AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Et un ptit dernier pour la route ^^' [Gregory]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 147
Date d'inscription : 17/01/2010
Localisation : Partout hormis là où je devrais être 8D

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
13/500  (13/500)
~ Don:

MessageSujet: Et un ptit dernier pour la route ^^' [Gregory] Sam 6 Mar - 3:12

Lewis se passa la tête sous l’eau du robinet dans les minuscules toilettes du bar, après y avoir généreusement vidé le contenu de son estomac bon gré mal gré. Woh… Sa tête lui tournait un truc de malade… A moins que ce ne soit la pièce, vicieuse comme elle l’était sans doute, qui ne cessait de tourner sur elle même depuis qu’il avait posé un pied dedans ?
Les deux mains agrippées sur le rebord du lavabo, le jet d’eau lacé qui courait le long de sa nuque et sur son visage lui procura le plus grand bien. Voyons, mmh… Etait-il capable de se rappeler ce qui l’avait amené ici ? Mouais… Dur de réfléchir, mais en se concentrant un maximum sans doute pouvait-il y arriver, non ?
Le jeune homme était allé en cours cet après midi, chose tellement rare qu’elle était à marquer d’une pierre blanche sur son calendrier. Parce que ouai, il faisait tellement un temps de merde aujourd’hui qu’il n’avait pas trop envie de rester à flâner dehors quand l’Académie lui offrait tout le confort d’une salle de cour chauffée et tout et tout… Enfin. Toujours est-il qu’il avait écouté les cours d’une oreille distraite, oubliant les mots à fur et à mesure qu’il les entendait, jusqu’à ce que la sonnerie annonce la fin des cours et que tout le monde bondisse joyeusement hors de la salle pour aller vaquer à leurs activités post-scolaires. Ce devait être à peu près à cet instant là qu’il s’était fait aborder par un type de sa classe – comment s’appelait-il, déjà ? Erh… Oublié. Tant pis… – avec lequel il avait engagé une conversation par ailleurs assez plaisante. Puis l’étudiant l’avait invité boire un verre dans un bar assez sympa, d’après ses dires, ce à quoi le brun avait accepté de bon cœur puisque de toute façon il n’avait rien d’autre à faire, et ne refusait jamais un petit verre. Sauf que c’était certainement pas un simple « petit verre » qui l’avait mit dans cet état là. Quelle heure il était, d’abord ? Il zieuta avec les plus grandes difficultés vers sa montre, et y lut les chiffres inscrits avec tout autant de peine. Dix heures, un truc dans ces eaux là… Bordel, le temps était passé à une de ces vitesses ! Il était où d’ailleurs, l’autre poireau qui l’avait invité à venir ici ? Lewis avait perdu sa trace pratiquement dès son arrivée ici… Ou alors il avait tellement oublié sa tronche que si ça se trouve ils s’étaient pas quittés de la soirée mais l’était plus capable de le reconnaître… Déjà qu’il arrivait même pas à se souvenir de son nom… Urgh. Son cerveau s’embrouillait. Son estomac aussi d’ailleurs, comme vint le prouver peu de temps après un nouveau haut-le-corps et des détails dont je vous passerais la description par pure bonté d’âme. Hop, un nouveau passage sous l’eau et il voyait déjà les choses un peu plus claires. Vacillant, Lewis mit toutes les peines du monde à se redresser, puis alla chercher la poignée de la porte qui lui permettrait de retourner dans la salle principale. Réussissant on ne sait trop comment à ouvrir la porte –vu son état, se rappeler qu’il fallait appuyer sur la poignée puis tirer pour ouvrir la porte, c’était déjà un bel exploit –, l’adolescent retrouva le chemin du bar. L’instinct, sans doute. Ou bien l’appel de l’alcool ? Allez savoir… Une embardée soudaine de la part du bar – lui aussi était mesquin fallait croire – manqua de lui faire manger le sol. Et ça, je vous assure qu’il n’en avait pas tellement envie, vu le nombre de paires de pieds qui le foulaient actuellement et qui sortaient d’on ne sait trop où. Il s’agrippa à la première veste venue, faillit se faire jeter comme du poisson pourri mais la chance mit alors en travers de son chemin une chaise apparemment seule et solitaire sur laquelle il réussit à poser son humble postérieur dessus, avec plus ou moins de difficultés je vous l’accorde. Et là, Ô miracle ! Le comptoir se trouvait juste devant lui ! Et puisqu’il était dit que ce soir Lewis avait jeté sa fierté à la poubelle, il se saisit du premier verre qui passait sous son nez – comment ça l’était pas pour lui à la base ? Non mais j’vous jure ! – et le vida presque d’un trait, sans faire gaffe à l’alcool qui lui monta aussi sec à la tête. En même temps, rond comme il l’était, le moindre verre aussi peu alcoolisé fut-il ne faisait qu’aggraver aussi sec son cas. Quelqu’un le tira par la manche, et il se retourna pour voir une jeune fille sans doute un peu entamée elle aussi qui semblait visiblement décidée à le brancher. Elle lui adressa un magnifique sourire puis quelques mots dont il n’arriva pas à saisir le sens mais auxquels il acquiesça vigoureusement – tellement qu’il faillit en perdre son précieux équilibre déjà plus qu’incertain – d’un hochement de tête. La musique, on va dire, hein ? Ouai, le son était carrément beaucoup trop fort pour qu’il puisse entendre ce qu’on lui disait… Elle sembla toutefois ravie qu’il semble d’accord avec ce qu’elle venait de lui dire et insista un peu plus sur sa manche pour le faire descendre de sa chaise. Ce qu’il fit, parce qu’il n’avait pas tellement le choix… Pour aussitôt manquer de se casser la gueule et se rattraper à ses épaules. Riant, elle l’entraîna au milieu des gens qui dansaient plus ou moins bien selon leur état d’ébriété, et lui tenta de ne pas se casser la gueule tout de suite, histoire de donner le change. Comme quoi, l’était parfaitement capable de tenir sur ses deux pieds s’il le voulait ! Enfin… presque ! Disons qu’il en était capable parce que l’autre se trémoussait au rythme de la musique tellement collée à lui qu’elle était un peu comme sa béquille… Peu reluisant comme rôle, je vous l’accorde. Mais elle semblait s’en satisfaire… Peut-être parce que la gueule de l’étudiant lui revenait et qu’elle n’avait pas encore réalisé jusqu’à quel point il était raide ce soir… Elle s’écarta cependant de lui sans qu’il l’eût prévu, et il ne dut qu’à sa chance d’avoir un mur à proximité pour s’y rattraper l’air de rien ni vu ni connu. Lui adressant la parole – mmh… Voyons, elle avait dû dire un truc du genre elle allait chercher deux verre… dans ces eaux là, quoi… –, elle s’éloigna de lui et fut vite masquée à ses yeux par tout le reste des gens qui peuplaient le bar ce soir là. Haan il était seul, quelle dèche ! Comment il allait retrouver le chemin de la sécurité – c’est à dire, vers un quelconque endroit où s’asseoir – sans personne pour le guider ? Trop de monde autour de lui, c’tait pas cool !! Pas cool du tout même ! Heureusement que son ami le mur restait là, bien sagement à sa droite pour jouer le rôle de garde fou et l’empêche de se vautrer au milieu de tous ces inconnus !
Bon allez, fight ! Quittant la sécurité relative de l’appui qu’offrait ce fameux mur, Lewis se décida à fendre la foule dans l’espoir qu’une chaise – ou n’importe quel autre siège d’ailleurs – lui ferait un petit signe pour qu’il puisse enfin décharger ses jambes de l’énorme responsabilité qu’était celle de le maintenir debout au vu de son état… Pitoyable. Y avait pas d’autres mots, là. M’enfin.
Faisant preuve d’un courage sans limite, l’étudiant entreprit donc le périlleux chemin jusqu’au bar – promis c’était que pour s’asseoir, il ne boirait pas ! Ou presque… –. Et là… Ce fut le drame.

Merde… Pourquoi un mur venait-il brutalement de pousser juste sur sa trajectoire, là maintenant tout de suite ? Il porta les mains devant lui, tâtonnant ledit mur en question jusqu’à ce que… Ha. C’était pas un mur, okay. Simplement un type qu’il venait de heurter de plein fouet, donnant l’impression qu’il venait de se jeter dans ses bras. Levant la tête, Lewis examina le visage de l’inconnu… pas si inconnu que ça en fait. Une tignasse de cheveux blancs, des yeux rouges… Marrant comme sa tête lui rappelait quelque chose. Il lui adressa un grand sourire innocent, l’air de rien, puis porta ses mains aux épaules de l’autre en espérant s’appuyer dessus pour se séparer de lui, tout en marmonnant d’indicibles excuses qui ne seraient pas entendue à cause du volume sonore. Cela dit… C’était peine perdue. Soit il avait trop présumé de ses forces… Soit il avait trop présumé de ses forces. Mais il était trop mort pour se redresser tout seul comme un grand. Aussi abandonna-t-il la tâche pour entourer le torse de l’autre et venir nicher sa tête contre sa poitrine. Comme ça, l’était sûr de pas se casser la gueule. Même pas peur de se faire jeter. De toute façon, c’était ça ou se viander par terre. Et puis comme il avait vaguement l’impression d’avoir reconnu le type qu’il venait de heurter, avec un peu de chance il ne serait pas trop méchant avec lui… hehe.

________________________________

'cause I just tried to be free...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 27
Date d'inscription : 03/03/2010

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
1/1  (1/1)
~ Don: Annulation des Dons

MessageSujet: Re: Et un ptit dernier pour la route ^^' [Gregory] Sam 13 Mar - 1:58

La soirée avait l’air cool au départ. Pour bien commencer leur relation, Gregory avait invité son colocataire à faire une petite virée au bar du coin. Les mains dans les poches de son polar kangourou noir, il marchait d’une vitesse constante. Fixant avec attention les moindres détails du sol, notre ami l’albinos était bien dans sa petite bulle. Puis, le vide.

Il ne se rappelait de pas grand-chose, appart son compagnon de buverie.

Une tornade. Ouaip… Voilà ce que Gregory Tarasov voyait devant lui. Ses alentours tournaient comme s’il était coincé dans un mixer. Bordel ce qu’il paierait cher pour prendre un peu d’air frais en ce moment… Mais qu’est-ce qui lui avait donné l’idée de demander a son coloc’ de venir prendre un verre avec lui ? C’aurait pu être pire, évidemment. Mais c’était toujours difficile de se sortir de la tête le fait qu’il était capable de se faire des amis. Son albinisme lui avait empêché d’avoir de nombreux amis, alors il en profitait au maximum. Soralya no Gakuen était une toute nouvelle vie pour lui, c’était un nouveau départ, un retour à zéro.

Donc voilà. Il se retrouvait assit au comptoir seul, saoul à s’en rendre malade. Greg était a moitié étendu sur le comptoir à rire tour seul en fixant sa réflexion dans son verre de vodka-punch a moitié vide. Lewis était parti en courant vers les toilettes, alors notre ami l’albinos le laissa faire tranquillement ses petites choses qui ne l’intéressaient pas vraiment pour fixer de ses yeux rouges le contenu restant de son verre. Il avait l’air un peu niais, avec son nez rose et ses cheveux en bataille. Sa bouche était légèrement entrouverte et ses paupières tombantes, comme s’il allait tomber endormi dans peu de temps. Gregory était donc seul au comptoir depuis quelques minutes déjà, mais il décida donc de se lever.

Chose qu’il n’aurait jamais du faire, car aussitôt que ses pieds touchèrent le sol, il vacilla dangereusement. L’albinos se rattrapa de justesse au comptoir avant de se planter face première sur le plancher dur. Il respira profondément et ferma les yeux quelques secondes. Mais ou était donc cet énergumène ? Ca faisait au dessus de dix minutes qu’il était disparu.

Il avança en le cherchant des yeux, puis sentit une petite – bon, pas si petite que ca mais bref - masse informe le frapper de plein fouet. Lorsqu’il baissa les yeux à voir quel était le projectile qui l’avait assommé, il vit Lewis. Gregory lui sourit.

« … Tu veux danser 8D ? »

C’était peut-être une idée stupide, puisque ce n’était pas vraiment fort de sa part inviter danser un mec qui n’était même pas capable de faire deux pas sans tanguer. Mais bon… Ils etaient la pour s’amuser, non ?


COURT D= Pardon ;.;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elève en Classe F
Elève en Classe F

Messages : 147
Date d'inscription : 17/01/2010
Localisation : Partout hormis là où je devrais être 8D

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
13/500  (13/500)
~ Don:

MessageSujet: Re: Et un ptit dernier pour la route ^^' [Gregory] Sam 13 Mar - 7:07

C’est la fête ! Ouai ! Joie, joie ! Ou… pas. En même temps, il avait passé la première partie de sa soirée (une très courte partie) à discuter avec celui – le parfait inconnu dont le visage et le nom s’étaient discrètement retirés de sa vile mémoire – qui l’avait si gentiment invité ici, la seconde à se bourrer la gueule et la troisième avec la tête dans la cuvette de l’évier en train de généreusement purger le contenu de son estomac visiblement très chamboulé. Quant à la quatrième, il y était en ce moment même, la vivait en direct live (mais si !) perdu au beau milieu de toute cette belle – et moins belle – peuplade d’illustres inconnus dont il oubliait la trogne au moment même où ses yeux cessaient de les observer. Et la, il venait tout juste de se manger un mu.. Pardon, un jeune homme, lequel lui avait bon gré mal gré évité de se vautrer au beau milieu de la salle bondée de monde. Jeune homme qui par ailleurs lui rappelait vaguement quelque chose… Mais quoi, ça, c’était une toute autre histoire… D’autant plus que sa vision des plus troubles ne cessait de lui jouer quelques mauvais tours. Lewis avait donc abdiqué en sa faveur, rendant les armes tout en enlaçant celui qu’il avait décrété être son nouveau partenaire. C’est vrai quoi après tout, peu importe qu’il ne l’ait pas fait consciemment, mais il venait tout de même de lui sauver la vie ! Et la mort par piétinements n’était pas des plus joyeuses, je peux vous le dire… Il fallait bien le remercier d’une façon ou d’une autre, ce sauveur impromptu ! Et s’il lui offrait un verre ? Erh… Non, à éviter. L’alcool, il allait éviter de fricoter avec pendant un petit moment encore – genre, trente minutes, un truc dans ces eaux là quoi – histoire de pas faire un coma éthylique là maintenant tout de suite. Eh ouai, aussi rond qu’une barrique mais tout de même encore un peu conscient de son intégrité physique, sinon de son amour propre. Si c’était pas la classe, ça ?

Un éclair de lucidité dégagea l’espace d’un instant les brumes qui bouchonnaient dans son cerveau. Il venait de percuter un mec, et ne s’était même pas excusé. C’était pourtant ce qu’on devait faire dans ces conditions-là, non ? Allez, soyons fou ! Défaillant, il tenta le coup tant bien que mal :

« Désolé de t’avoir percuté j’ai vraimentpasfaixexprèsjetejuremgnh. »

Ouai, bon. Il repasserait. Au moins, on pourrait dire pour sa gouverne qu’il aurait essayé, même si le résultat peu glorieux s’était perdu dans un marmottement incompréhensible au fur et à mesure qu’il s’avançait dans sa tirade, et de plus en plus inaudible pour couronner le tout. D’ailleurs, la personne à qui il avait fait l’effort d’adresser la parole – si, bien entendu, l’on pouvait appeler ça une prise de parole – n’avait même pas l’air d’avoir entendu ses pitoyables excuses… Ce qui, au final, n’était pas forcément plus mal tout bien réfléchit. Mais merde, c’était pas non plus sa faute si toutes les syllabes s’étaient tellement collées qu’il n’avait pas réussi à les détacher pour former quelque chose d’un peu plus cohérent !

« Tu veux danser ? »

Hey ! Minute ! C’était lui ou bien le pseudo-mur-qui-en-fait-n’en-était-pas-un-mais-plutôt-un-adolescent-que-si-ça-se-trouve-il-connaissait venait de lui adresser la parole pour lui proposer de… danser ? A contrecœur – il était si bien, le nez enfoui dans le haut de l’autre – Lewis releva la tête vers lui, avec certes quelques difficultés je vous l’accorde, pour planter son regard violet dans celui, rouge vif, de son interlocuteur. Si ses iris exprimaient à peu près autant d’intelligence qu’un bovin en train de ruminer son quatre-heure, l’albinos, lui, n’était pas beaucoup plus reluisant. Mais le brun semblait visiblement avoir prit conscience que vu l’état plus que pitoyable dans lequel il s’était enfoncé tout au long de la soirée, mieux valait pour lui qu’il évite de juger les autres trop hâtivement… Car il ne valait guère plus, sinon moins.

« Une – ngh – danse ? »

Notez que cette fois il avait fait un effort un peu plus conséquent pour parler, et ses paroles avaient pu être parfaitement compréhensibles malgré le discret – si peu ! – hoquet qui était vicieusement venu s’y glisser. Un sourire béat se dessina alors sur son visage, creusant deux petites fossettes de part et d’autre des commissures de ses lèves.

« Ouai… Un ton à peu près aussi niais que la débilité de son sourire soudain. Mais j’sais pas danser. Tu sais, toi ? »

Bon, c’était certes pas du luxe et si sa voix était toujours aussi pâteuse, les mots de ses phrases ne s’accrochaient plus désespérément les uns aux autres comme une bouée à la mer à son matelot. Ou l’inverse, d’ailleurs. Peut-être que c’était le matelot tombé à la mer qui s’accrochait à la bouée. M’enfin, peu importe… De quoi on parlait, déjà ? Ah ouais, la danse…
L’adolescent se serra davantage encore – si du moins c’était possible – contre son colocataire, qu’il n’avait toujours pas reconnu, et oublia qu’il venait de lui poser une question. Il l’enserra encore plus fort de ses minces bras, façon câlin bisou-bisounours (/MEGAMUR/).

« Jt’aime mbeaucoup, tsais ? Ouai, il avait quand même un chouilla quelques problèmes de prononciations. Par contre, t’me rappelle viteuf’ quelqu’un… On s’connaît, niop ? On s’srait pas déjà croisé quelque part ? »

Il desserra son étreinte autour du torse de sa malheureuse victime pour venir glisser ses bras derrière la nuque de l’albinos. Il avait dit qu’on dansait, non ? Mais on dansait quoi au juste, dans un bar boîte de nuit où la musique pourave vous éclatait les tympans tandis que l’alcool se chargeait de vous éclater la gueule ? Oh et puis shit, il était très bien comme ça, lui, accroché de la sorte à un pauvre adolescent qui n’avait pourtant rien demandé. Ça promettait une belle gueule de bois pour le lendemain, tout ça ! Une gueule de bois plus quelques souvenirs à ranger précautionneusement tout au fond d
u tiroir.



Spoiler:
 

________________________________

'cause I just tried to be free...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://disgraceofchaos.forumactif.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Et un ptit dernier pour la route ^^' [Gregory]

Revenir en haut Aller en bas

Et un ptit dernier pour la route ^^' [Gregory]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem No Jiyuu  :: Anthalys ~ Quartier Populaire ~ :: Quartier d'Ueno ~ -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit