AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Once upon time ~ [ Yolan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar


Messages : 113
Date d'inscription : 28/10/2009
Age : 25
Localisation : Ici et là.

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
365/500  (365/500)
~ Don: Manipulation des atomes présent dans l'eau et l'air

MessageSujet: Once upon time ~ [ Yolan ] Mar 19 Jan - 21:25

    Maison de Bleudwyn ~

    " Our beggining ?

    Elle ignorait pourquoi elle avait fait tout cela, certes Bleundwyn n'était pas du genre à laisser quelqu'un mourir comme un chien devant ses yeux, mais ce n'était pas une "bonne âme charitable" à qui on devait quémander pitié. M'enfin, il ne l'avait pas fait lui , loin de là et c'était peut être pour cela "qu'il lui avait plu" . Et puis, il est vrai elle lui devait bien cela non ? Mais elle aurait pu se contenter du strict minimum, désinfecter sa blessure arrêter l'hémorragie et partir , telle une ombre. Et pourtant non, elle ne s'était pas arrêté là... Était-ce trop de le ramener chez elle afin de le soigner correctement ? Après tout, il avait empiété sur un domaine qu'elle adorait et dans lequel elle se considérait assez douée pour se débrouiller seule, il avait froissé sa fierté et pourtant ... Elle avait traversé la forêt de Nabudis avec lenteur afin qu'il puisse la suivre, en proie à la nuit qui tombait et aux prédateurs de la forêt. Pourquoi ? Bleundwyn était tellement froide, tellement peu avenante - du moins lors des premières rencontres - et pourtant ... Et pourtant ... Nous considèrerons que la première confrontation était terminée et qu'elle se considérait comme ... Comme quoi ? Elle n'était qu'une rôdeuse, une chasseuse de monstre , non une prêtresse qui s'arrêtait à chaque village afin de soigner les miséreux. Elle ne savait pas pourquoi elle avait fait tout cela, elle le faisait c'était tout. Pas pour ses beaux yeux -même si elle avait noté la profondeur de ce lac qui reposait dans les iris du jeune homme - elle ne faisait pas cela uniquement pour lui et encore moins par ce qu'elle avait ressenti de la pitié en son égard - la pitié, elle détestait ça - mais elle se disait qu'elle devait le faire simplement. Suivant son instinct, simplement ... Oui, elle ressentait l'envie de le faire, cette sorte de nécessiter d'accomplir quelque chose, pour soi. Voila, elle l'emmenait chez elle pour elle en premier lieu, sa petite voix lui avait dit de le faire pour X raison et elle s'exécutait. Néanmoins, le pourquoi du comment la turlupina durant tout le long trajet - la forêt était assez éloigné du village et avec un blessé en plus ce n'était pas particulièrement simple -. Elle avait marché à bon rythme malgré tout, afin de l'obliger à marcher aussi vite qu'il le pouvait - c'était plus prudent de sortir de là le plus rapidement possible - sans tourner le dos et en faisant presque abstraction de lui. Plongée dans sa réflexion et ses interrogations, cependant elle faisait de brèves haltes afin qu'il arrive à son niveau le laissait souffler un peu sans prononcer un mot et reprenait sa route. D'ailleurs, pourquoi l'avait-il suivit ? Aurait-il eu une soudaine confiance en elle ? Lui qui semblait autant attaché à sa fierté que Bleundwyn. Les relations humaines étaient bien complexes, vraiment.

    Ainsi marchèrent-il un bon moment avant d'atteindre l'entrée du village de Macalania. Le trajet avait été long et pénible, plus pour le jeune homme dont elle ne connaissait même pas le nom que pour elle mais elle sentait la fatigue alourdir ses longues jambes. Il était bien temps de rentrer. Ils durent traverser le village devenu silencieux, la nuit était tombée, car Bleundwyn vivait dans une petite maison un peu en recul du village. On avait dit qu'elle lui appartenait , qu'elle lui avait toujours appartenu et elle soupçonnait que c'était dans cette maison qu'elle avait grandi. Oui, c'était dans cette maison qu'elle avait vécu à une époque avec ses parents ... Même si aucun de ses souvenirs n'étaient revenus dans son esprit, dès le jour où elle remit un pied à l'intérieur tout lui semblait à la fois si proche et si lointain. Familier et à la fois inconnu. L'odeur des poutres, cette charpente clair, les pièces, la chaleur qui émanait de cet endroit et son jardin... Et cette atmosphère mystérieuse, rempli de souvenirs perdus l'apaisait. Ils arrivèrent enfin, le portail en bois clair sous une voute de fleur était en vu et Bleudwyn soupira de soulagement. Elle était chez elle. Elle se planta devant le modeste portail et attendit que le guerrier blond arrive à sa hauteur. A partir de là elle poussa l'entrée menant à sa demeure et le laissa passer devant elle. Dès ce moment, on aurait pu croire qu'il se produisit quelque chose, une sorte de nouvelle alchimie entre ces deux personnes qui se connaissaient à peine et dont la première rencontre avait été électrique. Bleundwyn poussa le portail, le referma et passa devant le jeune homme tout en lui prenant la main , instinctivement. Comme-ci ses doigts avaient eu envie de s'entre mêler aux siens, comme ça juste pour leur plaisir et Bleundwyn n'avait même pas remarqué son geste. Devant sa porte d'entrée elle resta encore silencieuse alors qu'elle la dérouillait et une nouvelle fois elle le laissa entrer en premier avant de refermer la porte derrière elle. La maison avait une douce odeur, l'odeur du miel et du pain d'épice, l'odeur d'un hiver froid où le soir on se pose devant la cheminée et on profite du calme et de la chaleur du feu qui crépite. C'était une odeur d'enfance, une odeur de douceur comme une mère qui raconte une histoire à un enfant avant d'aller dormir. Du moins, rentrer chez elle faisait toujours cette impression en son sein.
    Elle le laissa dans l'entrée et se dirigea vers sa cheminée afin d'y mettre une buche et d'allumer un bon feu. Sa maison n'était pas très grande, un petit hall d'entrée qui donnait sur un salon qui devait être la plus grande pièce de la maison. Une cuisine possédant une sorte de "bar" la reliant avec la pièce principale. Ensuite il y avait l'étage avec la humble chambre de Bleundwyn, sa salle de bain et une autre pièce qui aurait pu servir de deuxième chambre mais que la jeune femme avait aménagé en une sorte de bureau. Une fois que le feu crépitait enfin, répandant une chaleur terriblement agréable dans la maison, Bleudwyn retourna à son "invité" ? Qu'elle reprit par la main et le mena jusqu'à son canapé afin de le faire s'y allonger, ayant la meilleure place, devant la cheminé. Elle attrapa une couverture qui trainait par là et lui posa sur le ventre.

    "Réchauffez-vous, je reviens. "

    Et elle s'en alla sans ajouter un mot vers sa cuisine afin de préparer quelque chose de chaud à boire, l'odeur du thé chaud à l'orange vint rapidement s'ajouter au délicieux parfum qui régnait chez elle. Elle posa sa théière et ses deux tasses sur un plateau en bois simple , avec un verre un plus contenant une boisson qui sentait beaucoup moins bon. Puis elle vint rejoindre le jeune homme qu'elle avait laissé devant sa cheminée. S'asseyant au bord du canapé, posant son plateau sur une table à proximité, elle lui tendit en premier le verre contenant un mélange de diverses plantes.

    "Buvez, ce ne sera vraiment pas bon mais ça soulagera la douleur ... Le thé est meilleur."

    Il prit sa boisson et Bleundwyn se releva une nouvelle fois, elle n'avait pas prit le temps de se mettre à l'aise. Elle déposa son sac à l'entrée ainsi que son épée, son carquois et ses flèches. Elle retira sa cape, découvrant sa tunique longues qui laissait entrapercevoir ses courbes. Que très légèrement, mais c'était assez pour en devenir impudique , du moins assez pour laisser imaginer ce qui se dissimulait sous ces habits. Elle retira ses bottes et revint aux côtés de son hôte improvisé, se servant en thé et commençant à boire le liquide chaud. C'était délicieux, une renaissance de la nature dans le froid glacial, c'était bon de se poser après une longue journée. Elle soupira et se mit à fixer le feu qui dansait dans la cheminée, silencieuse, pendants quelques instants avant d'ajouter d'un ton neutre et détaché.

    " Vous prendrez mon lit pour ce soir."

    Et sans jeter un regard au blond, elle passa une main dans ses interminables cheveux noirs et reprit sa contemplation du feu avec un regard somnolent.




________________________________


" Le monde s'est couvert de fleur lorsque nous nous sommes rencontrés . " Thomas Hood. ~

3 roses reçues dans un champ de fleur.

Distributrice officielle de Cookies.♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Once upon time ~ [ Yolan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem No Jiyuu  :: Macalania ~ :: Dans les rues ~ :: Habitations ~ :: Maison de Bleundwyn. -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Air du temps et Société | Relations conflictuelles, divorces et séparations