AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

" What a Poor Life . " [ Suite - Pv Isaac Leenhart ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar


Messages : 42
Date d'inscription : 15/02/2010
Age : 26
Localisation : Anthalys .

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
1/1  (1/1)
~ Don: Ses Os sont ses armes

MessageSujet: " What a Poor Life . " [ Suite - Pv Isaac Leenhart ] Dim 28 Fév - 21:14

Martel ne devait pas se sentir flattée qu'Isaac soit si attentionné avec elle , mais au contraire elle devait jouer la fille prude et tout à fait innocente , de ce fait elle faisait mine d'être gênée et reconnaissante . Elle se courba donc légèrement afin de le remercier . Sans un mot , les yeux tournés vers M. Leenhart qui semblait vouloir s'en aller . La blanche et juvénile Martel se redressa et reprit une allure droite et sûre d'elle , évidemment elle se devait tout de même de garder quelque chose de fier et bourgeois en elle . Ainsi, elle voulu engager la discussion .. Enfin , elle voulait finalement déclarer qu'elle devait quitter les lieux pour régler quelques affaires professionnelles , mais le père du lycéen s'empressa de préciser avant l'employée qu'il retournait à ses occupations , sans en définir de quoi il s'agissait exactement .


Alors Martel en profita pour suivre le doyen et saluer Isaac Leenhart pour qui elle paraissait être sans aucun intérêt . Il est vrai , que pour elle , rien n'était , à ce moment , plus important que la vie étudiante qui l'entourait . Elle voulait absolument connaitre la vraie vie quotidienne des jeunes personnes qui fréquentaient l'établissement scolaire . Elle fuguait alors , en un premier temps dans la même direction que le vieil homme , mais changea de trajectoire et se dirigea vers les longs et lumineux couloirs du lycée , sans trop savoir qu'ils se trouvaient à cet endroit précis , .. Elle allait juste selon son instinct , comme rarement . Car , de nature , Martel Miller ne fait rien au hasard, tout est toujours calculé au degrés près .


Bref , la jeune femme , déguisée en réelle étudiante pour un court instant - elle savait d'ailleurs que ce moment serait un des seuls jusqu'à ce qu'elle retrouve son statut de Pirate aux côté de sa famille - admirait les lieux , ses alentours envers qui elle éprouvait un lourd sentiment de nostalgie ; elle se remémorait ses longues heures d'éducation , d'apprentissage accompagnée de sa jeune sœur ; sa jeune soeur qui aurait voulu passer sa jeunesse auprès de son ainée à étudier comme tout le monde , et passer d'inoubliables moments dans ce bâtiment massif qu'était l'école de Soralya . Martel pensait à sa famille pour qui elle se battait tout les jours . Cette mission , ce contrat était également une de ces douloureuses batailles à laquelle elle devait faire face . Martel Miller , posait maintenant sa grande silhouette contre une vaste fenêtre qui éclairait les couloirs de Seiryoku no Gakuen .
Elle inspirait profondément et observait les élèves qui passait devant elle , ne faisant attention à sa présence . Et , cette ignorance , étrangement elle l'appréciait , car habituellement , à l'Empire , sa présence était toujours surveillée , scrutée et épiée tellement elle semblait hautaine , trop hautaine pour les aristocrates même .


La jeune femme était seule , les pensées emplissant son esprit ; sa vie professionnelle était en cette période très chargée , entre les fins de mois où elle devait se faufiler dans les moyens quartiers de la ville afin de distribuer la part mensuelle à sa sœur , qui elle même à son tour se chargerait de l'emmener à la bourse des Pirates . Miller avait également beaucoup de clients , de nouveaux patrons qui la chargeait de tout et de rien . Enfin , pour elle , le ' rien ' se limitait à accompagner un homme à tel endroit , dans le seul et unique but de bien se faire voir . Et de toute façon , tout le monde , ou presque savait que Martel n'était pas le genre de femme qui ne savait offenser quiconque la perturberait ; on le sentait dans son profond regard noir .


Martel , plus que distraite par son petit récapitulatif , oubliait maintenant le regard des étudiants , et même ce qu'elle pouvait trouver autour : Le Lycée , les élèves , les professeurs , la forte lumière qui égayait les lieux et le magnifique environnement , qui était pourtant le motif de son départ après avoir rencontré Isaac Leenhart . D'ailleurs ce Isaac , où était il à ce moment précis ?


Cette pensée qui n'effleurait pas encore l'esprit brouillé par l'organisation de l'infiltrée , amena sûrement par je ne sais qu'elle vent le discret Isaac vers la demoiselle , au regard perdu . Une fois sortie de ses pensées , elle ne s'était pas encore aperçu de la présence du jeune homme , pourtant bel et bien ici . Elle soupira et redressa son dos , s'apprêtant à continuer sa visite matinale . Ces pas dérivèrent en sens contraire du lycéen , elle ne pu le voir distinctement , mais alors que ses yeux voyaient une silhouette sombre et floue , Martel se doutait que si elle se trouvait si proche d'elle et qu'elle attendait à cette distance , c'est qu'elle attendait sûrement quelque chose de la demoiselle . Voilà pourquoi , elle eu un reflex plutôt logique de se retourner et .. c'est ainsi qu'elle su percevoir le visage d'Isaac qui la fit timidement sourire . Le mystère était qu'elle ne su situer à ce moment , d'où provenait cette gêne . Elle se reprenait alors , fronçant ses fins sourcils et débuta :


" M. Leenhart . Veuillez excuser mon départ douteux , tout à l'heure . J'avais à faire . "

~*~
Seulement , cette justification ne pouvait que rendre son interlocuteur aussi douteux que son départ .
C'était une excuse très vague et que pouvait elle bien avoir à faire ici , dans les couloirs de l'Académie ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 12/02/2010
Age : 25

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
17/250  (17/250)
~ Don: Étourdir

MessageSujet: Re: " What a Poor Life . " [ Suite - Pv Isaac Leenhart ] Sam 6 Mar - 17:58

Pendant un instant, Isaac Leenhart avait cru avoir l’air généreux. Mais se connaissant, le naturel allait sûrement revenir au galop. Bien qu’il ait prêté son manteau à une jeune fille mourant de froid, il commençait à le regretter et à comprendre pourquoi elle tremblait ainsi. Il faisait plutôt froid en effet. Peut être que ce numéro était prévu d’avance, un test pour vérifier s’il aurait la présence d’esprit de vouloir crever de froid à sa place. Au moins, tant qu’à grelotter, el jeune bourgeois espérait avoir passé le test. Puis son père déclara avoir à faire, ce qui ne choqua nullement le jeune homme aux cheveux noirs. Déjà qu’il se soit déplacé lui-même pour un détail de mariage, Isaac s’en trouvait flatté, mais en même temps étouffé. Toute l’importance que cette affaire prenait le mettait sur ses gardes. N’y avait-il qu’un mariage en vue ou la jeune fille avait conclu un pacte avec son paternel qui devait lui rester inconnu?

Ce qui le surprit fut de voir la jeune fille prendre congé en même temps que le magnat de la construction, ce qui lui fit penser encore plus à un accord parallèle. Pris de court, il n’eut point le temps de répondre à son court salut. Lui qui avait cru qu’elle resterait un peu plus longtemps. Peut être avait-il surestimé son charme, la jeune fille devait être habituée, s’il avait bien compris. Il n’était nullement choqué de savoir qu’on devait payer quelqu’un pour l’épouser. C’était chose courante dans un milieu, là où les maris n’étaient pas souvent à la maison. Soit à cause du travail, ou d’une « réunion de dernière minute avec ma secrétaire ». L’amour et le mariage étaient des choses totalement différentes, cela n’empêchait pas d’apprécier la créature qu’on lui avait mis sous les yeux. Et puis l’amour n’en parlons pas, pour cela il fallait qu’il trouve quelqu’un qu’il appréciait plus que lui-même. C’est alors qu’il se rendit compte que la jolie dame venait de partir, son manteau encore sur le dos. Trouvant la froidure peu agréable et sachant combien celui-ci valait, il devait le reprendre, courtoisement bien sûr.

Voyant sa silhouette disparaître dans les couloirs à l’opposé de la direction prise par son père, ce qui l’intrigua encore, il entreprit de la suivre à distance, question de découvrir ce qui motivait ce départ disons, rapide. Il garda ses distances lorsqu’il la vit ralentir le pas, de toute évidence en train d’admirer les lieux. Cette attitude le laissa perplexe. Comment pouvait-on être impressionné par cet endroit ennuyeux comme la mort et contraignant? Surtout si ce qu’il voyait dans ses yeux était de la nostalgie, difficile à interpréter de si loin, là il ne comprenait plus rien. S’il jamais il revenait des années plus tard en ce lieu, il essaierait de faire cela le plus vite possible, sans gaspiller de son temps en cet établissement qui lui en avait déjà trop pris. Elle s’arrêta devant une grande fenêtre et le jeune homme décida de l’approcher alors. Tant pis pour la rêverie et l’examen des lieux. Était-elle partie pour regarder les couloirs? Ces pierres lui paraissaient-elles plus intéressantes que l’homme qu’elle devait épouser? Ça c’était de l’enthousiasme.

Il s’avança doucement vers elle, tentant de ne pas la faire sursauter, elle paraissait bien concentrée sur on ne sait quoi. Il s’arrêta finalement à une distance raisonnable, il ne voulait rien interrompre, pour ne pas avoir l’air réellement pressé de ravoir son manteau, surtout qu’ils étaient à l’intérieur. Elle se retourna finalement vers lui, peut être avait-elle senti son regard trop insistant dans sa nuque? Il lui laissa le soin de parler, pour que l’altercation ne prenne pas des airs d’interrogatoire. Peut être justifierait-elle son comportement de plein gré. Son sourire timide le surpris, lui qui s’attendait à voir une jeune fille blasée et professionnelle. Ce sourire eut don de le mettre un peu mal à l’aise, voyant que sa première impression lui avait fait défaut. Son explication, cependant, ne fut pas à la hauteur de ses attentes. Arquant un sourcil interrogateur, il fit un pas en avant et demanda en désignant l’endroit d’une main avec un demi-sourire amusé :

-Dans les couloirs de l’Académie? Quoi donc?

Il continua d’avancer après cela lui pointant discrètement le manteau qu’elle avait encore sur le dos :

-Si ça ne vous dérange pas, Mlle Miller.

[pardon du retard, encore OTL]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

" What a Poor Life . " [ Suite - Pv Isaac Leenhart ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem No Jiyuu  :: Anthalys ~ Seiryoku No Gakuen ~ :: Couloirs ~ -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit