AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Also sprach Winnie l'Ourson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Jun K. Kobayashi
Jun K. Kobayashi
Kyan.
— Kyan.

Messages : 23
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 28
Localisation : Là où on ne l'attend pas.

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Also sprach Winnie l'Ourson. Left_bar_bleue44/500Also sprach Winnie l'Ourson. Empty_bar_bleue  (44/500)
~ Don: Sérum de Vérité.

Also sprach Winnie l'Ourson. Vide
MessageSujet: Also sprach Winnie l'Ourson. Also sprach Winnie l'Ourson. EmptyVen 30 Oct - 17:20

Le réfectoire avait cet avantage de regrouper tous les élèves de Seiryoku en un espace limité et par-là même avait la possibilité non-négligeable de faire gagner un temps à Jun qui, dans l’absolu, préférait combler sa pause déjeuner autrement qu’à courir après quelques zigs plus ou moins intéressants. Le troisième étage, réservé aux universitaires et au personnel, était plein à craquer, et le brun pressentit quelle galère ça allait être que de se dépatouiller à trouver la personne qu’il recherchait ; quand bien même celle-ci se trouvait à l’étage du dessous, les lycéens, collégiens et primaires leur étaient supérieurs en nombre. Ce qui signifiait plus grand masse à fouiller. Ce qui signifiait perte de temps inutile et fatigante. Réprimant un soupir, Jun se motiva à se lever sous le regard amusé de sa cour, et, la gorge nouée d’avoir mangé trop vite, le bouffon s’éloigna courageusement vers l’escalier qu’il descendit quatre à quatre en prenant de soin de ne pas se filer des nausées dans la manœuvre. Lui qui était habitué à prendre son temps pour tout et n’importe quoi.. Les mains dans les poches, il ouvrit la porte du réfectoire des jeunes d’un coup de pied bien placé. La porte claqua contre le mur en un bruit sec, mais la résonnance passa totalement inaperçue. S’il y avait bien une chose que Jun détestait davantage que les légumes verts, c’était les heures de pointe.

Un rictus déforma nerveusement ses lèvres tandis qu’il avançant à pas feutrés dans le bordel ambiant. Ses yeux balayèrent l’assemblée, et, rapidement, un sourire arqua ses lèvres gercées. Très bien. Prenons ça comme un jeu vidéo dont la récompense inestimable lui faisait trop d’œil pour qu’il se permette d’abandonner maintenant. Récapitulatif des indices du coffre fort : brun à lunettes, terne, passe-partout, signe de richesse physique, prénommé William. Remontant ses manches dans un effort purement esthétique, Jun s’élança ensuite dans la foule de jeunes gens affamés en esquivant habilement ceux à l’équilibre incertain et ceux aux plateaux trop lourds. N’hésitant pas à monter sur les chaises pour faire un tour d’horizon et à sauter par-dessus les barrières pour s’éviter l’effort de faire le tour, le jeune adulte ignorait les regards curieux qui planaient sur lui pour se concentrer sur son objectif. Il fallait croire qu’il était trop habitué à ces remarques muettes pour s’en préoccuper. Interrogeant un bambin qui semblait ressembler à la description – il ignorait si la cible possédait des frères et sœurs, alors autant tenter le diable, hein – il lui demanda s’il connaissait un certain William, se heurtant à un mur pour mieux reprendre son élan par la suite. Amusé, il continua à slalomer un moment entre les tables avant de s’arrêter devant l’une d’elle. Un garçon solitaire y était assis, les yeux rivés vers la fenêtre en sirotant un verre de jus de fruit indéterminé. Jun cilla, intrigué. Il ressemblait comme deux gouttes d’eau à la description fournie par Allan. D’ailleurs, c’était ce dernier qui était à l’initiative de cette mission d’infiltration. Il avait surpris William réapparaitre au bout milieu d’un couloir quasiment désert, que Allan traversait tandis qu’une jeune fille chuchotait au téléphone à quelques mètres de l’endroit où l’apparition inopinée avait eu lieu. Et vu la façon dont elle avait crié en cachant son portable au fin fond de sa poche lorsque Fantomette avait fait son coming out, Allan était persuadé qu’il se disait quelque chose d’important. Quitte à vérifier..

« - Yo. Je peux ? lança-t-il alors avec désinvolture en décochant un sourire joyeux à son cadet, se laissant tomber sur la chaise sans prendre le temps d’attendre une réponse. Après tout, il était connu pour n’avoir aucune espèce de prévention particulière envers ses vis-à-vis. On ne se connait pas, mais c’est pas très grave. Je voulais juste te demander un truc. reprit-il un peu plus sérieusement en piquant la pomme du plateau de son vis-à-vis, croquant dedans sans autorisation en observant une fille habillée en rose à la table d’à côté. Son attention était plus instable encore que les polygames les plus sérieux du pays, aussi ne fallait-il jamais s’étonner de voir son regard se balader à tort et à travers. J’ai appris que tu avais surpris ma petite copine en conversation téléphonique compromettante hier.. Là, il marqua une pause, relevant les yeux vers le jeune adolescent qui s’était vu interrompre en plein repas par un énergumène apparemment bourré de rancune. Mais Jun, dont le sourire constant ne laissait présager que le meilleur, n’était pas le genre de garçon à effrayer ses vis-à-vis en si peu de temps, surtout lorsqu’il désirait ardemment leur soutirer une information. Même si pour cela, il n’avait qu’à user de son don, mais il préférait penser que son charme naturel faisait les choses comme il fallait. C’est vrai ? » Sa question était plus rhétorique qu’autre chose, et sous-entendait qu’il voulait absolument tout savoir de ces choses compromettantes. Si William était un bon élève et savait bien maîtriser son don, il ferait une excellente recrue pour la D.R.U.G. ; malheureusement, la confiance de Jun était entourée de pièges si meurtriers qu’il ne préférait même pas tenter une approche envers ce garçon reconnu pour sa versatilité peu commune.
Revenir en haut Aller en bas
William Chikenintesky
William Chikenintesky
Cheshire CopyCat
Cheshire CopyCat

Messages : 54
Date d'inscription : 25/10/2009
Age : 27

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Also sprach Winnie l'Ourson. Left_bar_bleue0/250Also sprach Winnie l'Ourson. Empty_bar_bleue  (0/250)
~ Don:

Also sprach Winnie l'Ourson. Vide
MessageSujet: Re: Also sprach Winnie l'Ourson. Also sprach Winnie l'Ourson. EmptySam 31 Oct - 16:08

*Le réfectoire commence à se remplir et les portes à se boucher. C’est étonnant qu’il n’y ait pas eu plus de mort que ça. Deux il y a six ans, à quelques mois près. C’est plutôt désagréable patauger dans le sang. Les cris perçants d’à côté ne sont pas vraiment ce qu’on pourrait appeler relaxant non plus. Heureusement que ce n’était qu’un chat et une musaraigne.*

Perdu dans ses pensées morbides, William observe la foule tenter de rentrer. En tête se trouve un garçon ayant l’air d’avoir treize ans, cheveux noirs très foncés et yeux bleus clairs. Il n’aurait pas réussi à rentrer s’il avait été plus grand. À peine arrivé devant la nourriture que le bouchon se débouche et qu’il se fait dépasser.

*Mais pas piétiner…*

William était ici avant tout le monde, allant jusqu’à courir pour arriver en premier. Il n’aime pas du tout être prit dans l’habituel bouchon. Il n’aime pas vraiment manger ici en fait. Devant lui se tient une salade de thon et une pomme, à sa bouche un carton de jus de fruit.

*Les portes se referme, le flux des élèves se régularise, puis finit par se tarir. Les portes se referment. Les élèves tentent d’amener leur nourriture à une table sans la faire tomber. On enfonce les portes… Hein!?*

L’individu qui vient d’enfoncer lesdites portes ne fait très certainement pas partie du lot habituel d’élève. Il est trop grand, trop assuré, trop exubérant et ne se soucie pas du tout des regards que tout le monde lui jette. S’il avait été lycéen, William l’aurait sans doute remarqué et il saurait qui c’est. Alors qu’est-ce qu’il fait ici? William le fixe un moment, le regardant traverser la cafétéria à la manière d’un personnage de jeu vidéo. Il évite adroitement tout élève qui risque de renverser son plateau de nourriture et saute par dessus les tables dans son chemin. Il interroge quelqu’un, il semble vraiment occupé.

*J’irai voir tout à l’heure, après avoir mangé.*

Afin de ne pas se faire remarquer, William se retourne vers la fenêtre, les yeux dans le vide, encore à se demander quand est-ce qu’il pourra ne plus revenir à cette académie. En secret, il envie son frère et sa sœur, probablement recherchés pour vols en tout genre. Il continue de siroter son jus de fruit, jusqu’à ce qu’on l’interpelle :

- Yo. Je peux?

L’individu, qui s’avère être celui ayant défoncé les portes tout à l’heure, s’assoit sans attendre de réponse. Alors pourquoi poser la question. William se retourne l’air vaguement intéressé, surtout surpris. C’est vrai que ça le surprend, on ne vient habituellement pas lui dire bonjour. Quoique, il ne lui a pas dit bonjour non plus.

- On ne se connaît pas, mais c’est pas très grave. Je voulais juste te demander un truc.

*Jun… quelque chose. Un ami de Wendy. Si je me souviens bien il est à l’université.*

Jun lui prend la pomme et croque dedans. C’est ce qu’on appelle quelqu’un de culotté. William reprend la pomme et en prend la seconde bouchée, c’est très certainement ce qu’il préfère de son repas. Il n’a pas vraiment changé d’expression, l’individu n’a fait que lui prendre une bouchée de sa pomme, ce n’est pas bien méchant.

- J’ai appris que tu avais surpris ma petite copine en conversation téléphonique compromettante hier. Pause. C’est vrai?

À ses mots seulement, on pourrait dire que Jun tente de l’intimider. Si on rajoute son sourire amical, c’est plutôt déconcertant. William est effectivement un peu pris de court et ça se voit sur son visage. Il se reprend rapidement pourtant.

*Une conversation téléphonique… Il faudrait préciser, j’en ai surpris trois hier. Ça ne peut pas être la rouquine, elle est lesbienne. L’autre est célibataire… La dernière? Ils sont peut-être ensemble, celle-là je ne la connais pas, je l’ai surprise par accident.*

- Ça dépend. Ta copine a treize ans et demi?


À ses mots seulement, on pourrait dire que William est sarcastique. Pourtant, sur son visage on peut voir qu’il est tout à fait sérieux et se refuse à juger pour l’instant. Au mieux, on peut voir une certaine candeur à son expression.
Revenir en haut Aller en bas
Jun K. Kobayashi
Jun K. Kobayashi
Kyan.
— Kyan.

Messages : 23
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 28
Localisation : Là où on ne l'attend pas.

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Also sprach Winnie l'Ourson. Left_bar_bleue44/500Also sprach Winnie l'Ourson. Empty_bar_bleue  (44/500)
~ Don: Sérum de Vérité.

Also sprach Winnie l'Ourson. Vide
MessageSujet: Re: Also sprach Winnie l'Ourson. Also sprach Winnie l'Ourson. EmptyMar 10 Nov - 18:54

Le fait que William semble surpris – positivement, il ne saurait le dire, mais ce n’est pas comme s’il s’attardait sur ce genre de détails – et reprenne sa pomme assez vivement ne semble pas perturber Jun plus que ça. Il est le genre de garçon qui passe un peu trop vite sur les ressentis de ses vis-à-vis, quitte à se prendre une tarte dans la tronche. Sous-estimer les gens n’avaient jamais été conseillé lorsqu’on voulait éviter les emmerdes. Malheureusement, Jun adorait ça, les emmerdes. C’était généralement le moyen le plus court pour obtenir ce qu’on désirait, et le brun n’avait jamais de temps à perdre. Son vis-à-vis, pas intimidé le moins du monde, répondit d’une manière plutôt directe, concise et intéressante. Avoir de la répartie était toujours un point que Jun affectionnait chez ses camarades. Bon, celui-là était au lycée, et il ne risquait certainement pas de le recroiser à l’avenir, mais il avait un train d’avance sur certains, disons. Lui décochant un sourire complice, Jun se demanda un instant s’il était sincère – son expression le laissait perplexe, pour dire la vérité, et ce ne serait pas la première fois qu’Allan lui refourguait une piste à la con. Le doute lui fit marquer un temps, tandis que son regard intrigué suivait le mouvement d’un jeune garçon particulièrement énergique dont la course l’entraina directement dans un poteau. Quelques rires fusèrent, mais, déjà, Jun, se parant de son expression la plus désinvolte qu’il accompagna d’un balancement détaché de sa chaise, se retourna vers William pour reprendre leur interlude là où il l’avait laissé. Après tout, prendre des risques ne faisaient de mal à personne, n’est-ce pas ?

« - Ce n’est pas une information qui peut être dévoilée. répondit-il avec nonchalance. Son impertinence innée contrebalançait son sourire toujours aussi amical, mais Jun paraissait plus amusé qu’autre chose. S’il avait bien appris quelque chose au fil de ses pérégrinations, c’était bien de ne jamais s’offusquer pour des détails abscons et incertains. Une fois, une histoire de quiproquo stupide (un surnom qui en fait n’en était pas vraiment un puisque la personne en question était enrhumé, enfin un truc de dingue) l’avait mené assez loin, et il avait failli se faire renvoyer de la faculté et ainsi risquer de perdre sa bourse particulière. On n’avait beau dire, Jun mûrissait de jour en jour et savait apprendre de ses erreurs, même s’il paraissait tout prendre avec un détachement agaçant. Ne t’arrête pas aux détails. rajouta-t-il en haussant les épaules, accompagnant sa phrase d’une moue faussement autoritaire, laissant place à son habituel sourire l’instant d’après. Chassez le naturel, il revient au galop. Et puis, ça restera entre toi et moi, tu sais. Tu n’as aucunes remontrances à recevoir, ce n’est pas comme si tu y étais pour quelque chose.. À moins que tu ne fricotes avec elle ? » Le regard suspicieux que Jun lança au garçon perdait sa crédibilité entière quand on percevait la flemme mutine de ses prunelles. Faire de l’humour était le meilleur moyen de mettre les gens en confiance, et s’il ne voulait pas user de son don, il avait tout intérêt à commencer par là. D’autant que celui-ci semblait en avoir besoin. D’être mis en confiance, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Ananké
Anastasia Ananké
Time waits for no one
Just for me

Time waits for no one ♥ Just for me

Messages : 788
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 26
Localisation : Où le vent souffle, vous me trouverez.

Also sprach Winnie l'Ourson. Vide
MessageSujet: Re: Also sprach Winnie l'Ourson. Also sprach Winnie l'Ourson. EmptyLun 18 Jan - 18:03

Du nouveau ?
Revenir en haut Aller en bas
Jun K. Kobayashi
Jun K. Kobayashi
Kyan.
— Kyan.

Messages : 23
Date d'inscription : 29/10/2009
Age : 28
Localisation : Là où on ne l'attend pas.

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Also sprach Winnie l'Ourson. Left_bar_bleue44/500Also sprach Winnie l'Ourson. Empty_bar_bleue  (44/500)
~ Don: Sérum de Vérité.

Also sprach Winnie l'Ourson. Vide
MessageSujet: Re: Also sprach Winnie l'Ourson. Also sprach Winnie l'Ourson. EmptyMar 9 Fév - 11:47

Je pense que tu peux le recycler. Tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Anastasia Ananké
Anastasia Ananké
Time waits for no one
Just for me

Time waits for no one ♥ Just for me

Messages : 788
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 26
Localisation : Où le vent souffle, vous me trouverez.

Also sprach Winnie l'Ourson. Vide
MessageSujet: Re: Also sprach Winnie l'Ourson. Also sprach Winnie l'Ourson. EmptyMer 10 Fév - 12:03

TOPIC FINI
______________________________________________________

    Jun K. Kobayashi: +27 points.
    William Chikenintesky: +20 points.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Also sprach Winnie l'Ourson. Vide
MessageSujet: Re: Also sprach Winnie l'Ourson. Also sprach Winnie l'Ourson. Empty

Revenir en haut Aller en bas

Also sprach Winnie l'Ourson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem No Jiyuu  :: Anthalys ~ Seiryoku No Gakuen ~ :: Réfectoire ~ -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit