frottant le dos d'une main énergique pour aider la chaleur à se répandre plus rapidement dans son corps, maintenant qu'elle avait une épaisseur en plus sur ses habits trop légers. Elle finit par sembler se réveiller, émergeant lentement comme on sort d'un rêve, et articula un remerciement d'une voix faiblarde, si basse qu'il faillit ne pas l'entendre... Quoiqu'avec l'excellence des sens que lui conféraient son don de métamorphe, il aurait tout de même pu difficilement passer à côté. Sans répondre, il acquiesça d'un léger hochement de tête tout en croisant son regard, le visage tout à fait neutre. A nouveau elle recommençait à papillonner des yeux, et le jeune homme comprit qu'elle n'allait pas tarder à replonger dans le sommeil... Et puis quoi encore ? Elle n'allait tout de même pas s'endormir ici, si ? De un, c'était dangereux – le fait qu'ils soient dans un lieu non sûr tout comme celui qu'elle n'était pas sûre de se réveiller si elle abandonnait la partie par ce froid – et puis de deux... il comptait pas s'éterniser ici trente ans, merde !

« Heyp! Tu t'endors pas et tu reste avec moi, okay ? »

Il la secoua légèrement pour l'empêcher de sombrer dans un sommeil trompeur, et obtint un retour de sa part assez.. édifiant. Que ce soit de son fait ou bien qu'elle se soit simplement reprit en main et s'était posée l'interdiction de dormir, elle venait de reprendre conscience assez brutalement. Se redressant d'un coup dans ses bras, elle vint percuter son menton avec sa tête de façon assez violente. Bon pas trop non plus quand même, n'exagérons pas, hein ? Fallait pas oublier qu'elle n'était pas bien vieille et qu'en conséquence de cela elle n'avait pas non plus une force extraordinaire. Mais ce fut cependant largement suffisant pour qu'il se morde la langue, tout en la lâchant brusquement sur le sol gelé, sous l'effet de la surprise.

« Putaiiin t'fais pas semblant toi ! » jurat-t-il tout en se frottant brièvement le menton, sentant le goût âcre du sang envahir sa bouche. Boh... pas comme s'il n'avait jamais goûté de sang de toute sa vie, non plus... Il détourna la tête et cracha – pas sur elle, hein ? – tandis qu'elle s'excusait, semblant franchement désolée. Humpf... C'est pas ça qu'allait arranger les choses... m'enfin, c'était pas comme si elle l'avait gravement blessé non plus, c'était rien d'autre qu'une petite morsure... qu'il s'était infligé lui-même, qui plus est... même si c'avait été sous l'action de son coup de tête.

« Laisse, c'est bon... j'vais pas en mourir non plus hein ? »

Elle releva la tête vers le pirate, l'observant un instant sans rien dire, puis finalement un sourire se dessina sur son visage juvénile tandis que ses joues rosissaient légèrement. Il lui en décocha un moqueur, accompagné d'un regard du même acabit, alors qu'elle se mettait à éternuer.
La neige devenait à chaque instant plus compacte, et tombaient à gros flocons du ciel, maintenant. Gericko réprima un léger frisson. Pas qu'il craignait le froid, mais plutôt l'humidité... Il n'avait rien pour s'en protéger, et cette neige qui imbibait son pull commençait à tremper ce qu'il portait en dessous, produisant une désagréable sensation glacée et mouillée à la fois. Les deux jeunes gens commençait à être recouvert par toute cette blancheur, qui venait grandement contraster avec les cheveux noirs et les habits sombres du jeune pirate. Cueillant un flocon sur le bout de son nez, il le porta à sa bouche, goûtant à cette neige froide et sans saveur, puis reporta son attention sur la jeune fille; qui arborait à présent un air vaguement triste.

« Bon... On va pas s'éterniser ici non plus hein, j'tiens pas plus que ça à me transformer un statut de glace... » Décida-t-il d'un air résolu, se levant d'un geste leste. La mettant à son tour sur ses pieds tout en la soutenant au cas où, il reprit la parole d'un ton railleur, toujours avec cet insupportable sourire sur le visage.

« Tu peux marcher toute seule ou tu veux que j'te porte, princesse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 107
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 21
Localisation : Dans une ruelle étroite. Peut-être entrain de fuir...?

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don: Télépathie & Language animal

MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Ven 15 Jan - 14:54

Mouahahaha.... J'y crois pas... Il a osé... osé m'appeller " Princesse "... Un sourire dément se peignit sur mon visage, avec une lueur perverse et méchante dans les yeux.

« Princesse-nyah, hein...? »

Changement d'attitude express... Je vais encore dire une connerie, me faire frapper, mais j'ai pas supporté. D'où qu'il m'appelle « Princesse » ce con ? Il m'as relevée, et même si son intention était quelque peu aimable - j'ai un doute... -, j'ai pas aimé. Encore, j'aurais été une gamine gatée, impérieuse et de très faible stature - ce qui est le cas pour les deux dernières options - j'aurais compris si il m'avait appellée « Morveuse ». Je le hais. Et le pire, c'était ce sourire, moqueur et sans scrupule, près a vous sortir une remarque sarcastique, odieuse, de la pire espèce. Le truc le plus horrible qui soit.


« Connard, je sais marcher, c'est bon-nyah ! Nan mais, princesse-nyah... J'vais t'en foutre moi, des princesses !-nyah »

Je me dégage de son étreinte en feulant légèrement. J'enlève alors son manteau et le lui balance dans la tronche. Mes pieds me font un peu mal, mon genou aussi, mais ça ira. Je le regarde en tirant la langue. Un sourire pareil a celui de mon interlocuteur se peignit sur mon visage, plus arrogant et plus moqueur.

« Owned by Gamine ! »
« Tss tss... J'vous jure-nyah... »


Je recule un peu et commence a marcher dans la neige, vers mes affaires. Je les ramasse, doucement et les remet correctement. La neige est toute douce, j'ai l'impression de marcher sur du coton. Faut dire, je sens plus trop mes pieds, nan plus, c'est horripilant... Et j'ai froid.
En revenant vers l'homme, je passe derrière, tel un félin et monte dessus a la vitesse de l'éclair, suêr raôde, passant mes frèles petites jambes autour de son cou, sans pour autant l'étrangler, juste histoire d'être stable.. Ma peau est glacée et comparée a celle de l'interessé, c'est un iceberg - ça existe ça ...? -. Je commence a l'assaïr de questions, pour l'embêter, sans lui laisser le temps de répondre.

« Par contre, je sais marcher, mais c'est froid, donc tu peux m'porter...-naah...♥️ »

Ma peau est glacée et comparée a celle de l'interessé, c'est un iceberg - ça existe ça ...? -. Je commence a l'assaïr de questions, pour l'embêter, sans lui laisser le temps de répondre.

« Tu viens d'oû ? T'es un pirate ? Un rebelle ? Un mec de l'Empire ? Tu t'appelles comment ? Hein ? T'es qui ? Moi c'est Hilly ! Pourquoi tu m'as sauvée ? Je t'intrigue avec mes caractéristiques de chat ? -etc...etc..- »

Pas envie de me faire marcher sur les petons encore une fois, je me cramponne a mon sauveur en lui passant ma queue sous le nez, noire avec des reflets bleutés, voir si il éternue... Si il réagit mal, je l'aurais cherché. Paix a mon âme en gros. Là, il m'avais vraiment vexée. J'arrête mes questions pour me taire et poser ma tête sur la sienne. Mon ventre gargouillait. Faiiim... Câliiiin... Dodooo...


[Bouh, c'est nul ... ;_; Pas trop d'inspi, sorry]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
224/250  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Sam 16 Jan - 16:25

La gamine ne sembla pas apprécier se faire nommer princesse… Peut-être parce qu’elle avait comprit qu’il se foutait ouvertement de sa gueule, ou alors était-ce simplement parce qu’elle n’aimait pas être appelée de la sorte…. Toujours est-il que son comportement changea du tout au tout tandis qu’un sourire des plus malsains (pour son âge) se peignait lentement sur son visage.

« Connard, je sais marcher, c'est bon-nyah ! Nan mais, princesse-nyah... J'vais t'en foutre moi, des princesses !-nyah »

Connard ? Il fronça brièvement les sourcils, avant de se mettre à rire. En voilà une qui avait de la répartie, au moins ! Encore une môme, et déjà elle se laissait pas marcher sur les pieds. Ça promettait d’être amusant, teh !
Elle lui balança son manteau dans la gueule et lui n’eut que le temps de l’attraper au vol avant qu’il retombe par terre dans la neige, l’enfilant prestement sans se soucier qu’elle risquait d’avoir froid maintenant qu’elle était de nouveau en tenue légère. Mais bon si elle le lui avait rendu c’est qu’elle n’en avait plus besoin, nan ? Alors lui n’allait pas insister non plus, rien à foutre qu’elle crève de froid puisque par ce geste elle lui disait ouvertement ne pas vouloir de son aide. Satisfait ne plus sentir cette humidité pernicieuse s’infiltrer au travers de ses vêtements, il observa la jeune fille s’éloigner de lui pour récupérer ses affaires, s’abstenant de toute réponse à l’insulte qu’elle lui avait jeté en même temps que son manteau. Alors elle comptait partir comme ça, juste sur un coup de tête parce qu’il avait osé la qualifier de princesse ? Bah… Qu’elle fasse comme elle le sentait après tout, hein ? Ça ne le concernait pas plus que ça.
Mais non, elle semblait ne pas en avoir tout à fait fini avec lui, apparemment… Faisant demi-tour, elle revint le voir et grimpa sur son dos avant qu’il n’ait eu le temps pour une quelconque réaction. Surpris puisqu’il ne s’y attendait pas le moins du monde, il se raidit en la sentant s’installer sur ses épaules, et le contact de sa peau glacée contre la sienne lui fut désagréable. Elle reprit la parole et ce qu’elle lui déclara lui tira un sourire, mais il n’eut pas le temps de répondre que déjà elle comblait le bref instant de silence en l’assaillant de questions décousues. Patient, il se tut tandis qu’elle se perdait en une longue tirade, attendant bien sagement qu’elle ait essoufflé toutes ses réserves d’air pour se taire enfin, tandis que son comportement l’amusait franchement plus qu’autre chose. Quand ce fut chose faite, elle entreprit de continuer de le faire chier en baladant sa longue queue de chat sous son nez, en bonne gamine qu’elle était. Incapable de se tenir tranquille plus de 2 secondes d’affilées, comme tout môme qui se respecte… Alala, l’était pas couché encore… Mais il n’avait pas pour autant dit son dernier mot. A chieur, chieur et demi c’est bien connu ! Gericko lui attrapa la queue et tira dessus sans ménagement, plus pour la déstabiliser que par réelle envie de lui faire mal. Quoi qu’il n’y était pas allé avec une paire de gants non plus, hein… Mais merde, il n’allait pas se laisser mener par une mioche qui devait avoir à peine plus de la moitié de son âge !

« Okay, Princesse – il insista sur le mot, ayant comprit que cela ne lui plaisait pas –, on va mettre les choses au clair, d'acc ? Je te porte parce que je le veux bien, et non pas parce que toi, tu en as décidé ainsi. Si tu tiens vraiment à savoir comment j’m’appelle, mon nom c’est Gericko. Pour le reste, ça te regarde pas. Tout c’que t’as à savoir, c’est que j’suis pas ta boniche, ni autre chose du genre. Compris ? »

Tournant la tête vers elle, il planta son regard clair dans le sien et lui adressa une grimace en attendant de voir comment elle réagirait après ce qu’il venait de lui dire – et de lui faire, parce qu’il savait par expérience que se faire tirer par la queue (Sans mauvaises arrières pensées bien sûr. Je ne parle pas pour Gericko sous sa forme humaine ici) n’est jamais chose bien agréable… Entendant le ventre d’Hilly gargouiller, ce fut à nouveau un sourire moqueur qui s’épanouit sur son visage tandis qu’il se remettait à parler.

« T’as faim on dirait ? J’t’aurais bien proposé de t’inviter quelque part, mais j’ai pas un rond sur moi alors à moins que t’ai envie de courir après avoir satisfait les caprices de ton estomac, j’vais m’abstenir je pense… Et j’ai pas plus de quoi à bouffer chez moi – vu que de toute façon il savait même pas si en rentrant il aurait encore un ‘chez-soi’ vu le retard qu’il avait sur son loyer – j’pense que j’vais plutôt te ramener chez toi… Alors si ma Demoiselle veut bien m’indiquer le chemin de son palace… »

Eeh oui, il continuait de la provoquer, cherchant à voir jusqu’où elle irait si elle n’appréciait pas la façon dont il lui parlait… Déjà qu’elle semblait prête à démarrer au quart de tour, ça promettait d’être drôle. A moins qu’elle ne se prenne pas à son jeu, bien sûr…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 107
Date d'inscription : 13/12/2009
Age : 21
Localisation : Dans une ruelle étroite. Peut-être entrain de fuir...?

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
0/250  (0/250)
~ Don: Télépathie & Language animal

MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Dim 21 Fév - 10:59

Je leva les yeux au ciel. Ciel qui n'était plus très gris, la neige continuait quand même de tomber sur mon minois. Il m'as fait maaaa-aaaal-euuuh... Je remuais péniblement la queue, souffrante, je m'avouais vaincue. Roh, ça va ! Les remarques qu'ils me faisait m'embêtaient beaucoup, beaucoup, mais en même temps, m'engueuler avec quelqu'un, ça... "me réchauffe le coeur", comme elle disait la vieille Dame.. J'avais oublié comment c'était, une engueulade, un câlin, une chose quelconque... Mais ... Princesse.. Gyargh ! En étant avec lui, j'oubliais un peu que j'étais en mauvaise posture. Je n'entendais plus les voix dans ma tête. Sauf la sienne, bien sur, mais, c'est pas grave. Enfin, quand même... PERVEEEERS ! Un sourire se déssina sur mon visage.

Gericko, hein... Je lui devait quand même un peu de respect, vous croyez pas ? Je me mit a rire, de la vapeur sortait de ma bouche a chaque fois que je soufflais. Marrant ça.
Et puis, je me rembrunit. Mon palace, hein? Que d'ironie... J'ai remarqué que ses paroles avaient un certain impact sur ma personnalité & sur mon humeur. Stupide petite morveuse foutue a la porte.. Je me rappella l'horrible femme, mes cernes qui se creusaient jour après jour, un sacré paquet d'trucs qui te pourrissent la vie, minimal. J'avais l'impression que le temps c'était ralentit.

« Je.. J'ai pas de chez moi... Je vis sur les toits avec les chats. Je ne supporte pas être avec les autres, je ne contrôle pas mon pouvoir.. J'entend les pensées des autres sans le faire exprès. J'ai même plus de famille, alors bon... Tu peux me reposer si ça t'embête, hein. Je voudrais pas te déranger plus que ça. Et puis, je peux survivre avec des gâteaux -dégueulasses, mais bon. Ca plaît aux chats...- »

Je sourit. Un sourire peut-être trop forcé. Ma voix tremblait légèrement, je serrais les dents. Elle m'acceptait, elle. Avec mes oreilles et ma queue, mes pouvoirs.. Mais elle est morte. Ca fait longtemps maintenant, mais j'arrive toujours pas a l'accepter, ouiiinnn...

« (exaspérée) Nyah... Je suppose que je dois virer de tes épaules. J'aurais beau hurler ou tout ce que tu veux, a mon avis, je resterais pas plus longtemps. Je t'offrirais tout ce que j'ai pour m'avoir sauvé la vie, si j'avais autre chose que du silence, des gâteaux, de la solitude et... le néant. »

Inconsciemment, je serrais mes jambes pas trop fort autour de son cou. Naaaooon, j'veux pas partir, vous m'faites chieeeeer ! Pour une fois que j'peux être tranquille avec quelqu'un... M'enfin bon, a lui de voir. J'hésitais a me lever. J'hésitais a partir. J'hésitais... J'avais envie d'hurler. Je sais pas quoi mais je voulais rester avec lui. Après tout, il fait ce qu'il veut. Je peux pas être au plus bas, c'est pas si grâve. Un de plus, un de moins, quesque ça change. Abrutie.

Ah mais j'vous jure. Mon esprit, un vrai champs de bataille, troué, effrité, brisé, effacé... Si vous saviez... Bon, quand il veux il répond... J'espère que je lui ferais pas pitié, ça f'rais pas plaisir et j'vais avoir envie de le mordre.




[NAAAAaaaAAa... me tap' paaas.. ;_;]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
224/250  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ] Mar 2 Mar - 17:55

Bah... Ses paroles avaient fini par déclencher quelques éclats de rire chez son interlocutrice, c'était toujours ça, non ? Si à défaut d'arriver à vraiment l'énerver, il pouvait lui donner mine souriante, c'était aussi bien... Quoi que ce bref instant d'une improbable gaieté ne dura guère plus de quelques instants, après quoi la fillette se rembrunit de nouveau avant de reprendre la parole ;

« Je... J'ai pas de chez moi... Je vis sur les toits avec les chats. Je ne supporte pas être avec les autres, je ne contrôle pas mon pouvoir... J'entends les pensées des autres sans le faire exprès. J'ai même plus de famille, alors bon... Tu peux me reposer si ça t'embête, hein. Je voudrais pas te déranger plus que ça. Et puis, je peux survivre avec des gâteaux - dégueulasses, mais bon. Ça plaît aux chats... - »
Un instant... La gamine était en train de lui dire que malgré son jeune âge, elle vivait à la rue et se nourrissait avec de la... bouffe pour chat ? Bah putain... On avait vu mieux, en guise de vie, tout de même... Qu'il y ait des clodos à tous les coins de rue à mendier leur pitance parce qu’ils n’avaient jamais été foutus de faire quelque chose de leur vie, passe encore ! Mais... Une gamine ? Qu'on ne supporte pas de vivre avec les autres à cause d'un pouvoir trop gênant, passe encore, mais y avait quand même une limite, non ? Enfin elle avait beau être jeune, elle semblait pas conne pour autant... Si elle préférait vivre comme une SDF plutôt qu'entrer dans un orphelinat et décider de supporter tous les inconvénients qu'entraînait la vie en communauté pour quelqu'un qu'avait le pouvoir de lire dans les pensées... On pouvait dire que c'était son choix, non ? Même si c'était loin d'être le bon... Gericko n'était pas personne à forcer la main des autres. Maintenant qu'elle lui avait avoué de pas avoir de chez elle, il savait plus trop quoi en faire. Sans être un bon samaritain, il n'était pas le Grand Méchant Loup pour autant, et l'abandonner ainsi à ses propres moyens ne lui convenait que très passablement. Parce qu'est-ce qui lui disait que d'autres gens peu recommandables n'allait pas lui sauter dessus dès que lui aurait tourné le dos, hein ? M'enfin, l'allait pas non plus s'ériger en garde du corps de la gamine, ça le ferait plus chier qu'autre chose... Comment il vaquerait à ses propres occupations s'il devait l'avoir tout le temps dans les jambes ? Un peu, passe encore... Mais 24h/24 ? Carrément impossible ! Il deviendrait fou avant la fin de la semaine, pour sûr !

« Nyah... Je suppose que je dois virer de tes épaules. J'aurais beau hurler ou tout ce que tu veux, à mon avis, je resterais pas plus longtemps. Je t'offrirais tout ce que j'ai pour m'avoir sauvé la vie, si j'avais autre chose que du silence, des gâteaux, de la solitude et... le néant. »
C'était lui, ou bien sa voix tremblait un peu lorsqu'elle parlait ? Bah, aucune importance en fait... Mais en tout cas elle semblait n'avoir pas la moindre envie de jerter de la position privilégiée qu'elle avait grugée tout à l'heure, s'il en jugeait pas comment elle avait resserré les jambes tandis qu'elle parlait. Pff... Dans quelle situation il s'était encore foutu en lui venant en aide, hein ? Ça lui apprendrait à vouloir toujours se mêler des affaires des autres... Même si là elle lui avait quand même un peu forcé la main. Pis il s'était bien amusé quand même tout à l'heure, au vu de la gueule que ces deux andouilles avaient tirée lorsqu'il s'était métamorphosé. M'enfin.

« Ecoute Princesse, j'te propose un deal, okay ? J'me contrefiche de tout ce que tu pourrais bien m'offrir, quand je veux quelque chose je le prend et l'histoire s'arrête là. Ça me fais bien chier de te laisser à la rue comme ça alors que visiblement t'es totalement sans défense face au premier type un tant soit peu mal intentionné qui s'pointe, si j'en juge d'après ce qu'il s'est passé tout à l'heure. J'ai un appart quelque part par là – il désigna d'un geste vague tous les immeubles et autres bâtiments qui s'étendaient devant eux, vers les rues plus animées d'Anthalys –. C'est loin d'être un palace, et peut-être que demain ma logeuse me foutra à la porte pour loyer impayé, mais en attendant j'peux toujours te proposer un toit plutôt que de te laisser rester dehors par ce temps. »

Mais où est-ce qu'il allait encore se foutre en lui proposant pareille chose ? Lui qui n'aimait pas les emmerdes, il était en passe de s'y enfoncer jusqu'au cou, là... Enfin, ce qui était dit était dit, plus la peine de revenir en arrière maintenant alors autant continuer sur sa lancée ne pensez-vous pas ?

« Bien sûr, reprit-il, c'est pas un hébergement à vie que je te propose, hein ? Mais si ça te tente tu pourrais y rester jusqu'au retour des beaux jours – sauf si je m'en fais virer d'ici là bien sûr –. Pas que j't'aime bien ou autre, mais ça m'ferais un peu chier si tu crevais maintenant alors que j'ai pris sur mon temps libre pour te sauver la vie. »

Il grimaça ce qui aurait pu ressembler à un maigre sourire, tandis qu’il se demandait intérieurement quelle allait bien être la réaction de la gamine face à sa proposition assez impromptue… Il faut dire que même lui ne s’y attendait pas vraiment, la lui ayant exposé au moment même où elle lui était venue en pensée.

« Évidemment, ça sous-entendrais quelques conditions, hein ? A commencer par ton nom, déjà… Vu que t’as pas tellement l’air d’apprécier que je t’appelle princesse, si tu veux que j’arrête donne-moi autre chose à me mettre sous la dent. A part ça t’en pense quoi ? »

Puisqu’elle était toujours sur ses épaules, il ne pouvait pas se retourner vers elle pour voir sa réaction, ce qui en soi était plutôt dommage car il aimait bien regarder les gens face à face lorsqu’il leur parlait. Même s’il s’agissait d’une morveuse qui devait avoir quinze ans à tout casser, et une splendide attitude à faire chier son petit monde – tout comme lui d’ailleurs, mais bon passons –. Un bâillement lui échappa, qu’il ne fit aucun effort pour réprimer, tandis qu’il attendait sagement qu’elle daigne lui accorder une réponse. Qu’elle soit négative ou positive, il s’en fichait un peu en fait. Au moins il pourrait pas dire qu’il avait tenté de faire sa Bonne Action du jour (voire de l’année, ou peut-être même plus), même s’il devait s’essuyer un refus en pleine gueule. Un moyen comme un autre d’avoir sa conscience tranquille pour les mois à venir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ]

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre...Innatendue ? (<_<') [ Gericko :3 ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem No Jiyuu  :: Anthalys ~ Quartier Mal Famé ~ :: Sombres Ruelles ~ -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit