AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 64
Date d'inscription : 08/01/2010
Localisation : Là où j'ai envie d'être !

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
193/500  (193/500)
~ Don: Matérialisation de dessin

MessageSujet: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Mar 2 Fév - 21:52

"Chared ! Où est-ce que tu m’emmène ?"

« Chuuut ! Tu verras … Avance »

C’est clair et net, Mitsu ne comprenait absolument rien du comportement qu’avait Chared. En même temps elle avait de plus en plus de mal à le comprendre depuis pas mal de temps. Autant parce qu’elle ne sait jamais à quoi il pense, heureusement d’ailleurs, mais même si elle l’a inventé il n’empêche qu’elle a toujours eu du mal avec lui. Ce personnage à eu la chance, contrairement aux autres qui ne s’en plaignent pas, à eu la chance de pouvoir aller se balader où bon lui semble dans l’école et la ville qui l’entour. Ce qui lui a permis de faire des rencontres et d’évoluer un peu plus dans son caractère, lui donnant une indépendance en plus par rapport aux autres. Et par conséquent, empêchant Mitsu de parfaitement bien le comprendre.
Bref … Comme une fois n’est pas coutume, la jeune fille l’avait matérialisé et permis d’aller se balader un peu comme à son habitude. Mitsu s’étant tranquillement logé dans sa chambre pour pouvoir dessiner en paix en mettant un peu de musique de fond pour ne pas trop se sentir seule. Combien de temps est-ce qu’il c’est passé ? Elle n’en avait aucune idée, la notion de temps disparaissant rapidement quand une personne est occupée à faire une activité qui monopolise beaucoup l’attention.

C’est dans ce contexte qu’il l’avait surpris, lorsqu’il revint de sa petite balade, légèrement essoufflé. Il était évident qu’il avait dû courir ou marcher assez vite pour revenir. Croisant le regard de son personnage, elle n’eut pas le temps de lui demander quoi que ce soit qu’elle se retrouvait tirée par la main. Comme si son bras avait été une laisse et qu’elle se trouvait au bout comme un chien qu’il faut forcer pour qu’il daigne sortir dehors. Mis à part le fait que Mitsu n’est pas un chien. Oui, Chared à dû la tirer de force vers l’extérieur de la chambre et de l’école. Et comme pour un sourd qui ne vous regarde pas, on a beau lui poser une question, il faisait comme si elle n’avait rien dit. Agaçant quelque peut la jeune fille qui fini par se laisser trainer. Se félicitant d’avoir encore les baskets aux pieds, mais regrettant de n’avoir qu’un large t-shirt noir en guide de haut. Préférant largement la chaleur du pull qui se trouvait à présent sur le dossier de sa chaise loin dans sa chambre. Oui, car le temps de marcher ils étaient déjà arrivés dans les boyaux de la ville. Le personnage lui faisant emprunter des passages qu’elle ne connaissait pas du tout et qu’elle aurait du mal à reconnaître vu que le jour se faisait de moins en moins clair.
Plusieurs minutes défilaient, Chared l’emmener dans des quartiers de moins en moins jolie d’apparence pour ne pas dire plus ou moins pourri quand on est habitué à côtoyer l’école ou les rues du quartier populaire. Pas besoin que la jeune fille ne pose de question, elle savait qu’elle se trouvait maintenant dans les quartiers mal famé. Mais quel idée à bien pu passer dans la tête de ce personnage pour l’emmener dans un endroit ou personne n’est en sécurité ?

Un bruit étrange fit s’arrêter Chared, lâchant par la même occasion la main de la jeune fille. Le bruit était des plus explicites, quelqu’un les suivaient et n’avait pas était très discret en marchant, d’ailleurs il ne cherchait pas vraiment à se cacher.


« Tu peux sortir Nokomis maintenant. »

Sans attendre de savoir pourquoi, Mitsu toucha son dessin qui se trouvait dans sa poche arrière de pantalon permettant ainsi à Nokomis d’apparaître au grand jour, enfin … Façon de parler. Quelques secondes passèrent alors après l’apparition de cette jeune femme avant que des bruits de coup se fassent entendre, suivit de près par un gémissement de douleur. Se signal semblant dire à Chared de continuer son chemin en prenant la main de Mitsu. Cette dernière se rappelant vaguement qu’elle aurait pu et aurait sûrement du le dématérialisé dès qu’il avait commencé à la trainer dehors. Ou alors prendre le temps de prendre sa veste, le froid ne l’aidant pas. Voyons … Elle l’avait matérialisé il y a combien de temps ? Bien que maintenant Nokomis était là, la jeune fille n’avait pas envie de se retrouver sans le guide pendant un petit moment, de la même manière qu’elle ne pouvait plus les garder tous les deux matérialisé en même temps durant 11h. Seulement tout trois étaient déjà arrivé à destination devant une porte guère rassurante. Une personne les regarda passer avec un regard mauvais. S’attardant sur les deux femmes qu’il ne connaissait pas, Chared saluant la personne au passage avant d’entrée. Etonné de voir tout ce monde, la jeune fille ne remarqua pas immédiatement qu’elle venait d’entrée dans un casino.

"Pour … Pourquoi ici ?"
« Pour que tu sortes. »

"Ce n’est pas une raison Chared … Pour …"

Pas le temps de finir sa phrase que la jeune fille se retrouva poussée, trébuchant dans ces propres pieds pour s’étaler derrière une personne dont elle avait cru reconnaître la silhouette un bref instant avant que sa vision ne soit celle des pieds de cette dernière. S’étalant lourdement sous le regard de Nokomis, on va dire …, de Chared et de d’autre personnes qui c’était intéressé à Chared pour le saluer de la main, comme si c’était un habitué des lieux …


Dernière édition par Mitsu Manade le Jeu 11 Fév - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miu-wonderland.pro-forums.fr/forum.htm
avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 27
Localisation : en plein vol

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
15/500  (15/500)
~ Don: foehn

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Mer 3 Fév - 3:26

-Carte.

Le croupier retourna une nouvelle carte, avant d’afficher un air des plus consterné.

-…21… Black jack.

C’était amusant.
Il était venu ici avec dix mille Koganes sans avoir la moindre expérience sur les jeux de casino. il en était à présent à six cent soixante seize mille trois cent douze Koganes. Jamais il n’aurait imaginé qu’il pouvait exister sur terre moyen aussi facile de gagner de l’argent !
Certes les croupiers ne semblaient pas apprécier les victoires à la chaine de Johan, et c’était déjà le cinquième qui défilait mais dans le fond personne ne lui en voudrais de plumer un casino au meurs si douteux.
Johan n’avait jamais vraiment été quelqu’un de chanceux, ce serai même plutôt le contraire en vérité. Alors pourquoi était-il en train d’exploser les statistiques ? De plumer la banque ? De pousser le croupier à la dépression ? La réponse était simple. Aussi simple qu’un mot.
Lilith.
Le talon de carte était composé de cinq je de carte, c'est-à-dire de 260 cartes, et elle les avaient toute contés. Elle savait à présent quelle carte tomberait, quant et comment. Au plus grand malheur du casino.

-Je mets la totalité de la mise.

Si la mâchoire du malheureux croupier s’était trouvé dans la possibilité de se décroché, elle aurait sans doute traversé le planché. Misé plus de six cent mille Koganes d’un seul coup ?! Se type avait un sérieux problème ! Le plus effrayant c’était dans l’optique de sa victoire. Cela faisait près de trois quart d’heurs qu’il l’observait et il n’avait pas laissé le moindre signe d’attention particulière au carte… c’était simplement impossible ! Il avait remporté plus de 90% des partie et sans compter ? Ce type ruinait toutes les statistiques !
D’une main tremblante, le croupier distribua. Les cartes se retournèrent devant Johan et se derniers n’y manifesta pas la moindre crainte. Une dame et un quatre.
Quatorze !
Un nombre des plus affreux ! Les risques de perdre était simplement gargantuesque… toute carte supérieure à huit entrainerait sa défaite et se sans sommation. Ce qui en l’occasion signifiait la perte de la totalité de sa mise. De plus dans l’éventualité qu’il tombe sur une carte ne l’éliminant pas, les chances de disposer d’un nombre convenable restaient menue. Quelque peu rasséréner le croupier tira légèrement une carte du sabot pour la proposer à Johan. Ce dernier d’un signe de mains claires refusa la carte. Tirant par la même un rire nerveux au croupier. Rester à quatorze ? C’était la chose la plus stupide qu’il avait jamais vue dans sa carrière de croupier, surtout avec une pareille somme ! Il retourna alors sa main pour dévoiler un deux accompagné d’un dix. Ses chance de victoire était énorme, toute carte comprise entre trois et neuf lui offrait l’obtention de la totalité de la mise du jeune prétentieux. Sa chance de défaite était si faible !
Le son d’une carte se retournant pouvait parfois paraitre si doux. Le bruit de la matière se tordant sous le mouvement de poigné du croupier, suivi de près par la bruit étouffé qu’elle faisait une fois apposé sur le tapis de jeu.
Un six.
Ce qui lui faisait un totale de dix huit. Le croupier souriait a un point tel que Johan craignait qu’il se bloque avec se rictus stupide. Non vraiment, il fallait l’aider à recouvré une expression digne de se nom. Se raclant la gorge dans le dessein d’attirer l’attention du croupier, il se permit une phrase simple et compréhensible. L’euphorie de se derniers ne lui permettant sans doute pas une capacité de compréhension des plus développer en l’instant.

-Je vous conseille de regarder un peu mieux…

Cette phrase n’avait aucune raison d’être. C’était un six il en était sur. 6, une sphère surplombé d’une courbe, le chiffre était parfait. Il remarqua alors, une chose.
Minuscule, Négligeable.
Les bords de la carte était irrégulier… il approcha sa main de celle si, la posa sur la carte… et constata la présence d’une seconde carte sous la première. Sous le stress, il avait retourné deux cartes en même temps. La visible était celle qui n’aurait jamais du être retourné, il la retira expressément, honteux de son erreur de débutant. Dévoilant par la même un nouvelle carte.
Un roi.
Johan avait gagné. En vérité, il n’en avait pas douté un instant. Pour deux raison. La première était que Lilith lui avait annoncé qu’il gagnerait le prochain coup, c’était pour cela qu’il avait tout misé. La seconde était qu’il ne connaissait absolument pas les règles du jeu ! Ainsi c’était Lilith qui lui avait expliqué l’erreur du croupier et il c’était contenté de la transmettre. Erreur qui semblait avoir quelque peu troublé se derniers.
Johan lui était satisfait, il avait dorénavant un capitale s’élevant à plus d’un million de Kogane. En seulement deux heurs, a raison de cinq cent mille l’heur c’était un bénéfice agréable.
Un bruit mat, comme la chute d’un corps.
Ce n’était pas le genre de sonorité que l’on attendait après pareille victoire. Enfin cela ne semblait pas être l’avis du croupier qui venait de tourner de l’œil. Ce qui valu à Faust, l’attention de plusieurs membre du casino. Attention qui, bien heureusement, fut rapidement détourné par une nouvelle chute.
Etait-ce une mode dans ce genre d’établissement ?
Se retournant pour contempler l’identité du nouvel arrivant, il fut agréablement surpris.

-Ho ! je vois que tu l’a amené !

Il affichait un air aussi joyeux qu’amusé. Gagné une fortune au casino était une chose amusant, mais retrouver une connaissance valait tout l’or du monde aux yeux de Johan. Une joie qui ne manqua pas de mettre Lilith sur ses gardes.

*Hmph*

________________________________
Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire,
elles le submergent quelquefois mais sans elles il ne pourrait voguer.
[Voltaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 64
Date d'inscription : 08/01/2010
Localisation : Là où j'ai envie d'être !

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
193/500  (193/500)
~ Don: Matérialisation de dessin

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Mer 3 Fév - 20:33

"Je vois que tu l’as amené ?!"

Elle avait cru reconnaître la silhouette de la personne juste avant qu’elle ne soit complètement étalée au sol, maintenant elle en reconnaissait le timbre de voix et elle n’avait pas besoin de relever la tête dans sa direction pour savoir qui c’était. C’est pourquoi, le doux visage de la jeune fille se dirigea directement vers Chared qui la surplombait de toute sa hauteur à sa gauche, un sourire moqueur non dissimulé sur son visage habituellement moins enjoués que sa en temps normal.

« Et bien comme tu peux le voir. Je l’ai apportais un peu vite, tu m’excuseras de sa tenue. »

Tout en parlant, Chared pris Mitsu sous les aisselles et l’aida, pour ne pas dire la porta littéralement, à se relever. Sa tenue, sa tenue ... Elle avait quoi sa tenu ? Une paire de basket comme d’habitude, un pantalon jean un peu large pour elle et un t-shirt tout aussi large. Il y avait quoi dans sa tenue ? Elle était même pas sensé sortir ce soir elle ‘n’allait pas non plus s’habiller de manière sexy. D’autant plus que ce n’est pas le genre de la jeune fille, mais également parce qu’on ne drague pas quand on reste cloitré dans sa chambre. Ce qui était sensé être prévu à la base avant que monsieur ne décide de changer lui-même son emploi du temps, avec l’accord de ce jeune homme apparemment. C’est alors qu’elle tourna son visage vers Faust Johan, ce jeune homme qu’elle avait une fois aidé sans pour autant avoir cherché à être remercié par la suite. Son visage qui montrait un léger agacement qu’elle ressentait pour son personnage s’adoucit aussi tôt. Sans doute un peu trop rapidement, mais Mitsu n’est pas du genre à rester agacé longtemps. Surtout envers quelqu’un qu’elle ne pouvait qu’apprécier malgré son caractère mystérieux qu’il arrive même à garder avec elle. Bref, elle regarda le jeune homme, un léger sourire accroché au visage malgré qu’elle ait encore froid après son petit voyage forcé dans les rues de la ville.

"Et bien, bonjou … Hm, bonsoir Johan."

Pour le coup elle ne voyait pas quoi dire d’autre, elle se trouvait complètement stupide à être en face de lui alors qu’elle n’avait pas prévu de rencontrer quelqu’un ce soir. Surtout que certains regardaient avec insistance le petit groupe qui se trouvait à présent composé de Chared, Nokomis, Johan et Mitsu. Cette dernière se doutant que les hommes présents préféraient plutôt regarder les arguments de son personnage féminin tandis que d’autres c’étaient pour capter l’attention de son personnage masculin. Tiens, monsieur semblait être un habitué de cet endroit. Jusqu’à quel point il le fréquentait ? Le calcul serait simple à faire pour connaître le nombre maximum de fois qu’il pouvait y aller à cet endroit si à chaque fois qu’elle le matérialise pour qu’il se balade il faisait bien sa. Seulement ce n’était pas vraiment le moment de faire les comptes sur ce point, après tout elle l’avait laissé ce n’était pas pour faire la police par la suite. Du moment qu’il ne lui apportait pas de problème … Mais peut-être qu’elle devrait préciser aussi, du moment qu’il ne l’apporte pas. Jetant un coup d’œil à la table de jeu, elle remarqua la montagne de la mise présente en face du jeune homme. N’étant ps une habitué des casinos, pour ne pas dire qu’elle y a mis les pieds un jour elle regarda Johan pour l’interroger du regard. Autant pour savoir ce que sa signfiait toute cette somme, car elle savait quand même que c’est de l’argent qui est misé, et sa présence ici … Mais peut-être qu’une autre interrogation plus urgente devait se faire poser, tandis que cette dernière semblait se mettre en plein milieu de ces pensées.

"Heu … Et comment tu connais Chared ? Enfin, est-ce que t’as deviné qu’il était comme le garçon de la dernière fois ?"


En espérant qu’il comprenne bien ou est-ce qu’elle voulait en venir, mais en même temps elle a tellement été prise au dépourvue depuis le début qu’elle ne savait même pas quoi dire. Déjà quand temps normal elle n’avait pas forcément de conversation … Mais là … Il faut avouer qu’elle était quand même mal à l’aise dans cet endroit, bien que certains regards se soient détourné pour s’intéressé de nouveau aux autres parties en cours, elle n’avait pas l’impression que tout le monde avait lâché l’affaire sur ce petit groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miu-wonderland.pro-forums.fr/forum.htm
avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 27
Localisation : en plein vol

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
15/500  (15/500)
~ Don: foehn

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Mer 3 Fév - 22:58

Il pouvait difficilement contenir un sourire amusé. Généralement, il tentait de bridé ses sentiment, les dissimulé aux yeux de tous. Premièrement parce qu’être un livre ouvert envers les autres n’avait pas grand-chose d’intéressant. Deuxièmement simplement pour mieux se fondre dans le décor. Un type se baladant avec un grand sourire aux lèvres aux milieux de centaine d’individu tous plus morose les un que les autres, ça ne passe pas vraiment inaperçu.
Pourtant en compagnie de Mistu il se laissait facilement allé. Laissant échapper un petit clin d’œil en direction de Chared, il pu observer la préférence de la demoiselle pour les vêtements amples. Voila plusieurs années lui-même appréciait aussi ce genre d’accoutrement pour la bonne et simple raison qu’ils permettaient un confort appréciable et une liberté de mouvement tout aussi agréable.
Mais n’étant pas des plus pratiques en plein vol, il c’était par la suite rabattu sur des effets sans doute moins sobre et plus voyant mais plus adapté au vol. Une tenue laissant à nue ses hanches, ses coudes et ses genoux. Il en possédait deux. L’une verte et bleu, l’autre noire et blanche… c’était d’ailleurs celle-ci qu’il avait mis pour l’occasion, cela se rapprochant un tant soit peu du style pingouin présent en ses lieux.

Quant Mitsu en eu finit avec les salutations, et qu’elle prononça finalement l’interrogation que Johan avait décelé dans sont regard, il lui répondit dans un temps premiers par un ample geste de bras en direction de la table de black jack ou il se tenait précédemment. Le nombre de jeton présent n’était que la moitié de ses gain, et il espérait que le croupier se réveillé rapidement qu’il puisse effectuer son retrait.
Après un petit sourire il offrit à Mitsu une réponse qu’il espérait convenable.

-Disons qu’ils ont… la même… odeur ? C’est difficile à décrire mais je pense que l’on pourrait comparer ça une odeur.

Il ne lui mentait pas, omettait sans doute quelques détailles mais dans le fond quel importance ? Il avait abordé Chared dans le plus simple appareille lui demandant des nouvelle de Mitsu. Comme intrigué de rencontré en ses lieu une personne connaissant celle qui était sa créatrice, il lui avait posé des questions et offert des réponses. A la suite de quoi il s’était éclipsé et finalement, était revenu un million de Kogane plus tard accompagné de Mistu. La surprise était plus charmante que la somme et surtout dépourvue de revers de médaille.

-Mr Faust.

Alors qu’il allait inviter Mitsu à se rendre dans un lieu plus propice à pareille retrouvaille, une espèce de gorilles venait de l’appeler, d’une voix tous sauf agréable. Mesurant dans les deux mètres, il devait bien peser son quintal sans problème.

-veuillez quitter les lieux immédiatement.

La seul raison pour laquelle la phrase n’était exclamative était que le gorille en question y avait mis une force pouvant s’en passé. C’était une sommation claire et nette.

-J’aimerais récupérer mon million trois cent cinquante deux mille six cent vingt-quatre avant cel…

Il n’avait pas eu le temps de finir sa réponse.
Le gorille venait de l’envoyer valser a plus de trois mètres d’un simple coup de poing. Enfin, simple n’était sans doute pas le mot approprier. Il l’avait frappé avec force et Johan avait sans doute quelque côte en bouillit.

*Je t’avais dit de ne pas trop gagner d’un coup…*

Lilith était d’un réconfort assommant…
Certes il n’aurait sans doute pas du gagner autant aussi vite… mais il n’était pas de ceux qui pouvait s’imaginer se genre de conséquence.
Le gorille avait déjà commencé à prendre la direction du Johan. Il semblait qu’il avait reçu des directives pour le moins… cruelle. Et décourager le jeune homme n’était qu’une étape négligeable…
________________________________
Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire,
elles le submergent quelquefois mais sans elles il ne pourrait voguer.
[Voltaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 64
Date d'inscription : 08/01/2010
Localisation : Là où j'ai envie d'être !

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
193/500  (193/500)
~ Don: Matérialisation de dessin

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Jeu 4 Fév - 20:59

Par l’odeur ?! Mouais, il sera peut-être mieux d’accepter cette réponse. Peut-être que sa a un rapport avec son pouvoir et que tout comme elle, il ne souhaite pas s’étaler trop longtemps sur des explications. Ce qui n’est pas plus mal vu que ce n’est pas le pouvoir qui formera une relation avec des personnes … Ou tout de moins servira juste d’un pied destalle sur lequel s’appuyer avant de partir faire son propre chemin. Il suffit de repensant à l’évènement de leurs rencontre comme parfait exemple.
Petit moment de flottement dans lequel la jeune fille détailla légèrement le casino dans lequel elle se trouvait, Chared semblant avoir remarqué le pauvre homme encore évanoui au sol. Le pauvre, car personne n’a encore levé le petit doigt pour pouvoir venir l’aider en lui balançant un verre d’eau sur la tronche par exemple ? Avec Nokomis qui était occupé à rabrouer un aventureux, personne ne put défendre Johan du coup qu’il se prit par le gorille de la boite. Surprenant quelque peut Mitsu qui regardait avec surprise le corps du jeune homme s’étaler un peu plus loin, causant le silence des personnes alentours. Sûrement celles qui aimaient bien voir des bagarres ou des jeunes se faire tout simplement tabasser jusqu’à être considéré comme mort.

Cette pensé fit d’ailleurs pâlir la jeune fille en voyant le baraquer continuer son chemin vers Johan. Courant, elle se plaça devant le gorille historie qu’il ne puisse pas le frapper une nouvelle fois pour le moment. Bah oui, il faut se rappeler qu’ici ce n’est sûrement pas un casino fait pour les personnes douces et gentilles, du moins quand il s’agit de donner une correction à quelqu’un.


"Vous vous sentez vraiment obligé de le faire partir à la dur ?"

Pour toute réponse le gros baraqué ce contenta de lui sourire, gentiment ? Avant de poser sa grande main sur la frêle épaule de la jeune fille et de la pousser sur le côté comme si elle n’avait été qu’une simple brindille. Chose qu’il aurait peut-être dû éviter, alors que Mitsu s’étala à moitié sur la table de jeu qu’avait utilisé Johan pour gagner quelques koganes. Enfin bon quelques … Bref, chose à ne pas faire quand Nokomis ce trouve à proximité. Certes, elle ne possède pas une force herculéenne, mais il n’y en a pas besoin lorsque l’on connaît les points faibles sur lesquelles frapper pour mettre quelqu’un hors d’état de nuire. Petite leçon : Pour un homme si il ne porte pas de coquille, protection pour la fierté de l’homme généralement porté pour des cours d’arts martiaux, il suffit de frapper bien fort sur son entre jambe. Lui permettant entre autre de le terrasser sur place pour les plus sensibles et de le faire se pencher légèrement en avant pour les autres et accessoire l’aider à avoir quelques problèmes à ce niveau là …
Penché légèrement en avant l’homme se retrouva quand même le souffle coupé assez longtemps pour qu’avec des mouvements rapide Nokomis le prenne par son vêtement et le force à se pencher un peu plus afin d’avoir la nuque de la personne à la hauteur de son ventre. Et pour correctement finir le travail en un tour de main, un coup de coude bien placé sur le plateau que représente le dos pour pouvoir achever de l’assommer pour quelques secondes.


« Si tu prenais des cours d’auto défense tu saurais faire la même chose Mitsu. »

Et comme Nokomis est multi fonction, elle n’hésite pas à préciser que les cours existent pour la jeune fille pas vraiment capable de se défendre. En sachant bien entendu que sa force de guimauve n’y est pas forcément pour quelque chose puisque dans certains cas il suffit juste d’utiliser la force des autres. Ignorant la demoiselle plus souvent muette que bavarde, la jeune fille se dirigea vers Johan vérifiant en tout premier lieu si il était encore en un seul morceau. Se réjouissant intérieurement quand même que ce soit un coup de poing et non autre chose qui l’est percuté.

"Johan, sa va ? Pas trop casser ?"

Ce n’est qu’après que la jeune fille remarqua qu’ils risquaient d’avoir quelques problèmes supplémentaires. Non content de ne pas avoir eu leurs doses de coup à visionner, certains clients du casino commençaient à les entourer d’un air mécontent en prétendant que les jeunes étaient en faute et que le gorille ne faisait que son travail. En sachant qu’il fallait envisager le fait que s’ils ne partaient pas docilement vers la porte de sortie rapidement, ils y seront jetés sans aucune douceur plus tard. Mais est-ce que le petit Johan en est capable ? Un coup d’œil vers Chared lui indiqua que ce dernier parlait calmement avec l’homme précédemment évanouit, comme à son habitude il suivait ces propres objectifs et ce n’est pas Mitsu qui allait l’en dissuader tout de suite. Seulement peut-être qu’il faudrait envisager d’avoir une sérieuse conversation avec lui tandis que le gorille se relever déjà. La main posée à l’endroit douloureux en regardant Nokomis avec animosité, laissant surement croire qu’il allait d’abords se charger de cette personne avant de retourner à son travail premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miu-wonderland.pro-forums.fr/forum.htm
avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 27
Localisation : en plein vol

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
15/500  (15/500)
~ Don: foehn

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Ven 5 Fév - 1:47

Mitsu était une demoiselle gentille. Peut-être un peu trop sans doute. Essayer d’arrêter pareille monstre avec une demande à l’amiable était une idée, mais ce n’était pas la plus brillante que l’on pouvait avoir.
Bien heureusement la demoiselle répondant au nom de Nokomi semblait proposer des solutions plus… efficaces. Ne subsistant bien longtemps face a la demoiselle, il s’écroula bientôt laissant à Mitsu le luxe de s’inquiété pour Johan.
Quant cette dernière se pencha, Johan lui sourit sans trop de difficulté.
Le coup avait était aussi soudain que rapide et il n’avait pas eu le temps de s’en protéger, encore moins de l’esquiver. Heureusement qu’il avait appris à prendre des coups. Son père ne l’avait pas ménagé pendant un bon nombre d’année, et même après cela, son inconscience et sa naïveté lui avait aussi offert bon nombre de coup. Pour cette raison il avait su encaisser celui du gorille, il ne lui avait pas fallu plus de quelque seconde pour être de nouveau d’attaque… mais il ne supporterait sans doute pas un second coup de la sorte.
Se redressent en s’étirant, il lâcha un nouveau sourire Mitsu, se voulant réconfortant.
A la suite de quoi il s’approcha à nouveau du molosse. Il n’aimait pas vraiment se battre, et il désirait un peu plus de légitimité.

-Je récupère mes gains et on en reste la ? Vous n’êtes pas au million près non ?

*Crétin…*
Il avait voulu dans un premier temps faire preuve de tact et tenter d’arranger la situation, malheureusement le coup qu’il venait de recevoir avait aussi réveillé un désir de revanche sur l’individu en face de lui. Et la fin de sa phrase c’était marqué d’une moquerie particulièrement virulente. Il n’aimait pas l’idée d’impliqué Mitsu dans cette situation… Tout sa à cause de son inconscience.
Il était irrité.
Le molosse déjà passablement énervé d’avoir reçut un mauvais traitement des parties testiculaires ne put retenir un grognement de mécontentement à la vue d’un Johan indemne. Battue par une femme et incapable de mètres un morpion K.O. tout cela dans la même minute ? S’en était trop ! Il allait d’abord achever ce qu’il avait commencé avec Johan. Le coup l’avait certainement amoché, preuve en était, sa posture courbé. Ses déplacement devait être difficile… Il faisait office de cible parfaite. Fière de son analyse, il se mit donc en mouvement. Pour frapper, broyer, détruire, en rire.

Se tenant les côtes d’une main, Johan de l’autre fit signe à Nokomi de rester proche de Mitsu. Il n’y avait pas beaucoup de solution pour se sortir d’ici. Et une seuls lui permettait de s’extraire de l’endroit sans se mettre le casino à dos. Puisqu’elle incluait l’abandon de ses gains elle ne l’intéressait pas. Il n’était pas venu ici pour repartir bredouille… de plus c’était pire que bredouille puisqu’il y perdrait dix mille Kogane.
Simplement hors de question.
Il ne lui restait pas énormément de solution. Il n’avait pas assez de connaissance du terrain et d’influence pour le chantage ou autre situation diplomatique. Il ne lui restait donc plus qu’une seule et unique solution. Il ne l’appréciait guère mais dans le fond, c’était sans doute la plus rapide garantissant le meilleur résultat.
Un bref regard en direction de Mitsu, comme une supplication à la confiance.
Et le show pouvait commencer.

L’homme aux allures de gorille avançait rapidement en direction de Johan. Dès qu’il fut a porté, King Kong envoya son poings dans l’estomac du gamin.
Un poing peut-être puissant mais lent. Vraiment trop lent.
Johan n’en était plus à l’amusement primaire.
Le poing frappa le vide. Mais un craquement retentit pourtant… celui d’un genou broyé. Quant on envoie un poing avec autant de force et de vitesse, cela crée un déséquilibre certain dans le corps. Pour compenser se déséquilibre, un bonne appuie était nécessaire. L’appuie en question venait de lâcher. Le dit déséquilibre avait beau être compensé, l’amplitude des mouvements bien trop important accompagné d’une nécessité de gardé le corps debout avait immobilisé le molosse près d’une demi seconde après le coup.
Johan, en un clignement de paupière, c’était faufilé sur le coté de Mr.Kong et d’un coup de pied ferme lui avait broyé le genou lui servant tantôt d’appuie.
Un cri se fit bientôt entendre. Privé de l’un de ses appuie, il ne pourrait plus donner le moindre coup de poing. Mais pourtant le show ne venait que de commencer.
S’écroulant sous son propre poids, Mr.Kong n’eu pas le luxe de s’étaler face contre terre. Quelque chose venait de stopper sa course. Quelque chose de froid, tranchant et placé sur sa gorge.

-Deux. Vous avez deux solutions. Primo, me donner mes gains me laisser partir gentiment et avoir l’assurance de ne plus jamais me voir dans le coin. Secundo, le mauvais choix selon moi, tenté de me résister, vous faire trancher tous autant que vous êtes et vous noyer dans votre propre sang. Verdict ?

Le silence fut total. Pas le moindre son, pas la moindre respiration. Aurait-on pu entendre une mouche voler ? En vérité même la dite mouche aurait stoppé son vol tant la tension dans la pièce était forte.
Le regard de Johan était froid… non c’était un euphémisme, il avoisinait le zéro absolu. Comme si tout ce qu’il regardait se figeait jusqu’au moindre atome. Lui qui voila quelques minutes affichait un sourire avenant et un regard aussi pétillant qu’enfantin n’avait plus rien d’un enfant mais tout d’un tueur.

-Vous avez dix seconde pour vous décider.

La dague qu’il tenait dans sa main laissait couler un mince filait de sang, s’écoulant pernicieusement de la gorge du molosse. L’air semblait se solidifier sous tant de tension. Lorsqu’enfin une voie s’éleva.
Une simple affirmation.
Elle n’osa rien faire de plus qu’accepter l’agréable idée de rester en vie.
Il y avait enfin une sortie à se cauchemar.
________________________________
Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire,
elles le submergent quelquefois mais sans elles il ne pourrait voguer.
[Voltaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 64
Date d'inscription : 08/01/2010
Localisation : Là où j'ai envie d'être !

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
193/500  (193/500)
~ Don: Matérialisation de dessin

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Sam 6 Fév - 13:57

De prime abord inquiète, la jeune fille n’eut d’autre choix que de regarder Johan avec un étonnement non dissimulé. Le voyant avec surprise se relever comme si le coup qu’il avait pris n’avait été qu’une simple petite pichenette. Bon ok, elle l’avait peut-être cru un peut trop fragile physiquement pour supporter un tel coup, mais au vu du colosse on pouvait se permette d’imaginer le pire non ? Se relevant également elle regarda le jeune homme s’approcher du colosse, ce dernier n’étant pas encore mis hors d’état de nuire comme sa aurait dû l’être en temps normal. Par conséquent on ne pouvait qu’imaginer que ce type avait déjà reçu pas mal de coup et que sa résistance physique devait bien être hors du commun. Après tout, même en étant une femme Nokomis frappait fort et quand on frappe au bon endroit … Cette dernière se mit à obéir à ce jeune homme qui plus est, le personnage semblant faire confiance aux capacités du garçon.

"Johan, qu’est-ce que tu com …"

S’interrompant, elle croisa le regard de cette personne. Son regard montrant quelque chose qui la força malgré elle à se taire pour l’observer, à la fois curieuse et inquiète. Est-ce qu’il était capable de support plusieurs coup d’affiler ? Il devait quand même avoir des limites à sa résistance. Tournant le visage vers son personnage elle voulu lui demander de rester près de Johan, mais cette dernière avait le visage tourné vers lui et ne le lâchait pas. Elle ne pouvait pas vraiment le voir, mais la jeune femme a bien démontré plusieurs fois qu’elle était capable de savoir ce que font les personnes et où étaient toute chose sans avoir besoin de la vue pour sa.
Regardant à son tour, la jeune fille fut d’abords surprise par la rapidité que possède Johan avant d’être choqué par son comportement et ces paroles dur. Quel différence de caractère … Est-ce que c’est réellement possible sa ? Secouant sa tête, Mitsu voulait pas vraiment croire qu’il serait capable de tuer. En même temps elle ne connaît rien de lui si ce n’est son sourire, son insouciance et sa familiarité. Les personnes pouvaient avoir une double personnalité et Mitsu était bien placé pour le savoir puisque certains de ces personnages pouvaient être pareils. Seulement la jeune fille n’est pas habituée à voir ce genre de chose, après tout à part le jour ou elle a été prise en otage il n’y avait pas vraiment eu de combat réel ou autre.

C’est sans doute pourquoi après la surprise passée elle le regarda aussi avec curiosité, étonné de voir son changement, mais ne pouvant sans doute pas pleinement apprécier son changement de comportement face à une situation qui l’exigeait. Les clients qui regardaient d’abords amusé, puis énervé et maintenant inquiet. Tant de changement en quelques minutes … Pourtant ce casino était quand même placé dans l’un des quartiers le plus dangereux de la ville, ils devraient être habitués à ce genre de violence. À moins que généralement ce soit les gorilles qui matait les clients et non l’inverse …
C’est alors que Mitsu croisa le regard de Chared, ce dernier semblant avoir eu une petite discutions avec l’homme avec qui il était depuis tout à l’heure. La personne ne semblant pas vraiment être enchanté de donner la somme qu’avait gagné Johan depuis le début, et encore de le savoir sans tirer à si bon compte.
Chared se dirigea vers Johan, gardant une certaine distance avec lui pour éviter, au cas où, qu’il ne réagisse mal face à l’approche d’une autre personne. Il serait bête de ce faire blesser, surtout qu’au final ce n’est pas lui qui allait réellement souffrir.


« Tu peux le lâcher gamin, j’ai ton argent et il ne nous reste plus qu’à partir … »

Cependant il prit quand même la peine de ce rapproché de lui pour pouvoir lui murmurer sans que personne ne puisse entendre.


« Avant que certains plus aventureux ne se prépare à récupérer l’argent dès qu’on sera sorti de là. »

Puis il fit signe à Mitsu et Nokomis de s’approcher pour qu’elles partent en premier, laissant le soin, bien entendu, à Nokomis de faire attention à la jeune fille. De son côté attendant Johan et sortant en dernier pour pouvoir parler une dernière fois avec une certaine personne avant de les rejoindre.

[Désolé, manque d’inspi X_x]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miu-wonderland.pro-forums.fr/forum.htm
avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 27
Localisation : en plein vol

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
15/500  (15/500)
~ Don: foehn

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Sam 6 Fév - 15:49

King Kong avait du mal à respirer.
C’est étrange la façon dont on peu douter de sa gorge quant une lame acéré se trouve en dessous. Ou bien était-ce la peur qui l’empêchait de remplir un peu plus ses poumons ? Sans doute un peu des deux.
Son genou mettrait dans les quatre mois à se remettre sans jamais retrouver toute sa mobilité d’antan. Quant à son désir de redevenir videur pour ce genre d’organisation crapuleuse, il ne reviendrait plus jamais.
C’était mieux pour tout le monde. Peut-être allait-il trouver un emploi qui l’aiderait à se sentir un peu mieux dans sa peau. Johan pensait sérieusement qu’on ne pouvait éprouver quelconque joie dans l’acte de frapper autrui, au mieux un sentiment de satisfaction dérisoire.
Un genou, ce n’était pas chère payer pour saisir l’inutilité d’une existence, refaire sa vie, changer. Finalement Chared fini par brandir la liasse, lui parlant avec le ton léger, certes habituelle, mais pas à se genre de situation. Cela ne fit que renforcer le malaise au sein des membres du casino, qui étaient ses individu pour menacer ainsi un membre du personnelle et dépouiller le casino d’une somme impressionnante d’une pareille façon ?
Interrogation présente sur tous les visages. Garantissant une tranquillité certaine à la sortie. Dans un premiers temps Mitsu et Nokomi, suivit de peu par Chared. Il était présentement seul face a la foule, une situation plaisante pour certain, lui trouvais cela sans doute un peu trop dramatique.
Toute cette tension.
Certes il en était l’instigateur, mais cela n’en demeurait pas moins désagréable.

-Le casino ne peu pas toujours être gagnant. Sachez perdre de temps à autre, cela évitera ce genre d’incident malencontreux.

Mr.Kong s’écroula lourdement au sol, lâchant un râle de souffrance. Il resta bien sagement allongé, pendant que Johan, tranquillement, quittait la pièce rejoindre les individus l’attendant à l’extérieur. Il avait le dos tourné à la plèbe et ne s’en souciait guère. Il avait un ascendant psychologique notable sur toute les personnes présentent en cette salle et savait qu’aucun d’entre eux ne tenterait quoi que ce soit, simplement trop effrayé pour cela.
Franchissant le seuil de l’établissement en conservant son expression froide, il attrapa négligemment Mitsu par la main.
Ils avancèrent d’une manière ressemblant fort à du hasard et s’éloignaient du casino à une vitesse plaisante pour Johan. Quelque coin de rue plus tard, il finit par relâcher son emprise sur Mitsu.
Et alors son expression redevint celle qu’elle n’aurait jamais du cessé d’être. Un regard plus enfantin, un sourire espiègle et un air quelque peu fatigué.

-Pfouuuuu, j’ai cru que la fin n’arriverait jamais !

Ce fut la seul solution acceptable qu’il avait trouvé. Feindre la cruauté, répandre un frisson d’effrois dans la salle. Et, une fois les gains empoché, se magner pour dégager en vitesse. Cela réduisait les risques de baston générale et laissait à Mitsu le luxe de s’en sortir sans blessure.
Il n’avait certes pas aimé prendre des airs aussi cruelle et implacable mais avait semblé néanmoins bon acteur. Après un nouveau soupire il se mit à rire d’une façon qui n’appartenait qu’à lui. Le monde aurait pu se dresser contre lui, il aurait toujours se rire léger et décalé. Une sonorité empreinte d’une pureté sans doute trop complète, laissant entrevoir la nature si singulière de Johan.
Jamais il n’avait réellement songé à tuer quiconque, il n’avait fait que parler, et les mots n’étaient que des vents.

-Bah pour m’excuser de t’avoir fait subir ça, je te laisse la moitié de… hé ! Mais t’en à pris en trop !

Il n’était plus sur de la somme exact qu’il devait obtenir, mais cela avoisinait les un million trois cent mille… Chared avait dans les mains deux million tout rond. Non pas en billet mais bien en bon au porteur, d’une valeur unitaire de 100 000 Koganes. Chared en avait prix vingts. Sans une once de regret dans le regard il les tendit à Johan un air au contraire satisfait.
Johan qui d'ailleurs ne pu retenir un nouvel éclat de rire. Ce derniers ne s’empara que de la première dizaine et laissa l’autre au bon soin de Chared et de sa maitresse.

-Pour m’excuser du dérangement !
________________________________
Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire,
elles le submergent quelquefois mais sans elles il ne pourrait voguer.
[Voltaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 64
Date d'inscription : 08/01/2010
Localisation : Là où j'ai envie d'être !

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
193/500  (193/500)
~ Don: Matérialisation de dessin

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Dim 7 Fév - 14:17

Sortant du casino sans chercher à comprendre, la jeune fille regarda les alentours d’un air inquiet. Autant pour savoir si d’autre problème allait venir que pour savoir pourquoi Chared fréquentait ce genre d’endroit. Il faut dire que ce personnage est une personne qui sait naturellement baratiner pour arriver à ces objectifs et comme il semble être dû genre à fréquenter ce genre d’endroit il ne serait pas étonnant qu’il se soit fait une bonne collecte de sous en fil des semaines qui ont passés. Se laissant tirer par Johan, Mitsu réfléchissait à cette possibilité préférant ne pas se rappeler du visage froid du jeune homme. N’osant pas parler pour le moment et interrompre ce silence qui semblait les suivre depuis la sorti du casino, les rues défilant rapidement et n’aidant pas la jeune fille à mieux s’y retrouver dans ce dédale.
Jusqu’à ce que finalement ils ne s’arrêtent enfin, permettant à la jeune fille de récupérer sa main et lui permettant de voir qu’il avait repris le visage qu’elle lui connaissait dès le premier jour de leurs rencontres. Ce dernier ce comportant comme si ce n’était pas lui qui avait agis de cette manière, la jeune fille ne préférant pas trop relever pour le moment.

Poussant à son tour un soupir de soulagement, un soupir qui ressemblait à un écho de ce que venait de dire Johan, seulement c’était plutôt pour sa froideur qu’il venait de quitter qu’elle soupirait. Sentant l’atmosphère se détendre quelque peu tandis que son regard se dirigeait vers le visage de Chared qui tendait l’argent du jeune homme, laissant les deux hommes discuter de ce trop plein de kogane.


« Et bien je les prends volontiers. N’oublie pas que part t’as fautes je vais devoir me faire discret dans la zone du casino si je ne veux pas me faire tabasser. »

Tabasser c’est vite dit, Mitsu savait très bien qu’il pourrait réussir à s’en sortir sans trop de mal, mais elle entendait plutôt le sous entendu dans sa phrase. Seul chose que Mitsu et Nokomis pouvaient comprendre puisque tous ici, hormis Johan, connaissait toute les contraintes dû à la matérialisation des personnages.

« En tout cas merci de m’en laisser. Je m'en vais les ranger au chaud avant de disparaitre … » Posant une main sur l’épaule du jeune homme. « Je te laisse le bon soin de ramener Mitsu quand vous aurez fini. »

De son côté la jeune fille poussant léger soupir alors que Chared ne parte, se promettant d’avoir une sérieuse discutions avec lui. À défaut de jouer la police, elle voudrait quand même pouvoir garder un œil sur ces agissements, surtout après ce qui venait de se passer.


"T’étais pas vraiment obligé d’en donner la moitié, je me vois mal utiliser cet argent et Chared aurait tôt fait d’en récupérer je ne sais comment."

Elle regarda le visage du jeune homme quelques secondes, comme pour être sûr qu’elle ne reverrait une autre facette qui lui déplaisait un peu il fallait avouer. Seulement est-ce que c’était vraiment une seconde facette de sa personnalité ? Elle l’ignorait, mais ces capacités physiques n’étaient pas à en douter une seule seconde en revanche. Puis elle se mit à lui sourire légèrement, se retournant vers Nokomis pour la dématérialiser. Prenant à son tour la main de Johan cette fois et le regardant du coin de l’œil.

"Quitte à être dehors autant qu’on en profite … À part celle du casino, tu n’as pas fait trop de bêtise depuis la dernière fois ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miu-wonderland.pro-forums.fr/forum.htm
avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 27
Localisation : en plein vol

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
15/500  (15/500)
~ Don: foehn

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Dim 7 Fév - 20:55

Il était heureux que la situation ait pu être arrangée. Il n’y avait (presque) pas eu de sang, et il avait récupéré la quasi-totalité de ses gains. Mais il avait négligé quelque petit détaille qui lui revinrent en mémoire au fur et à mesure. Détaille qui, n’avait rien d’horrible (d’où la raison pour laquelle ils étaient qualifier de détaille) mais restant toutefois agaçant.
Le premier était son don pour le théâtre. De part sa nature volage, il était souvent arrivé d’user de se genre de stratagème et, au finale, ses expressions feinte était devenu convaincante. A un point qu’il en venait parfois à se demander s’il faisait vraiment semblant… et il le voyait à l’expression de la demoiselle, en l’instant elle se posait la même question.
Mais comment lui faire comprendre qu’il n’avait jamais rien était de plus qu’un stratagème ? Elle devait sans doute lui faire confiance, cas échéant elle ne l’aurait sans doute pas laissé le trainer jusqu’ici, mais c’était justement au nom de cette confiance qu’il n’avait en rien l’envie de se contenté d’une simple phrase. « Je suis un type bien, l’air froid de tout à l’heur n’était qu’une feinte » c’était trop facile. Il lui prouverait qui il était par des actes et non des mots. Cela prendrait du temps sans le moindre doute, mais l’une des choses agréables dans l’amitié, c’est qu’elle fait fi du temps.

Souriant, amusé à la première remarque de la demoiselle, il se laissa surprendre par le geste qui s’en suivit. Non pas qu’il était gêné qu’elle lui prenne la main, simplement qu’il n’aurait pas imaginé ça de la demoiselle qui semblait parfois si renfermé. Après un rire aussi faible qu’amusé, il se mit à balancer leur main d’une façon exagérer.

-L’argent n’est pas grand-chose, et je vous ai mis dans l’embarra toi et Chared… enfin surtout toi, Chared lui en à d’avantage profité qu’autre chose !

C’était fun.
Il la situation c’était montré risqué voire tendu, mais cette tension, Johan lui avait toujours trouvé la saveur de l’excitation. Et cette dernière encore présente dans ses veines, le faisait rire avec une facilité peut-être déconcertante pour certain. Le truc c’est qu’il ne s’en rendait simplement pas compte. Rare son les individus capable de se cerné eux même.

*L’homme pouvant juger autrui est perspicace, l’homme pouvant se juger lui-même est intelligent*

*…heing ?*

*Pour faire simple, essaye de réfléchir un peu avant d’agir !*

N’étant sur de bien saisir le pourquoi de l’intervention de Lilith, Johan affichât un air des plus idiots. De sa main libre, il vint se gratter le crâne comme pour essayer de mètre le constat à nue. Comme s’il suffisait de gratté (littéralement) pour débusqué l’idée. Pourtant le constat lui arriva belle et bien en pleine figure.
Et il allait devoir l’avouer à Mitsu. C’était une chose plutôt humiliante. S’il pouvait parfois se montrer des plus observateurs envers ses adversaires lors d’un affrontement, le reste du temps il était distrait à un point quasi-criminel. Est il allait devoir le prouver a Mitsu.

-heu… je n’ai pas la moindre idée de l’endroit ou nous nous trouvons…

C’était un fait. Il avait quitté le casino promptement, et n’avait pas cherché à comprendre les directions qu’il prenait, trop occupé à s’éloigner de la. La rue n’avait rien de menaçante et elle était même bien peuplé, mais Antalys était simplement immense, et s’y égaré pouvait couter (il le savait car en avait fait de nombreuse fois l’expérience) des heurs et des heurs d’errance. A cette simple idée, Johan lâche un nouveau rire, nerveux cette fois-ci.
________________________________
Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire,
elles le submergent quelquefois mais sans elles il ne pourrait voguer.
[Voltaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 64
Date d'inscription : 08/01/2010
Localisation : Là où j'ai envie d'être !

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
193/500  (193/500)
~ Don: Matérialisation de dessin

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Lun 8 Fév - 14:50

Il n’est pas rare, ou plutôt il n’est pas inhabituel pour ceux qui la connaissent bien de voir Mitsu prendre la main de quelqu’un par exemple. La jeune fille n’étant pas forcément porté à dire les choses par des mots, mais plutôt par des gestes quand cela est possible. Pour le moment là cela voulait plutôt dire qu’elle n’allait pas avoir peur de lui après le comportement qu’elle avait eu l’occasion de voir un peu plus tôt, sa aurait pu être facile par des mots, car sa aurait permit à dire clairement ce qu’elle pensait. Cependant, Mitsu n’est pas du genre à toujours tout dire à voix hautes, même pour des choses les plus simples. Encore faut-il aussi que ce ne soit pas interprété d’une mauvaise manière, ce qui ne semblait pas être le cas de Johan qui s’en amusait bien au contraire, le laissant jouer avec le balancier des bras.
Ce contentant de hausser les épaules à sa remarque, de toute façon personne ne peut tout prévoir à l’avance ce qui pourrait se passer. À moins de savoir lire dans l’avenir, mais le problème avec ce genre de chose c’est que l’avenir n’est pas gravé dans le marbre et qu’il suffit d’un petit changement de rien du tout pour qu’elle change totalement.

Ce mettant à bailler en regardant les alentours, la jeune fille ne remarqua pas le léger changement d’attitude qu’avait Johan. Et ne s’attendant donc pas à ce qu’il lui déclare qu’il n’avait aucune idée de l’endroit ou ils étaient, cette nouvelle la faisant interrompre son bâillement et ce mordit la langue sans le faire exprès.


"Pa ... Pardon ?!"

En fait, elle à dû mal entendre ce qu’il venait de dire attendant une légère confirmation alors que son cerveau commençait à comprendre ce que sa voulait dire. Avant de se rappeler que Chared était partit il n’y a pas si longtemps que sa, mais au pas de course par contre … Alors Mitsu se mit tout bêtement à rire. Un rire qui s’arrêta de lui-même au bout de quelques secondes, mais que la jeune fille aurait eu du mal à retenir de toute façon. Car il fallait voir le contraste entre la scène au casino et juste après ou on avait l’impression que le jeune homme savait exactement ce qu’il faisait et où il allait et là sur le moment ou il avoue comme gêné qu’il ignorait ou est-ce qu’il les avait emmené.

"Bon …"

Maintenant qu’elle avait bien rie elle se mit à réfléchir aux solutions à leurs porter de main, Nokomis ne connaissait pas les rues de la ville, Chared était partit ailleurs on ne sait ou il en voudrait à mort à Mitsu si elle le dématérialisait à distance pour le faire apparaître ici. Chose qu’elle ne pourrait pas faire parce qu’elle savait qu’il ne restait plus beaucoup de temps à son personnage et que ce dernier reviendrait de lui-même. Hors il ne valait mieux pas que cela soit tout de suite étant donné qu’elle risquait de s’écrouler de fatigue à cause de lui, en sachant qu’il a fait l’allée du casino jusqu’à sa chambre d’internat d’une seule traite et sans prendre de pause.

"Je pense qu’il ne nous reste plus qu’à marcher, ou bien à demander notre chemin et on verra bien."

Seule suggestion que pouvais faire la jeune fille qui ne voyait pas trop comment faire pour régler le problème si ce n’est de ne pas rester sur place à attendre bêtement que la nuit s’avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miu-wonderland.pro-forums.fr/forum.htm
avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 27
Localisation : en plein vol

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
15/500  (15/500)
~ Don: foehn

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Mar 9 Fév - 0:34

Elle en avait rit. Il était vrai que la situation avait quelque chose de comique. Enfin pas seulement la situation, tout ce qu’il avait aujourd’hui fait en l’espace de si peu de temps pour en arrivé à un résultat aussi décalé… Se laisser porter de cette façon par les évènements avait quelque chose d’incroyablement agréable. Comme si vous n’étiez qu’une feuille portée par la tiédeur d’un vent aussi doux qu’imprévisible. C’était sans doute ainsi que Johan voyait la vie. A ceci près qu’il avait l’orgueil de se permettre de contrôler les vents qui le portait.
Enfin, parfois il le faisait, mais il n’arrivait pas toujours à contrôler sa chute, son égarement présent en était la preuve. Une preuve des plus délicieuses à ses yeux. car une vie sur laquelle l'on peu avoir tout contrôle n'avait grand chose d'attrayant. Les imprévue sont un vrai cadeau fait à la vie.

Se laissant trainer dans la rue au gré de la foule, il cherchait des yeux une solution pour trouver l’endroit où ils étaient. Mais les enseignes était trop nombreuse, les rues trop nuancé, à moins de vivre ici depuis des siècles, on ne pouvait connaitre ses rues à la perfection. Johan comprenait le pourquoi de la réussite incontestable des guides dans cette ville. Il avait était dans un premiers temps intrigué par la présence de ses derniers dans la ville. Puis il avait finit par comprendre. Antalys, immensité parmi les grandeurs, avait fait des guides une nécessité. Divisant la capitale en cinq parties, chacune d’entre elle présentait plus d’une centaines de guides. Reconnaissable à leur couvre chef, Johan espérait distinguer l’un d’entre eux. Les tarifs n’étaient pas déterminer d’avance et bien souvent, il fixait le prix de façon parfaitement arbitraire. L’individu aux airs innocents et un peu idiot était généralement celui qui payait le plus chère pour le service le plus médiocre. Toutefois une fois ses quelques critères absous les prix obéissaient à une certaine logique. Les cartiers riches étant le lieu de prédilection des idiots plein aux as, les tarifs y étaient généralement les plus élevé de la cité. Il fallait toutefois prendre garde, le cartier mal famé portant son nom à merveille, certain guides pratiquait l’extorsion à la façon d’un prêtre pratiquant ses prières. Autrement dit aussi fréquemment que possible. Loin d’agacé Johan, cela irritait en revanche prodigieusement Lilith sifflant de colère. Cela arrivant fréquemment à Johan, se dernier disposant généralement d’un air bonne pâte. Pas vexé pour autant et ne portant a l'agent d'importance il trouvait la façon dont certain pensé se jouer de lui amusante.
Ce qu’il y avait de moins amusant en revanche concernait un petit nombre de guide, étant payé pour amener certain malheureux en des lieux isolé, le laissant à la merci des malfrats ayant tantôt versé une somme certaine au guide. Cela n’étant arrivé qu’une seul fois à Johan, malgré le nombre de guide qu’il avait déjà consulté, il en tira la conclusion qu’il s’agissait d’une extrême minorité.
Il n’avait donc pas vraiment à s’en faire, et ne se gênerais pas d’interpeler un guide s’il en voyait un. Non pas qu’il avait grand-chose de prévu, disons simplement qu’il n’aimait vraiment rester trop longtemps en cette cité. Johan était de ceux qui se sentaient à l’aise en solitaire. Lui, Lilith, Sleipnir et les cieux.
Toutefois, il n’était pas non plus à la seconde près, et Mitsu était une demoiselle agréable.

Ses yeux se survolant l’horizon, il remarqua bientôt un magasin d’armement. Il avait prévu de se rendre dans l’un d’eux à la suite de sa victoire au casino. La chance lui souriait comme toujours. Il n’avait toujours pas la moindre idée de l’endroit ou il était, mais ce n’était pas une raison de passer à coté d’une bonne affaire. Tirant légèrement la main de Mitsu, il lui désigna du regard l’enseigne.

-ça te gêne si on va y faire un tour ?

Au fond elle avait parfaitement le droit de s’opposer à l’idée et il ne lui en voudrait pas. Johan aimait les pièces de mécanique et prendre, par la même, soin de ses armes mais il comprenait parfaitement l’idée que cela ne plaise à d’autre.
________________________________
Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire,
elles le submergent quelquefois mais sans elles il ne pourrait voguer.
[Voltaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 64
Date d'inscription : 08/01/2010
Localisation : Là où j'ai envie d'être !

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
193/500  (193/500)
~ Don: Matérialisation de dessin

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Mar 9 Fév - 14:27

Il est vrai qu’en temps normal la jeune fille aurait trouvé désagréable l’idée d’être perdu dans les quartiers les moins sûrs d’une ville. Cependant, elle n’était pas toute seule et être accompagné était quelque chose qui rendait la situation moins effrayante que ce qu’elle devrait être. Son regard parcourant un peu la rue et les personnes qu’ils croisaient sans pour autant avoir envient d’en aborder une pour demander un peu son chemin. Les yeux de Mitsu croisant la silhouette de guide, mais n’osant pas aller vers eux non plus. Préférant plus faire confiance au hasard de l’errance qu’à un parfait inconnu, bon … Sa voulait dire aussi qu’elle faisait confiance à Johan. De toute façon elle n’avait pas vraiment le choix dans le sens où s’il lui arrivait quelque chose elle aurait dû mal à se défendre seul. Baissant les yeux pour regarder le sol en marchand elle commençait à ce dire qu’il serait peut-être temps qu’elle apprenne à se débrouiller un peu seul et qu’elle arrête de mettre en cause sa force de guimauve.
La dernière fois elle c’était fait aidé par un parfait inconnu don elle avait encore la carte de visite bien rangé, et si sa recommençait c’est sur ces personnages qu’elle doit compter. Hors dans le cas présent elle savait qu’elle ne pourrait pas matérialiser de nouveau Nokomis, car il fallait bien qu’elle reposer un peu son pouvoir, surtout que tout ce qu’elle risquait de faire c’était de la matérialiser pour la voir disparaître parce que le temps se sera écoulé beaucoup trop vite avec Chared qui l’était encore. Du coup il ne lui restait que Johan, encore qu’heureusement les rues ne cachent pas que des personnes mal honnêtes. Et il faut se rappeler que l’avantage du jeune homme c’était qu’il était présent à côté d’elle et que les victimes sont généralement les personnes seuls. Ce qui n’est actuellement pas du tout le cas fort heureusement, surtout dans les rues les moins sûrs de la ville.

Relevant soudain la tête, la jeune fille sortie de ces pensées, ne se rendant pas compte qu’ils avaient marché sans qu’elle ne s’en rende trop compte. Regardant l’endroit qu’elle lui désignait la jeune fille ne put s’empêcher d’avoir un regard réprobateur avant de regarder le jeune homme. Cependant, elle n’allait pas lui refuser le droit d’y aller ? Vu que de toute façon ils risquaient de passer du temps dans les rues autant s’occuper d’une autre manière qu’en marchand.


"Oui, on peut y aller."

Malgré sa réprobation il fallait avouer que Mitsu était curieuse de pouvoir jeter un coup d’œil à ce genre de magasin. Et oui, quand la curiosité passe il peut-être plus fort que tout autre sentiment. De toute façon même la jeune fille n’aime pas vraiment ce genre de chose sa ne l’empêche pas de créer des personnages qui peuvent être dangereux, de la même manière qu’elle n’allait pas reprocher à quelqu’un d’utiliser une arme. Surtout si cette dernière peut l’aider à lui sauver la vie, de la même manière que Johan un peu plus tôt dans le casino qui n’avait pas abusé du pouvoir qu’il avait sur le gorille. C’est donc avec curiosité qu’elle entra dans le magasin, restant quand même près du jeune homme, car il fallait avouer que sa l’impressionnait un peu d’être dans un tel lieu. Tournant son visage vers se dernier elle lui murmura quand même son inquiétude.

"Après il faudra quand même se dépêcher un peu, quand le temps de matérialisation de Chared sera fini je vais plus ressembler à un poids pour toi …"

Elle le regarda un peu gêné, surtout qu’elle était obligé de lui dire une chose que quasiment personne n’avaient eu l’occasion de remarquer avant puisque la jeune fille y faisait très attention. Seulement comme on dit, la vie est pleine d’imprévu et tout ne peut pas marcher sur des roulettes comme beaucoup le voudrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miu-wonderland.pro-forums.fr/forum.htm
avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 27
Localisation : en plein vol

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
15/500  (15/500)
~ Don: foehn

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Mar 9 Fév - 23:36

L’acceptation de la demoiselle fut des plus délicieuses aux oreilles de Johan. A vrai dire à l’ instant où il entendit l’affirmation, un parti de lui se focalisa sur les merveilles qu’il allait découvrir dans le magasin. Négligeant, il n’avait pas remarqué l’air contraint de Mitsu. En vérité, il n’avait même pas relevé sa remarque sur le poids mort. En l’instant il était tombé dans l’une de ses phases de plaisir enfantin, se laissant porter par son désire de mécanique. Dans se genre d’instant il ne faisait plus réellement attention au reste. Entrant dans le magasin avec une lueur de fascination dans le regard, il se laissa déambuler aux milieux des articles. Le regard pétillant, il observait chaque objet avec un émerveillement sans doute exagérer, ou du moins incompréhensible à un néophyte.
Se saisissant de quelque pièce en les soupesant, les décortiquant du regard, il laissait échapper quelque « ho » ou « incroyable », sous le regard amusé du propriétaire.

-Vous être Johan, c’est cela ?

Quelque peu surpris par sa notoriété, il hocha la tête de façon affirmative. Le sourire amusé du vieil homme eu finit de le mettre en confiance. Johan n’avait pas la moindre idée du pourquoi, mais il était connu, et étrangement il sentait que cela n’était grave au contraire.

-Tu sais que tu es le client le plus célèbre d’Antalys ?

Il n’en savait rien, et à vrai dire c’était sans doute la dernière raison pour laquelle il aurait imaginé être connu. Sur son visage se peint bientôt la surprise, non dépourvu de l’amusement qu’il éprouvait dans presque toutes les situations bien sur.
Apercevant l’air interrogatif de jeune homme, le propriétaire du magasin s’expliqua alors sans tarder.

-Tu à fait plus de la moitié de magasin de mécanique d’Antalys ! Un exploit en sois, un jeune homme aussi passionné que toi aura droit a un prix !

La moitié ? Vraiment ?
Certes il en avait fait un bon nombre, bien qu’il n’ait jamais réellement compté, mais jamais il n’aurait imaginé avoir déjà exploré la moitié des magasins… combien y avait-il d’échoppe dans se genre en cette ville ? Deux, trois cent ? Il fallait avouer que chacune d’elle disposait toujours de pièce unique et particulière qui bien que chère (voir parfois hors de prix) l’exposait toujours l’envie de s’en emparer. C’était sans doute pour cette raison qu’il se laissait aussi facilement allé à la dérive. Il fallait avouer qu’en certain jours il avait visité plus d’une dizaine d’échoppe à la suite… mais il aimait la mécanique était-ce une tare ? Aimer était sans doute un euphémisme d’ailleurs, l’odeur de l’huile, la texture du métal, sa température il y avait tant de facteur qu’il adorait et qui le mettait à l’aise avec la mécanique. C’était simple, logique, agréable.
Et on lui offrait un prix pour son amour de la mécanique… c’était sublime !
Après avoir passé près de dix minutes à observer diverse pièce plus étrange les une que les autres, il finit par s’en approprier deux, sans doute les plus étrange du lot, et les déposa finalement sur le comptoir de l’échoppe.

-et avec ça ma fameuse commande… j’imagine que je suis connu pour elle aussi ?

Le rire du vieil homme sonna comme une réponse à son interrogation. Ce dernier avait d’ailleurs affiché un air fasciné en contemplant les deux pièces qu’il avait décidé d’acheter. Pour le moins couteuse, l’une d’elle était un stabilisateur d’une série rarissime et que l’homme avait obtenu par un pur hasard. La seconde un régulateur gyroscopique. Quant à la fameuse commande…
Le patron posa bientôt une boite au volume modeste, l’ouvrant aux yeux du jeune homme il en exposa le contenu.

-Des cartouches de 357 dépourvu de la balle.

La boite contenait une cinquantaine de ses cartouches. Cela tira un sourire amusé à Johan et un air de satisfaction au vieil homme. C’était une commande parfaitement unique, et à vrai dire Johan devait être le seul individu de Soralya exiger ce genre de chose…
________________________________
Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire,
elles le submergent quelquefois mais sans elles il ne pourrait voguer.
[Voltaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 64
Date d'inscription : 08/01/2010
Localisation : Là où j'ai envie d'être !

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
193/500  (193/500)
~ Don: Matérialisation de dessin

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Mer 10 Fév - 14:37

Surprise ? Ahurissement ? Oui ce doit être quelque chose comme sa. Le changement de Johan a été des plus significatif alors qu’elle acceptait de voir un magasin, comme si elle lui avait permit quelque chose d’inespéré. Elle le voyait se comporter tel un enfant qui avait droit de choisir des jouets qu’il rêvait d’avoir depuis longtemps. Tout du moins c’est la vision des choses de la jeune file qui le voyait déambuler comme un gamin émerveillé de découvrir de nouvelle chose, à la différence qu’il savait exactement ce qu’il voulait et qu’il semblait connaître chaque objet. Ce qui est loin d’être le cas de la jeune fille qui n’y connaissait absolument rien et se demander ce que sa pouvait bien être ou à quoi pouvait être son utilité. Cependant, elle était également surprise que sa joie soit au point de ne même plus faire attention à elle. Non pas qu’elle se sente vexé, elle est persuadé de réagir de la même manière pour une chose qu’elle aime beaucoup également, mais elle avait essayé de le prévenir au sujet d’un petit problème concernant son pouvoir et c’est tout juste si il l’avait écouté. L’ayant regardé avec inquiétude elle avait poussé un soupir en renonçant à le forcer à l’écouter, il aurait juste la surprise et puis c’est tout.

Agacé ? Peut-être légèrement parce que sa rendait Mitsu inquiète, surtout qu’elle sentait que sa n’allait pas tarder à arriver. Seulement elle ne pouvait pas exactement dire quand puisqu’elle n’a pas non plus cette capacité de le deviner. Du moins pas avec exactitude, mais à force de tester les limites de son pouvoir son esprit commençait à juger le temps qui reste tout seul sans pour autant en être très précis.
Laissant Johan et le vendeur de leurs côté la jeune fille alla se poser contre l’un des murs qui n’était pas orné d’instrument étrange près de la porte. Regardant avec curiosité les objets à proximité de son regard sans pour autant chercher à demander ce que c’était, quel était le nom et à quoi sa servait. Ces pensées allant vagabonder plus loin tandis que le jeune homme prenait rapidement les objets de son choix et allait payer au comptoir. N’écoutant pas vraiment ce qu’ils disaient.

C’est alors qu’elle le senti, comme si c’était elle qui l’avait dématérialisé, Chared disparaître et rester que le simple dessin sur une feuille en attendant une autre occasion pour qu’elle le re matérialise.


"Et m**de …"

S’éloignant rapidement du mur elle attendit de recevoir l’effet de toute l’énergie qu’avant dépensé Chared. L’effet, comme d’habitude, fut immédiat et Misu pouvait aisément savoir les efforts physiques que le personnage avait faits au cours de ces heures de pure liberté. C’était bien le gros inconvénient de son pouvoir pensait la jeune fille alors qu’elle commençait à avoir le tournis, sentait l’essoufflement venir comme si elle avait couru comme une dératée sur plusieurs mètres sans s’arrêter une seule fois. Pour le coup Chared avait bien du courir pas mal au cours de sa matérialisation, la jeune fille se retrouvant rapidement assise par terre parce que ces jambes ne pouvaient pas soutenir son poids pour le moment. Comme si elle avait couru évidemment, elle était tout aussi fatiguée voir plus, car l’effort physique qu’avait prodigué Chared correspondant à celui d’un homme adulte et non d’une jeune fille de 17 ans … Ce qui n’empêche pas qu’elle aurait préféré que sa dur plus longtemps pour justement éviter de devoir subir sa tout de suite alors qu’elle était pas dans un endroit approprié pour sa et surtout parce qu’elle était entouré de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miu-wonderland.pro-forums.fr/forum.htm
avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 27
Localisation : en plein vol

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
15/500  (15/500)
~ Don: foehn

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Mer 10 Fév - 18:33

Johan était un jeune homme qui, comme tout un chacun avait ses défauts. Parfois il s’emportait, ne portant plus attention à l’environnement extérieur il laissait son désir le guidé comme une rafale puissante et indéfectible. Mais ses passion, à la façon du vent, finissent toujours par s’allégé. Ses articles en poches, son sourire à l’affiche, il contemplât alors l’état de Mitsu.
Cette dernière s’étant installé dans un coin, il n’avait pu l’apercevoir qu’une fois qu’il s’était éloigné du comptoir. Elle semblait extenué, et cela eu pour effet de l’inquiété mais aussi de le troubler. Comment avait-elle pu se fatigué ainsi dans pareille échoppe ? Quoi elle c’était adonné a cette passion secret qu’elle avait pour la musculation… ? il n’y avait grand-chose de cohérant dans cette idée et en vérité il ne l’avait émis que dans le dessein d’obtenir une réponse plus concrète de la part de Lilith. Réponse qui ne tarda à venir.

*C’est sans doute en raison de ses individu qu’elle peu concrétisé… cela doit la fatigué d’une manière ou d’une autre*
Cela avait du sens. Mais n’en demeurait pas moins inquiétant. S’approchant de la demoiselle inquiet, il supposa devoir sans tarder trouver un moyen de la ramener en un lieu lui permettant de se reposer. Il devrait la porter sans aucun doute, mais ce n’était le plus dérangeant, même dans ce magasin, il demeurait égaré... à moi que…
Se retournant en direction du gérant, affichant d’ailleurs un air inquiet à la vue de la demoiselle, Johan le rassura d’un sourire et se permit une interrogation.

- Somme-nous loin de l’un des axes principaux ?

Semblant dans un premiers temps surpris part la question, il répondit finalement par l’affirmative.

- Oui en sortant d’ici tu prends à droite et en continuant ainsi sur quelque deux cent mètres tu seras sur l’axe Sud/Est…

Le remerciant d’un sourire, il fixa Mitsu du regard un air navré. C’était ça faute. Trop excité par la mécanique il avait une nouvelle fois fait abstraction de son environnement. Il c’était précipité et avait négligé les paroles de la demoiselle. Il avait été idiot, inconscient et impulsif. Se passant la main dans les cheveux embarrassés d’avoir fait preuve d’autant d’idiotie en si peu de temps, il se sentit dans l’obligation de présenté quelques excuses.

-Désolé… je m’emporte sans doute trop… facilement… l’axe Sud/Est n’est pas loin de la tu pense pouvoir me dire le chemin à prendre pour allé jusqu'à chez toi ?

Elle avait l’air extenué, il pouvait la porté, elle devait se reposer. Une petite sieste c’était plus sympathique quant on pouvait la faire dans un lit, de préférence le sien. Partant de cette logique le constat de devoir la porter était logique. Elle ne semblait pas en état de marché… en vérité elle ne semblait pas en état pour quoique ce sois. Pour tant il n’allait pas l’y forcer. C’était la raison de sa question. Au fond peut-être avait-elle connaissance d’un endroit plus proche ou allé, ou avait-elle une autre proposition à faire...
________________________________
Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire,
elles le submergent quelquefois mais sans elles il ne pourrait voguer.
[Voltaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 64
Date d'inscription : 08/01/2010
Localisation : Là où j'ai envie d'être !

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
193/500  (193/500)
~ Don: Matérialisation de dessin

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Jeu 11 Fév - 13:51

Renonçant à moitié de lutter contre cet épuisement physique, la jeune fille ne pouvait s’empêcher de détester être faible. Autant parce que cela formait un inconfort que généralement personne n’aime, mais aussi parce que sa tombait au mauvais moment. Fermant les yeux et portant une main à son visage la jeune fille avait l’impression d’en être malade, elle ressentait les efforts physique de Chared et de la même manière son corps réagissait comme si c’était elle qui les avaient fournis, lui donnant chaud comme si elle avait couru alors que c’était loin d’être le cas. Et qui pouvais malheureusement faire croire aux autres qu’elle était malade, on peut dire sa d’une certaine manière pour le coup puisqu’il lui fallait maintenant du repos pour pouvoir se remettre d’aplomb et cela sans matérialiser un seul dessin durant ce lapse de temps de repos il en va de soit.
Ne faisant plus vraiment attention à ce qui l’entourait, trop préoccupé par sa subite faiblesse elle sursauta légèrement en entendant la voix de Johan proche d’elle. Levant la tête elle le regarda surpris demandé un renseignement au vendeur, la jeune fille écoutant la réponse et son cerveau faisant immédiatement le lien d’où il voulait en venir. Fatigué peut-être, mais pas au point d’en oublier ces facultés mentale, sauf si elle se mes subitement à s’endormir.

Secouant la tête à sa remarque, elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de s’emporter sur quelque chose de la même manière qu’on ne pouvait pas en vouloir à une personne d’être ce qu’elle est. Surtout avec ce jeune homme emporté et au caractère plutôt sympa, bien qu’il reconnaissait une erreur qui n’était pas la sienne … C’est plutôt pour ce genre de chose qu’on peut en vouloir à une personne, celle de toujours vouloir mettre la faute sur son propre compte quand ce n’est pas le cas. Pourtant c’est plutôt l’inattention de Mitsu et le manque de responsabilité qu’avait fait preuve Chared aujourd’hui qui la mise dans cet état, bon … Il est vrai aussi que ce n’est pas la première fois, mais loin de sa chambre d’internat sa ne lui était pas arrivé depuis bien longtemps. Réfléchissant rapidement la jeune fille tenta de se rappeler plus ou moins le chemin, plus ou moins bien entendu elle ne connaissait pas la ville par cœur ou sinon ils ne se seraient pas retrouvé perdu.


"Oui à partir de là se sera facile d’y aller. Je suis à une chambre d’internat à la Seiryoku no Gakuen."

Elle décida de se lever pour qu’ils puissent se mettre en route rapidement, seulement la jeune fille présumait un peu trop de ces forces puisqu’elle ne réuni même pas à se lever. Ces jambes devenu aussi molle que du coton elle préféra renoncer à ce lever pour éviter de ce cassé la figure de suite après. Elle regarda alors le jeune homme d’un air désolé.

"Je vais avoir du mal à marcher, je ne pense pas qu’on pourra partir maintenant …"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miu-wonderland.pro-forums.fr/forum.htm
avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 27
Localisation : en plein vol

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
15/500  (15/500)
~ Don: foehn

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Jeu 11 Fév - 17:18

A dire vrai, il n’avait jamais imaginé la laisser marché seul. Le fait de devoir la porter c’était imposé à lui de façon logique. La soudaine faiblesse de la demoiselle, l’ayant dans un premier temps grandement inquiété, il pu une fois soulagé affiché un léger sourire amusé. Tentant de se tenir sur ses jambes, elle avait vite abandonné cette idée, ce qui avait ainsi confirmer l’opinion de Johan quant au moyen de transport. Pour cette raison, quant elle lui confessa n’avoir la force de marcher, il avait répondu d’un simple sourire amusé. Bien sur qu’elle ne le pouvait pas. Lui tournant le dos, il se baissa et lui proposa se derniers d’une façon ne laissant place au refus.
Quant cette dernière daigna finalement y prendre place, il se redressa et constata non sans surprise la légèreté de la demoiselle. Lui n’avait rien d’un poids lourd, et son corps était aussi fin que gracile, mais elle le battait à plat de couture ! Il fallait l’avouer, malgré la finesse du jeune homme, sa musculature lui offrait une carrure certaine. C’était sans doute pour cette raison qu’il pouvait être si rapide. Fin, léger mais puissant. Sans doute la raison pour laquelle elle lui paraissait si légère.

Présentant des salutations chaleureuses au vieux propriétaire le rassurant quant à l’état de la demoiselle, il le remercia avant de demander à Mitsu de s’accrocher à son cou en gardant son sac d’article accroché à un bras.
A la suite de quoi ils sortirent tout deux au millieux de la rue et Johan, tentant de se déplacer avec vivacité et néanmoins délicatesse, arriva finalement à l’axe Sud/Est.
A partir de la, il laissa Mitsu le guider de quelques mot jusqu’à la destination. Problématique d’ailleurs… enfin il trouverait bien un moyen d’entré dans l’établissement sans trop se faire remarquer. A dire vrai, une idée lui trottait déjà dans la tête, une fois arrivé à proximité, il devrait trouver un lieu ou assoir Mitsu pour l’abandonner le temps de tester son plan. S’il fonctionnait, il ne rencontrerait sans doute trop de problème.
Du moins il l’espérait ; La Seiryoku No Gakuen était un établissement réputé. Non pas pour sa grandeur ou la luxure que l’on pouvait constater en ses murs mais bien pour la raison de sa construction. Johan malgré son jeune âgé avait déjà ouïe bien des propos sur cette faculté réunissant des élèves au potentiel particulier… et pour une raison trop obscure au goût de Johan.
Il n’en dirait rien à Mitsu. Son avis était posé sur ce genre de chose. Si elle venait à en parler alors, il aborderait peut-être ses étranges rumeurs, mais cas échéant il resterait silencieux. L’ignorance n’était pas toujours une mauvaise chose, et si elle ne savait rien et qu’elle ne cherchait à en savoir plus, il n’allait en aucun cas ne lui offrir une vérité dont elle n’aurait cure. Il n’avait pas à choisir pour elle.

Pour autant, il demeurait le problème causé par la nature peu singulière de l’établissement : la difficulté à y pénétré. Seul les étudiant était permis dans l’établissement, sauf cas exceptionnel… et lui n’avait pas vraiment le look du cas exceptionnel encore moins de l'étudiant… en vérité il avait plutôt l’apparence du type qui n’avait pas grand-chose à faire là si ce n’était foutre la merde.
Ce qui sera sans doute le cas. Une fois Mitsu ramener et en sécurité, quant leur rencontre toucherais à sa fin, il ne comptait pas ressortir de l’établissement ainsi… il comptait bien faire quelques petites recherche…

[~>Direction: Seiryoku No Gakuen, Dortoir des filles<~]
________________________________
Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire,
elles le submergent quelquefois mais sans elles il ne pourrait voguer.
[Voltaire]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
H.E.A.R.T.L.E.S.S ~
H.E.A.R.T.L.E.S.S ~

Messages : 731
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 26
Localisation : w o n d e r l a n d.

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
10/500  (10/500)
~ Don: Un peu tout, un peu rien ~

MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini] Ven 12 Fév - 19:15


Topic terminé
Points d'expérience acquis:

Mitsu Manade: 70 points.

Faust Johan:70 points.
________________________________

{* I'am the Queen, not the the shadow's King ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://requiem-no-jiyuu.forumactif.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini]

Revenir en haut Aller en bas

Complot National [Pv Faust ~ Topic Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem No Jiyuu  :: Anthalys ~ Quartier Mal Famé ~ :: Casino Clandestin ~ -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit