AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pèlerinage ...(PV Gericko <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Anonymous
Invité
Invité


Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyJeu 31 Déc - 20:38

  • Nouvelle journée, nouvelles possibilités comme qui dirait non? En fait ce n’était pas une phrase totalement juste mais peu importe. Pour Szayel rien ne changeait depuis des lustres, alors autant profiter d’une vie qui était devenue pour lui totalement obligatoire ou presque. En fait il aurait eu envie d’être un peu plus normal pour une fois…Par exemple faire semblant d’avoir une vie sociale, même si ce n’était pas totalement ça qui le gênait…C’était surtout que pendant la nuit il se sentait vachement seul…Comme n’importe quelle autre personne sur terre –ou peut être pas tous- Szayel avait parfois besoin d’avoir de la compagnie.

    Mais dans cette ville il était parfois de dur trouver quoi que ce soit d’autre que de la misère et des petits minois en manque de choses qu’il ne pouvait pas du tout offrir. Côté argent il était loin d’être en manque, voir très loin…Mais côté substances illicites…Bon avouons qu’il en prenait de temps à autres mais les effets étaient relativement moindres vue que tout ce que son corps n’assimilait pas comme « composante naturelle » il le virait tout simplement ou le faisait disparaître avant même que la chose ait eut le temps de faire de l’effet.

    Jamais il n’était vraiment tombé malade…La grippe et tout ça, il n’avait jamais connut les sensations que ces maladies provoquaient chez les êtres humains. Alors du coup côté choses ressenties il était à la ramasse contrairement aux humains. Mais il n’allait pas non plus s’en plaindre…Il pensait à tout cela sur un ton serein et il eut même l’impression d’entendre rire Angel qui bien souvent resté coincée dans…une autre dimension probablement. Et cela ne semblait pas la déranger pour autant…Tant qu’elle pouvait au moins communiquer à souhait avec son maître, c’était parfait et elle était largement comblée.

    Quoi qu’il en soit…Lui qui cherchait de la compagnie avait préféré de loin et invraisemblablement de s’isoler en ce jour. Il avait quitté la grande ville et ses lumières, s’éloignant des crimes, viols, vols et j’en passe, pour partir dans un coin vachement plus tranquille…Le village de Macalmia. Certainement le meilleur endroit pour fuir tout ce qui lui donnait des maux de tête en temps normal. Mais ce n’était pas uniquement pour s’évader en quelques sortes, qu’il était venu ici. En fait c’était pour une bien meilleure raison, une raison bien plus profonde pour ainsi dire.

    Il y avait de cela quatre mille ans, il avait participé à la reconstruction d’une civilisation qui de nos jours à sans doute oublié les gens qui avaient donné leurs vie pour reconstruire…Cette civilisation qu’a présent il piétinait tranquillement, une clope coincée entre ses lèvres. Il ne se souvenait pas de tout ce qu’il avait fait, ni de tout ce qu’il avait vécu. Mais quand il était à la base militaire on lui avait expliqué qu’un miracle c’était produit et que cinq personnes avaient donné leur vie pour que la survie d’autrui soit possible.

    C’était donc dans le but de les remercier une énième fois, que Szayel se rendait sans se presser vers Shinden no Nozomi. En bon militaire qu’il était, il croyait en un dieu, qui au fur et à mesure étaient devenu cinq dieux. Certes ce n’étaient peut être pas de vrais dieux, mais leurs pouvoirs étaient indéniables, dans le temps et même aujourd’hui.

    -Je te libére ma chère chimère de ta prison, de ta noirceur.

    Il s’était arrêté en plein milieu de la colline pour pronnoncer avec douceur ces mots. Et peu à peu un cercle à la fois coloré et transparent, entouré de runes, fit son apparition sur le sol de la colline, quelques centimètres au dessus de l’herbe et du sol lui-même. Cette apparition fut accompagnée d’une sorte de poussière brillante qui peu à peu formait le corps de l’invocation.

    La voici la voilà, Angel, aux apparences elfiques et vêtue d’un corsage blanc avec quelques teintes bleutées, de larges manches et une jupe courte décorée de quelques frousfrous. Ses bottes étaient blanches et ses armes elles, étaient assez imposantes, elles ressemblaient à des fusils sauf que bien plus larges et au centre du métal des lueurs y étaient visibles comme des néons.

    -Je pense que toi aussi tu veux les remercier n’est ce pas ? Alors on y va ma belle.

    Angel non plus n’avait pas prit une seule ride depuis le temps…Sa chevelure blonde presque platine, ses cheveux légèrement ondulés lui donnaient un air d’aristocrate. Une aristocrate particulièrement dangereuse. Elle acquiesça tout simplement pour toute réponse et suivit son maître à la trace.

    Pour une fois qu’elle pouvait profiter de la brise fraîche, elle n’allait pas le refuser. De toutes façons angel ne faisait jamais de caprices ou juste quand elle envie de manger des gâteaux.

    Szayel avança alors lentement sur la colline, profitant du ciel étoilé et de la brise qui lui rappelait que malgré tout, il était et serait probablement toujours, vivant. Malgré ses souvenirs défaillants.
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Left_bar_bleue224/250Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptySam 2 Jan - 1:18

La nuit tombait doucement tandis que les derniers rayons du soleil disparaissaient à l’horizon, éclairant ce dernier d’un sanglant et magnifique crépuscule. La journée avait été ensoleillée, le ciel exceptionnellement complètement dégagé de tout nuage gêneur. La nuit suivrait donc logiquement le même chemin à moins d’une arrivée nuageuse insolite. Mais de ça en fait on s’en fichait un peu car l’heure n’était pas à un quelconque romantisme sous un ciel dégagé, ça non. Le soleil se couchait, les prédateurs s’éveillaient. L’heure de la chasse avait débuté et bien malin celui qui aurait aperçut la silhouette noire et svelte, indiscutablement féline, quitter ce monde civilisé qu’était Macalania dans un silence et une discrétion parfaits pour aller courir la campagne et glaner ces précieux instants de la journée où le soleil à disparu sans pour autant laisser place à sa consœur la nuit. Cela vous étonne-t-il, que Gericko se laisse à ce point submerger par ses besoins animaux ? Parce que soyez-en assurés, il ne faisait pas ça pour le plaisir, loin de là… La réalité était que le jeune Pirate avait l’obligation de laisser de temps à autre la Bête prendre les commandes de son être et assouvir ses pulsions les plus primitives, pour qu’ensuite il puisse la contrôler plus aisément lors de ses fréquentes métamorphoses. Car tenter de brider et refréner au quotidien ses instincts sauvages liés à sa nature de métamorphe aurait été pure folie et il n’en aurait résulté qu’une lutte acharnée entre le Fauve et l’Homme… Dès lors l’identité du gagnant n’aurait fait aucun doute. M’enfin, passons. La panthère s’était donc glissée furtivement hors des barrières de la civilisation et courait à longues foulées élastiques sur la plaine qui environnait le petit village dans lequel il se trouvait précédemment. Le vent était faible ici, et ne lui apportait aucune odeur, ou du moins aucune qui ne soit suffisamment intéressante à ses yeux pour qu’enfin il daigne débuter sa traque. Sous ses pattes, les nombreuses pistes qui sinuaient la vaste étendue herbeuse, se croisant & recroisant sans cesse, étaient toutes bien trop vieilles pour présenter un quelconque intérêt. Le grand félin noir pivota vers un petit bosquet un peu plus loin sur sa droite, et s’enfonça parmi les arbres et les buissons enchevêtrés pêle-mêle, ralentissant pour se mettre à trottiner puis finalement marcher d’une allure calme et assurée. Tout son corps était soumis à une tension extrême, prêt à réagir au moindre bruit dans l’instant qui suivrait sa perception. Un peu comme un danger en sommeil. Une menace de mort sous une apparence inoffensive.
Un mouvement furtif et bref capta soudain son attention, à quelques mètres de lui, et le félin sut qu’il avait trouvé là sa première proie, bondissant par-dessus les fourrés au moment même où son regard avait saisi l’image rapide du petit animal. Une rapide poursuite s’engagea alors, tandis que sa proie, plus petite et connaissant mieux les lieux que lui, se faufilait à des endroits inaccessibles pour un fauve de sa carrure. Mais lui n’avait pas dit son dernier mot, et ne comptait certainement pas perdre la partie face à un misérable petit rongeur ! Un bond plus long que les précédents eut raison de l’avance qu’avait sur lui sa victime du moment, et la pate antérieure qu’il lança en avant vint cueillir le pauvre animal effrayé pour le projeter contre le tronc le plus proche, au pied duquel il retomba, à moitié sonné. C’est bien trop faiblement qu’il tenta une échappée, mais les crocs acérés de la panthère se refermèrent sur sa nuque gracile avant qu’il n’ait eu le temps de faire plus d’une dizaine de pas hésitants & vacillants. Et le sang de ruisseler sur sa fourrure auparavant immaculée, barbouillant de même la frimousse du prédateur tandis qu’il plongeait sa gueule dans la chair encore chaude du cadavre.

~
Gericko était repu. Ou plutôt, son autre lui l’était, la chasse semblant avoir été fructueuse à souhait et forte en sensations vivifiantes. Car le jeune homme prenait soin de s’isoler le plus possible de ces tableaux de chasse, n’ayant aucun plaisir a assister bien malgré lui à ces scènes qui révélaient parfois une cruauté marquante. Autant de moments où il cherchait consciemment à se fondre dans sa part animale pour n’en garder que le moins de souvenirs possible, bien qu’il restait cependant parfaitement conscient de ses actes en tant que tels. Il était à présent sorti des bois, et avançait sans se presser en direction de ce qui ressemblait à une grosse colline, un genre de surmontoir duquel il aurait sans nul doute une vision édifiante de la cité et de ses alentours. Il se mit à trottiner tandis que la lune à demi pleine éclairait un phénomène intriguant : sa silhouette trapue de panthère semblait s’allonger, s’affiner tout en diminuant légèrement. La scène ne dura que quelques secondes pendant lesquelles ses contours se brouillèrent, et puis brusquement ce fut un loup qui se trouva là, grand canidé d’un noir d’encre et aux yeux dorés. Pourquoi cette métamorphose aussi soudaine, vous demanderez-vous peut-être ? Eh bien simplement parce malgré le fait que Gericko adopte le plus souvent son apparence de gros matou, celle du loup restait de loin sa préférée, celle où sa part humaine restait la plus forte de ses trois formes animales. D’autant plus qu’il n’avait jamais tué autre chose que quelques insignifiantes proies en étant Loup, contrairement à la Panthère qui trouvaient son plaisir dans des massacres parfois inutiles, humains comme animaux. Chacune de ses formes représentaient une part exagérément intensifiée de son caractère, et cette nuit il se sentait Loup plus qu’autre chose : sauvage et solitaire, amoureux de sa liberté plus que tout autre chose. Mais également d’une curiosité maladive, beaucoup trop. C’était d’ailleurs cette même curiosité qui l’avait aiguillonné lorsqu’il avait commencé de gravir la petite colline, curiosité due à un étrange pressentiment qui l’avait prit aux tripes alors qu’il levait le museau vers le vieux temple de pierre. Comme s’il se passait quelque chose sortant de l’ordinaire là-bas. Et, donc, il devait absolument savoir de quoi il retournait réellement.

Alors qu’il ne se trouvait qu’à une dizaine de mètre en contrebas, la prudence lui ordonna de ne surtout pas se laisser démasquer tant qu’il n’en saurait pas plus. Gericko s’aplatit tout contre le sol, son sombre pelage se fondant dans l’obscurité, et riva ses yeux sur l’homme qui se trouvait non loin de lui, alors même que la sensation de puissance qui émanait de lui intimait de s’enfuir, de tourner les talons au plus vite. Mais il ne pouvait pas, comme captivé par la scène qui s’offrait à lui : un étrange cercle venait de se former suite à quelques paroles murmurées par l’inconnu, et peu de temps après une forme humanoïde s’y dessinait à l’intérieur. Il sentit son poil se hérisser le long de son échine tandis qu’il contemplait le phénomène, l’homme invitant la jeune femme fraîchement apparue à le suivre, et tous deux partants en direction du temple. Silencieux, il leur emboîta le pas en prenant bien soin de ne pas raccourcir trop la distance de sécurité qu’il maintenait entre eux afin de ne pas se faire repérer trop vite. Gericko savait parfaitement à quoi il avait affaire bien que n’ayant jamais insisté auparavant à une invocation, mais Loup refusait de s’y plier, restant fasciné par cet être sorti de nulle part et qui pourtant semblait à ce point réel. C’est alors que le vent tourna, apportant au filateur l’odeur des deux inconnus. Ou plutôt, de l’inconnu, car de la jeune femme il ne perçut rien, même pas la moindre petit fragrance. Pour l’esprit obtus et très rationnel de l’animal, ce fut trop. Il ne put s’empêcher de se relever, toujours aussi hérissé, et de faire quelques pas totalement à découvert tandis qu’un grondement rauque montait du fond de sa gorge. Ses oreilles étaient aplaties contre son crâne et, s’il regardait les deux personnes qui avaient du à présent se retourner vers lui, son grognement était exclusivement destiné à la jeune femme. Non pas qu’il la menaçait d’une quelconque manière, mais il ne pouvait se résoudre à sa présence ici. Elle était apparue sous son nez juste comme ça, et n’avait pas d’odeur… Qu’était-elle au juste sinon un rejet de la Nature, une défaillance dans son système ?


Dernière édition par Gericko Cazhan le Sam 2 Jan - 2:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité


Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptySam 2 Jan - 1:42

En relevant quelques peu le regard pour observer le ciel, il n’y eut qu’une remarque qui avant même d’être dans les pensées du mutant, avait déjà traversé le seuil de ses lèvres à vive allure :

-Le ciel est magnifique ce soir…

Et effectivement le ciel était magnifique. Les nuages couvraient absolument le ciel, jusqu’à l’endroit où le regard du mutant et de son invocation ne pouvait plus suivre…Mais les nuages semblaient être craquelés comme la glace du pôle nord quand celui-ci existait encore…Et la lune elle, se fondait dans les nuages en un magnifique effet d’optique…On aurait dit qu’elle naviguait sur les nuages et que l’on pouvait suivre sa route du regard, alors qu’en fait ce n’étaient que les nuages qui parcouraient le ciel à une vitesse assez incroyable, sans excès pourtant. Le ciel lui-même s’était mit d’accord avec le mutant pour ce moment de méditation…Une magnifique vue pour un remerciement, pour un souvenir inoubliable et pour les cinq personnes qui avaient permis à Szayel de ne pas déambuler seul sur une terre dévastée. N’est ce pas poétique ?

Szayel avait beau être un mutant millénaire, il ne sentait pas pour autant les présences des autres « mutants » ou êtres qui lui ressemblaient d’une certaine façon, Angel non plus n’avait aucune sorte de don par rapport à cela, alors ils n’étaient pas inquiets et ne se posaient pas vraiment de questions. Ils étaient les deux calmes et sereins, car de toute façon ils n’avaient pas l’intention de se battre. Ils avançaient lentement, surtout Szayel qui prenait son temps comme d’habitude, les mains dans les poches, il fixait droit devant lui, le temple plus très loin qu’il trouvait beau comme d’habitude.

Mais Subitement, angel se retourna et instinctivement elle pointa ses deux fusils quelques peu futuristes et brillants sur un…animal. Szayel ne mit pas bien longtemps à se retourner, avec une certaine vitesse sans cependant se presser des masses. Ce fut à ce moment là que l’invocation posa une question pertinente :

-je lui plombe la gueule ?

Ce à quoi Szayel écarquilla un peu les yeux et d’un geste de la main, légèrement brusque, détourna les fusils de l’animal avant de lui répondre :

-Tu es devenue vachement barbare en quelques centaines d’années. Depuis quand je tue des animaux…?

-Rabat-joie…

Elle soupira avant d’hausser les épaules et de croiser les bras, elle faisait un peu la tête sur le coup mais rien de bien grave, ça lui passerait. Szayel quand à lui sortit les mains de ses poches avec une extrême lenteur pour les montrer à l’animal. Il n’était pas effrayé bien entendu, au contraire, il avait un faible pour ce genre d’animaux qui à ses yeux étaient plutôt rares et surtout extravagants. Et celui-là était sans nul doute d’une rare beauté…

-Tu crois qu’il aime les gâteaux fourrés à la crème ? –dit le mutant-

-Lui je sais pas…mais moi…-rétorqua l’invocation-

-Goinfre va.

Il avait murmuré cela avec un sourire aux lèvres alors que d’une main il sortait déjà de l’une de ses poches un petit gâteau fourré à la crème. Etant un ventre sur pattes tout comme son invocation, il en avait toujours au moins deux ou trois sur lui…Question d’éviter qu’Angel ne fasse comme les vieux gâteux et lui prenne la tête pour un rien.

Il se rapprochait donc tout doucement et au bout de quelques pas il se stoppa devant l’animal et s’accroupit tout simplement sans le quitter des yeux. Il adorait les animaux…Le plus triste c’est qu’il ne se souvenait même pas de que dans le temps il en avait déjà eut…Des animaux domestiques qui finissaient tôt ou tard par partir, dans le sens où eux aussi finissaient par mourir surtout de vieillesse.

Mais à ce moment là, il ne souhaitait, ni garder cet animal ni l’effrayer non plus. Il voulais juste le nourrir quelques peu, se demandant si il avait mangé ou si il avait un maître qui s’occupait de lui. Et oui…Si son invocation était telle qu’elle était, c’était sans doute parce qu’elle reflétait le côté bon de son maître tout autant que le côté que l’on pouvait qualifier de mèchant au vue des manières parfois barbares dont l’invocation faisait preuve…C’était rare, mais Angel était complémentaire à son maître et en même temps elle lui ressemblait énormément. D’ailleurs elle ne se gêna pas pour encore faire une réflexion :

-Fais attention il pourrait te mordre…

Réflexion à la quelle Szayel y répondit sur un ton amusé :

-Faut bien qu’il se nettoie les canines sur quelque chose. Laisse-le donc faire…

Son petit gâteau toujours au creux de la main, il tendit quelques peu le bras pour lui proposer le met…Mais il se rendit bien vite compte que l’animal en avait peut être après Angel…Après tout elle n’était pas très…naturelle on va dire.

-C’est elle qui te fait peur mon beau… ?
….Angel…Part m’attendre au temple, j’arrive dans pas long…


Et voilà qu’elle grognait tout autant que l’animal avant de lâcher un désagréable et moqueur « à vos ordres maître…pfff ». Elle tourna les talons sans demander son dû pour partir vers le temple d’un pas assuré, cela se voyait qu’elle était fâchée…Être laissée de côter de la sorte pour un animal. Il n’y avait que Szayel pour faire ça franchement ! Mais il suffirait de lui donner un petit gâteau pour qu’elle aussi soit contente ! ça marche autant sur angel que sur les animaux tiens ! haha
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Left_bar_bleue224/250Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptySam 2 Jan - 4:07

Alors qu’inconsciemment Gericko s’était trahi en dévoilant sa présence aux deux étrangers, la femme que sa part animale reniait aveuglement comme étant un « produit » de la nature se retourna vers lui en pointant dans sa directions deux… armes ? Oui, c’était sans aucun doute ça bien que leur forme lui soit totalement inconnue… Quoi d’autre pourrait être dirigé vers lui avant autant d’assurance, si cela ne représentait pas un danger potentiel pour son intégrité ? Le grondement qui montait de sa gorge augmenta en volume, tandis qu’il retroussait son museau en dévoilant l’impressionnante dentition de carnivore dont il était doté. Nul doute que cela ne ferait pas le poids contre ce qu’elle tenait à la main mais que voulez-vous, un loup ne se baladait pas continuellement avec une arme nonchalamment passée dans sa ceinture !

« Je lui plombe la gueule ? »

La question était parvenue aux oreilles du canidé aussi sûrement que s’il s’était retrouvé carrément face à elle, et son attitude se modifia légèrement pour passer d’une posture de défense à celle d’un prédateur prêt à riposter au moindre coup porté par l’adversaire. Ce qui était censé n’être au départ qu’une simple observation venait de tourner au vinaigre, à son plus grand désavantage. Le pirate n’était pas loin d’une nouvelle métamorphose en Panthère, la combattante par excellence, mais son bon sens lui dicta de n’en rien faire. Car après tout, ces deux gens auxquels il faisait face devaient être persuadé qu’il n’était rien d’autre qu’un animal sauvage errant là par hasard et ayant prit peur en voyant la chimère apparaître. Quoi de plus normal, puisqu’après tout ils n’étaient pas devins ! Mais cela lui procurait tout de même un avantage certain puisqu’il disposait de ressource dont les deux autres ignoraient l’existence. Et puis leur garde ne serait certainement pas autant levée que s’ils avaient dû faire face à un homme, ou une autre bête sauvage bien plus imposante que lui. Après tout, même si Loup était gros pour un animal de sa race, il était loin d’être impressionnant face à une créature telle qu’un ours, et j’en passe ! Enfin, heureusement que rien de ce qu’il aurait pu prévoir ne se passa… ce qui serait devenu en moins de temps qu’il ne faut pour le dire un affrontement s’apaisa lorsque l’homme refusa la demande de sa chimère en lui rétorquant qu’il ne tuait pas des animaux. Gericko se calma un peu à ses paroles tout en restant cependant sur ses gardes et toujours dans la même posture. Seul son grognement s’était atténué, se transformant en un sourd mais quasi continu son de gorge. Les deux personnages échangèrent quelques paroles auxquelles il ne prêta guère plus d’attention que ça bien que la manière dont l’invocateur le regardait depuis qu’il avait fait son apparition laisse présager qu’il avait une idée derrière le crâne. Il sortit les mains de ses poches, paumes bien à plat comme pour lui montrer que lui n’avait rien de dangereux à son égard, avant de s’approcher de lui en marchant pas à pas, tout doucement, et s’arrêtant finalement à quelques pas à peine de lui avant de s’accroupir. Leurs regards se rencontrèrent et restèrent rivés l’un à l’autre, bien que plus de la moitié de son attention soit toujours accordée à l’autre jeune femme. Visiblement, il ne savait pas que regarder un animal dans les yeux de la sorte était un défi, une menace pour le concerné. Si Gericko n’avait été rien d’autre que Loup, il lui aurait déjà sauté à la gorge, passant à l’attaque sans hésiter après cette preuve d’insubordination dont l’autre faisait montre à son égard. Mais voilà il était métamorphe et non lycanthrope ; il ne se transformait pas en bête cruelle et sanguinaire sur laquelle sa partie humaine n’avait absolument aucun contrôle, loin de là. La preuve, puisqu’il comprenait parfaitement les paroles qu’ils avaient échangées tout à l’heure, et que pour l’instant il réagissait et réfléchissait en homme et non en humain. Hormis bien sûr cette posture instinctive qu’il avait adoptée depuis tout à l’heure.

Son vis-à-vis replongea une de ses mains dans ses poches, provoquant une brusque augmentation de la vigilance de Gericko, bien que celui-ci n’aie pas bougé d’un pouce. Ce n’était pas lui qu’il craignait, ou dont il se méfiait grandement en tout cas, mais la jeune femme qui l’accompagnait et qui était d’ailleurs restée en arrière pendant que lui tentait une approche. L’inconnu sortit alors de sa poche un… gâteau ? Le loup se permit une œillade intriguée en direction du présent, avant de plonger à nouveau ses prunelles couleur or sombre dans celles de l’homme. Mais il ne daigna pas pour autant allonger le cou et venir se saisir de ça ! Attendez… pour qui il se prenait au juste celui-là ? Croyait-il qu’il pourrait l’amadouer en lui proposant des biscuits, de la même façon qu’on en propose à un chien qui vient de réaliser un petit exploit devant les yeux de son maître ? Cela dit, Gericko en lui-même n’était pas non plus contre la petite viennoiserie, même si étant Loup il se refusait tout net d’en manger ne serait-ce qu’une bouchée. Complètement hors de question. Son regard alla du gâteau à l’inconnu, de l’inconnu à la femme et là de nouveau un grondement sortit d’entre ses mâchoires à l’attention de cette dernière, qui fut d’ailleurs assez vite expédiée – et visiblement contre son gré – en direction du temple. Le grand loup se détendit dès lors qu’elle se fut suffisamment éloignée à son gout avant de reporter son attention sur l’homme qui s’était rapproché de lui et avait commencé de lui parler. A première vue, il ne semblait ni dangereux, ni mauvais bien que le pirate n’aille pas lui accorder sa confiance dès le début, comme on claque des doigts ou siffle un taxi. Puis une idée lui germa assez soudainement dans l’esprit, qui lui aurait sans doute arraché un sourire hilare s’il avait été sous sa forme humaine. Ce qui n’était présentement pas le cas. Et s’il jouait un peu ?

S’approchant de l’étranger jusqu’à se trouver à moins d’un mètre de lui, le loup tendit la tête pour venir fleurer la main tendue vers lui, y passant même un discret coup de langue puis entrouvrit sa gueule comme s’il allait se saisir du petit gâteau… Et brusquement l'animal disparut en laissant la place à un jeune homme assit sur ses talons, doté d’une tignasse ébouriffée aussi noire que la fourrure de ses précédentes métamorphoses, et d’une paire d’yeux dorés qui n’était pas sans rappeler celle des prédateurs.
Avec rapidité Gericko se saisit de la pâtisserie toujours reposant au creux de sa main tendue, profitant de l’absence provisoire de réaction de son vis-à-vis. Il la goba en deux bouchées sans le quitter une seule fois du regard, les yeux rieurs.

« Eh bien… Cela vous arrive-t-il souvent, de distribuer des gâteaux à chaque personne que vous croyez ? Ils sont délicieux en tout cas ! »

Eeh oui, son habituelle insolence reprenait sa place dès lors qu’il redevenait humain, en même temps que la sale manie qu’il avait de ne pouvoir s’empêcher taquiner chaque personne qu’il rencontrait, quelles qu’en soit les circonstances.


Dernière édition par Gericko Cazhan le Sam 2 Jan - 8:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité


Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptySam 2 Jan - 4:51

La situation semblait s’être largement calmée avec le loup grâce au départ d’Angel qui mine de rien n’était pas très loin…Elle était restée quelques peu cachée pour regarder la scène ou plutôt pour surveiller Szayel.

Quoi qu’il en soit ce que Szayel avait remarqué c’était que le loup semblait comprendre la situation ce qui était étrange pour un loup. Même lui qui avait du mal à se souvenir de certaines choses, se souvenait quand même qu’un animal enragé ne se calme pas quand on fait dégager quelqu’un. Et c’était cela qui avait finit par lui mettre la puce à l’oreille, puisque bien que Szayel fasse partie de l’empire, il n’était pas pour autant dénué d’un cerveau et donc de neurones actifs…surtout que les siennes se régénéraient tout comme le reste. Il avait écouté, ou plutôt tendu l’oreille pour bien entendre le grognement du loup…Et il avait aussi observé comme il se devait ce magnifique loup un peu plus gros que la moyenne.

Et pourtant il n’avait rien dit et surtout il n’avait rien fait…En fait il avait juste laisse faire le loup, il l’avait laissé se rapprocher sans le repousser ou même songer à le craindre…Si c’était un autre mutant de toutes façons il savait parfaitement se défendre. Il le suivit du regard alors qu’il venait lui effleurer la main et il le sentit même lécher faiblement…Il en eut un frisson…Mais ce genre de frissons qui veulent dire : ça ce n’était pas tellement normal. Et il avait raison vue la scène qui suivit…Une transformation, pouf ! Tout d’un coup comme ça. Szayel laissa s’échapper un très léger rire sans pour autant réagir pour de bon à ce moment là.

Bien évidemment, il laissa le mutant profiter du petit gâteau avant de se regarder la main pendant quelques secondes…C’était bel et bien une sorte d’animorphe qui lui avait léché la main et en réalisant cela bizarrement ce fait ne le laissait pas de marbre…Bien au contraire. Son rythme cardiaque venait de s’accélérer quelques peu…Puis il releva alors le regard vers l’inconnu…Ouf contrairement à ceux qu’il avait déjà connu, celui là au moins ne finissait pas sa métamorphose complètement nu.

-Normalement je ne fais pas ça pour n’importe qui. J’en offre juste à la demoiselle que tu as vue, et j’en mange moi aussi bien sûr…

Sur le coup il ne savait pas trop si il devait mal le prendre ou pas…Mais en fin de comptes vue que l’inconnu avait choisit de jouer à un petit jeu il allait se lancer pour y jouer lui aussi. C’est donc dans le but de jouer qu’il lança une petite tirade… :

-Tu sais quoi ? Je te dois quelque chose…

A peines une fraction de secondes après avoir dit cela, il s’était déjà penché vers le jeune homme pour venir lécher sa lèvre inférieure…A peines, juste un effleurement et ce fut tout. Szayel aimait aussi parfois narguer les gens et là c’était tout à fait ce qu’il faisait avec ce jeunot. Il se releva ensuite sans demander son dû, ou plutôt il se redressa et il s’étira alors qu’il tournait les talons de façon nonchalante.

Imaginez aussi à quel point Angel pouvait être surprise, mais après avoir vue la transformation du jeune homme elle ne s’était pas gênée pour pointer un de ses fusils vers la scène, visant déjà celui qui était au début un beau loup auquel elle aurait put plomber la gueule sans se gêner. Son arme chargée à bloc d’énergie, si le mutant attaquait son maître elle se rattraperait sur le coup et se défoulerait à souhait.

Tout en s’étirant, Szayel jeta un léger coup d’œil vers le temple.

-Nice to meet you…Petit loup….Tu veux venir au temple où tu préfères rester ici à regarder mon beau derrière ?

Parce que oui, il lui avait tourné le dos, signe évident qu’il s’en foutait plutôt pas mal de se faire attaquer en fait. Il baissa alors les bras pour recacher ses mains dans ses poches et tourna un peu la tête vers l’inconnu, tout cela avec un air qui voulait dire : « moi ? Mais non j’ai rien fait ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Left_bar_bleue224/250Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptySam 2 Jan - 14:20

Au final, l’inconnu ne semblait pas être tellement surpris que ça face à la métamorphose inattendue de Gericko. Lui ne put s’empêcher de ressentir un petit pincement de déception, il trouvait cela tellement comique, que de voir les gens rester comme deux ronds de flancs lorsqu’il changeait de forme ! Mais il semblait que ce petit plaisir ne soit pas pour aujourd’hui, car visiblement la personne qui lui faisait face ne se laissait pas aussi aisément surprendre. Barf, tant pis… Le pirate compensa en lui lançant quelques petites piques verbales pas bien méchantes, voulant tester la réaction qu’il aurait cette fois-ci. Resterait-il de marbre une foi encore ? Ou bien réagirait-il d’une toute autre manière ? Depuis le temps qu’il s’amusait à emmerder son monde il avait eu le temps d’en voir, des réactions différentes !

« Alors je ne suis pas n’importe qui si j’ai bien interprété tes paroles, c’est ça hein ? Je suis flatté, alors qu’on ne se connaît pourtant qu’à peine ! »

Un petit sourire moqueur se dessina sur ses lèvres tandis qu’il gardait son regard rivé au sien, n’attendant pas vraiment de réponse à cette nouvelle provocation. Il n’en obtint d’ailleurs pas, tandis que son vis-à-vis répliquait en déclarant qu’il lui « devait quelque chose », s’étant visiblement prit au jeu que Gericko avait volontairement commencé tout à l’heure. Le brun haussa un sourcil, perplexe devant la tirade son interlocuteur, tout en le considérant d’un œil non dénudé d’intérêt. Il n’eut toutefois pas le temps de sur s’interroger sur la nature de ce « quelque chose », l’autre s’étant penché vers lui si rapidement qu’il le prit au dépourvu, ne s’y attendant pas le moins du monde… Pas plus qu’il ne s’attendit à sentir le contact de sa langue sur sa lèvre inférieure, contact éphémère qui ne dura cependant qu’une fraction de seconde avant qu’il ne le rompe en se redressant, se relevant pour se détourner de lui comme s’il ne l’intéressait déjà plus ou mieux, qu’à ses yeux il n’existait plus. Petit être trop insignifiant pour qu’il considère représenter un réel danger pour lui, c’était ça ? Gericko laissa échapper un petit rire amusé, nullement choqué ni même perturbé par ce qu’il venait de se passer à l’instant. L’autre avait délibérément attisé son esprit provocateur au pus haut point de par ce geste et ses quelques paroles précédentes à son égard aussi ne comptait-il pas le laisser en réchapper si facilement et surtout, si rapidement ! Son regard appuyé se posa sur celui qui lui tournait imprudemment le dos, l’observant et le détaillant de haut en bas avec une sans-gêne flagrante. Il avait bien envie de lui sauter dessus, là maintenant tout de suite. Au sens littéraire du terme, c'est-à-dire en utilisant la faculté de ses métamorphoses qui était celle d’avoir une rapidité de transformation inouïe pour devenir Loup ou, pourquoi pas, Panthère, et le plaquer au sol avant même qu’il n’ait prit conscience de ce qui arrivait sur lui. Un regard un peu plus en avant de là où se trouvait son étranger le dissuada aussitôt de tenter quoi que ce soit dans cette direction-là. Ses armes étaient braquées sur lui et Gericko devina qu’elle n’hésiterait pas à s’en servir contre lui. Sauf qu’elle n’avait pas l’air d’être femme à rater ses cibles, au vu de l’assurance avec lequel ses engins futuristes étaient pointés dans sa direction. Et je peux vous assurer que pour l’instant, Gericko ne tenait pas plus que ça à se transformer en passoire ou en quoi que ce soit qui y ressemblait de près ou de loin… Alors autant éviter les gestes inconsidérés, hein ?

« Nice to meet you… Petit loup… Tu veux venir au temple où tu préfères rester ici à regarder mon beau derrière ? »

Son interlocuteur lui tournait toujours le dos, bien que le pirate percevait très bien le regard en coin qu’il lui lançait tandis qu’il semblait attendre une réponse. Le sourire qui ornait le visage de Gericko s’élargit en dévoilant des dents un peu plus pointues que la norme – il restait toujours quelques traces de sa part animale même lorsqu’il avait forme humaine – lui conférant ainsi un air carnassier. C’était qu’il semblait s’être prit à son jeu au point d’en vouloir devenir le maître et de mener ensuite la partie à sa guise, comme bon lui semblerait ! Sauf qu’il ne la lui lui cèderait pas si facilement que ça, il était coriace mine de rien ! Coriace, et encore tout plein de ressources pour ne rendre ce jeu que plus amusant encore.

« C’est pas que mater ton cul ne m’intéresse pas, mais on s’en lasse vite, il n’est pas très causant. » Répliqua-t-il aussi sec, sans prendre la peine de mâcher ses mots avant de les lui balancer. Et tant pis si après cela il devait se tailler une réputation guère très reluisante aux yeux du grand brun & de son invocation. D’ailleurs, en parlant d’elle… Gericko la chercha du regard mais elle n’avait toujours pas bougé de sa place, de même que ses armes étaient toujours dirigées en une menace mortelle vers lui. Pinçant un instant les lèvres, il lui jeta un drôle de regard avant de choisir de l’ignorer pour se concentrer exclusivement sur son invocateur de maître qui lui était déjà bien plus sympathique. Il auprès de lui en trois enjambées souples tandis qu’il lui décochait l’un de ses sourires dont on ne sait pas s’ils sont moqueurs, narquois, ironique ou simplement taquin. En répondant à sa proposition de venir au temple avec lui, il lui signifiait par là qu’il n’en avait pas encore terminé avec lui, quoi que l’autre veuille & pense. A joueur, joueur et demi ! Puisque se charmant inconnu semblait doté d’un brin d’audace & de témérité ainsi que d’un sens de la répartie particulièrement aiguisé, il n’allait certainement pas s’en tirer à si bon compte !

Posant une main dans le dos de son vis-à-vis, Gericko se permit d’exercer une légère petite tape comme on en donne à un cheval récalcitrant pour le faire avancer, la retirant ensuite après avoir nonchalamment laissé ses doigts glisser jusqu’au bas de son dos en une très légère caresse. En toute innocence de cause bien sûr… N’est-ce pas ?

« Eh bien, eh bien… On y va, à ton fameux temple ou bien préfère finalement dehors à compter les étoiles ? D’autant plus que je crois que ta copine s’impatiente, là-bas… »

C’était volontairement qu’il avait utilisé le terme de copine plutôt que d’invocation ou de chimère, dans le simple but d’observer les réactions de son partenaire. Resterait-il de marbre à chacune de ses piques ou bien Gericko aurait-il droit à une quelconque réaction un peu plus intéressante qui lui permettrait ensuite de tenter cerner le personnage ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité


Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptySam 2 Jan - 16:35

En se levant ce matin il avait eut l’impression que tout serait normal pendant la journée tout autant que pendant la soirée. Il avait crut que ça allait être une journée tout à fait banale, sans aucun détail hors du commun…Il en était même convaincu au moment même où il avait posé son pied droit hors du lit. Et si quelqu’un avait décidé de lui briser la surprise et de lui dire ce qui allait se passer pendant la soirée et bien il n’en aurait pas crut un traitre mot. Après tout il était ce genre d’hommes que les gens ont du mal à approcher en fait…Et surtout une fois qu’ils avaient vue sa chimère, puisque étant de forme humaine cela avait tendance à intimider les gens. Je dis bien « avait tendance », pas tout le monde sentait la puissance de Szayel dés le début et surtout pas tout le monde avait l’honneur de voir Angel, ni la voir ni la toucher d’ailleurs.

Quoi qu’il en soit…Depuis bien longtemps c’était la première fois où il se sentait presque surpris, ou plutôt pris au dépourvu, même si il ne le montrait pas tellement. En fait ce qui le surprenait n’était pas le fait que ce jeune qu’il avait quasiment traité comme un chien, soit un animorphe…Non, c’était le rapprochement de ce dernier…sa langue sur la paume de sa main…Depuis combien de temps personne ne l’avait touché de la sorte ? Même angel n’en avait aucune idée tellement cela faisait longtemps…Ce qui faisait que elle aussi était bien surprise par la scène qu’elle voyait plutôt bien malgré la distance qui la séparait de son maître…Et de toutes façons elle entendait les pensées de Szayel alors, elle n’avait plus aucun doute sur ce qui se passait là-bas.

En tout cas, bien que ce jeune homme troublait déjà pas mal notre cher russe…Il semblait être satisfait par la situation et tout de même un peu frustré de ne pas passer directement à la suite, là, ici…sous le ciel étoilé, se faire…

-SZAYEL ARRÊTE DE PENSER A ÇA !!!

Ce cri venait de se faire entendre…C’était angel qui avait la suite de la phrase voguant dans son crâne…Et bien entendu elle n’aimait pas trop ça, ce qui était normal puisqu’elle voyait dans son esprit les images que Szayel osait imaginer…Et le pire c’était qu’à présent il était trop occupé à frissonner sous les effleurements des doigts du jeune homme, et il en rougit. Il était tellement perdu dans ses pensées qu’il n’avait pas répondu à la tirade sur son derrière, mais de toutes façons ce n’était pas très important non plus…Ils n’allaient pas s’éterniser sur son derrière quand même ! Quoi que…

Quoi qu’il en soit il avait finit par tourner son visage quelques peu rougit par la gêne –mais vraiment une infime rougeur- vers le jeune homme, le fixant au début sans rien dire juste pendant une ou deux secondes avant de se reprendre…C’était fou à quel point ses traits du visage étaient…beaux…comme sa tignasse ébouriffée qui lui donnait un petit air sauvage…Et il osait même pas se demander comment c’était au niveau de…Rah et il recommençait ! Angel n’en pouvait plus, elle avait même baissé ses fusils pour se boucher les oreilles, et elle tournait en rond dans le temple en faisant « LALALALA , j’entends rien ! ».

-Et si finalement je décidais qu’on serait bien à la belle étoile ? Je suis venu pour méditer mais si tu continues à m’effleurer de la sorte…

Non ce n’était en rien une menace…D’ailleurs il n’avait pas finit sa phrase et peu à peu il vint se placer devant lui…Promis, juste un baiser et il s’arrêtait là…Il ne le connaissait pas après tout, il ne connaissait même pas le prénom de ce jeune homme qui lui faisait déjà de l’effet. Ce n’était pas vraiment ce que l’on peut appeler un coup de foudre, c’était juste que quelqu’un osait le touchait, surtout en sachant que cela lui manquait…ça le faisait fondre…Il n’y pouvait rien après tout…Il était au moins capable de sentiments ce qui était un bon point pour lui, n’est ce pas ?

Alors qu’il était placé devant le bel inconnu, deux possibilités s’offraient à lui…Voir même trois. La première : lui demander au moins son prénom, ce qu’ils avaient un peu zappé mais en général c’est quand même un bon début. Deuxième option : rompre le petit jeu et lui dire tout de suite qu’il avait envie qu’il le touche encore et encore et qu’il avait le droit de faire ce qu’il voulait d’un point sexuel. Troisième option… :

-Je ne connais même pas ton prénom mais….

Szayel n’avait pas finit sa phrase…Il vint à peines lui effleurer les lèvres avec les siennes- si toute fois l’inconnu se laissait faire- en laissant son souffle venir caresser à son tour les lèvres du jeune homme tout en glissant sa main droite sur son cou…Il avait choisit une troisième option donc, ni trop osée ni pas assez. Mais il se recula lentement par la suite pour simplement le fixer quelques peu avant de venir en douceur glisser sa main dans la sienne.

-Je ne sais même pas si on est censé être « ennemis »…Mais au fond peu m’importe. Je dois toute fois t’avouer que j’ai perdu la main par rapport à ce genre de choses…Cela fait tellement longtemps que personne n’ose m’effleurer comme tu l’as fait…

Sa sincérité était sa façon à lui de le remercier pour ce moment de trouble et de « paix » que le jeune homme lui offrait. Après tout il n’avait pas vraiment de raisons de se cacher face à un inconnu qui faisait ressortir, sans doute sans s’en apercevoir, un côté de Szayel qu’il avait presque oublié. Il se savait doux avec les jeunes demoiselles, protecteur aussi, mais il ne se savait pas si…comment dire, il ne savait pas qu’un simple effleurement pouvait le chambouler à ce point.

-Pour ce qui est de ma « copine » comme tu dis, ne t’inquiètes pas, si elle en a vraiment marre elle peut se faire « disparaître » elle-même. Mais en étant dans une zone potentiellement dangereuse je crois qu’elle va préférer attendre. A toi de voir à présent si tu veux jouer, m’avoir…ou prier.
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Left_bar_bleue224/250Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyDim 3 Jan - 0:54

Et voilà que la nuitée commençait à prendre une tournure des plus inattendues… Mais pas des moins déplaisantes en tout cas. Il suffisait d’un rien pour aguicher un jeune homme du type de Gericko, mais une fois que cela était chose faite il considérait la porte comme étant grande ouverte pour toutes ses lubies. D’autant plus quand on ne lui semblait pas totalement indifférent à ses esquisses d’avances. Et en l’occurrence, c’était le cas… Le « on » en question était ce type de grande taille, aux sombres cheveux mi-longs et plutôt bien bâti qui lui faisait présentement face. Une proie de choix, me direz-vous… Bien que Gericko n’était absolument pas sûr de qui était le prédateur et qui était le prédaté… Après tout ne s’était-il pas retrouvé piégé par les armes de son invocation, tout à l’heure ? Et ne l’était-il pas encore, alors même qu’il semblait mener le jeu entre eux deux – ou du moins qu’il se plaisait à le croire – ? Il se sentait comme un papillon attiré par une lumière trop forte, fasciné et paralysé à la fois… Incapable d’un retour en arrière salvateur. Prenant connaissance de cela, pouvait-on réellement décider de qui était la proie de l’autre, pour l’instant ? Enfin, trêve de questions inutiles… Cette nouvelle variance du chat et de la souris s’annonçait des plus prometteuses à ses yeux. Et n’allez surtout pas croire qu’il allait laisser cette occasion de s’offrir un peu de plaisir…Il s’était donc permit d’effleurer les reins de son vis-à-vis en un geste parfaitement déplacé puisqu’ils n’étaient rien d’autre que de parfaits inconnus l’un pour l’autre. Mais après tout, ce n’était pas lui qui avait commencé, si ? Enfin, ce geste qu’il avait eu étant toujours sous sa forme animale avait sans nul doute été le point de départ, mais à la base il n’avait nullement été effectué à cet escient là. Quoi, que… Allez savoir.

« SZAYEL ARRÊTES DE PENSER A ÇA !!! »
Gericko eut un infime sursaut en entendant la voix, et leva instinctivement les yeux vers la jeune femme. Elle se trouvait assez loin d’eux, même si lui était toujours dans le champ de tir de ses flingues. Mais apprendre qu’ils se partageaient leurs pensées n’était, au final, pas si surprenant que ça. Lui trouvait simplement dommage d’en être exclu, à ce moment précis. Visiblement, son partenaire semblait avoir des pensées très édifiantes, mais dont sa chimère n’en partageait pas les tendances. Hehe curiosité quand tu nous tiens… Le Pirate aurait bien voulu savoir de quoi retournait précisément ce « ça », et il n’allait d’ailleurs certainement pas se gêner pour le lui demander ! Il ne put empêcher un discret pouffement de sortir de sa bouche après l’intervention de la chimère et, tandis que l’invocateur se retournait vers lui et semblait plongé dans la contemplation de ses traits, nota l’infime rougeur qui colorait ses joues, très légèrement. Eh oui, on ne pouvait rien lui cacher ! Sa vision nocturne était excellente, sa nature de métamorphe lui donnant tout de même quelques avantages même quand il n’était rien d’autre qu’un humain.

Un très léger silence s’installa tandis que nos deux protagonistes se trouvaient face à face et s’observaient sans mot dire, sans même esquisser ne serait-ce qu’une ébauche de geste. Les pensées de Gericko commençaient à s’emballer un peu tandis qu’il contemplait son visage attirant, bien qu’en surface il affiche toujours son éternelle mimique ironique tendant à la provocation avec un petit sourire en coin qui démontrait son amusement de la situation présente. L’instant fut brutalement rompu par une seconde intervention de la chimère, qui eut pour seule effet de déclencher un nouveau rire chez le jeune homme. Décidément, ses pensées devaient être des plus intéressantes… Non ? Lui brûlait d’en savoir le contenu en tout cas. Mais alors qu’il s’apprêtait à ouvrir la bouche pour lui déballer une énième petite pique moqueuse, ce fut le brun qui le devança en reprenant ses paroles, terminant sur une note de provocation. S’il continuait à l’effleurer ainsi ? C’était limite une incitation à ce qu’il se rue sur lui là, non ?

« Il faudrait peut-être savoir ce que tu veux aussi… » Répondit-il quelques instants après d’une voix moqueuse, gardant un regard rivé au sien qui exprimait clairement que cette seconde proposition lui convenait tout à fait, n’ayant jamais été relativement porté sur cette éternelle dévotion que certains soralyens vouaient aux cinq « dieux » pour qui ce temple avait été édifié. Et il l’était encore moins quand l’individu qui se trouvait face à lui laissait fortement sous-entendre la possibilité d’activités autrement plus… alléchantes.

« Je ne connais même pas ton prénom mais… »
Mais quoi ? Il n’eut encore une fois pas le temps de lui en poser la question, l’autre s’étant soudainement rapproché de lui. Gericko crut qu’il allait l’embrasser, mais ses lèvres furent à peine effleurées par celle de l’inconnu alors qu’il sentait la paume de sa main se poser contre sa nuque, déclenchant un frisson qui descendit lentement le long de son dos. Le geste fut cependant éphémère et le pirate en vint presque à regretter que son partenaire s’éloigne déjà de lui, après l’avoir à peine touché. Il fut de nouveau surprit en sentant la main de l’invocateur se saisir de la sienne et baissa brièvement le regard vers elles, avant de relever la tête lorsqu’il se remit à lui parler.

« Je ne sais même pas si on est censé être « ennemis »… Mais au fond peu m’importe. Je dois toute fois t’avouer que j’ai perdu la main par rapport à ce genre de choses… Cela fait tellement longtemps que personne n’ose m’effleurer comme tu l’as fait… »
Eh bien ? Où donc était passés son assurance et son aplomb de tout à l’heure ? Gericko eut brusquement l’impression de se retrouver face à un jeune adolescent tout hésitant, alors que son interlocuteur semblait physiquement plus âgé que lui de quelques années au moins. Mais qu’importe ? De nouveau il le gratifia d’un de ses sourires dont il avait le secret, tandis qu’il levait doucement sa main et venait poser deux doigts sur les lèvres de l’homme, les caressant brièvement avant de suivre le contour de l’arrête de sa mâchoire pour finalement laisser retomber son geste.

« Ennemis, amis… Tu pense à de ces trucs toi ! Comme si c’était important. Au diable ces conneries, si l’envie te prend te me buter t’aura qu’à attendre demain… Quant à mon nom puisque tu l’as évoqué tout à l’heure… Je m’appelle Gericko. Enchanté de te rencontrer, bla bla bla… et toi ? »

Comme à son habitude, le métamorphe s’était montré incapable d’aligner plus de deux mots sérieusement à la suite. Contrairement à son interlocuteur qui ré-enchaîna sur une tirade qui ne lui donna que davantage l’envie de jouer avec lui. Et puis il pouvait l’avoir, s’il le voulait… C'est ce qu'il avait dit, non ? Au moins le brun avait le mérite d’être clair et concis ! Voilà quelque chose qui lui plaisait. Visiblement, ils ne tourneraient pas autour du pot pendant 30 ans.

« Alors jouons… Tu veux ? Répliqua-t-il dans un murmure en s’avançant d’un pas, puis de deux. Se collant presque à lui, il approcha sa bouche de son oreille en l’effleurant au passage, pour ajouter quelques mots prononcés plus bas encore. Et puis qui sait ? Rien ne m’empêchera de t’avoir ensuite… » Puis il se recula de nouveau en se dérobant à lui sans n’avoir fait guère plus que le frôler très brièvement. Sa tête lui tournait un peu, il n’avait absolument pas imaginé en venant ici que les choses tourneraient de cette manière-là, et si rapidement en plus.


Dernière édition par Gericko Cazhan le Dim 3 Jan - 7:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité


Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyDim 3 Jan - 2:42

Fermez les yeux…Et imaginez pendant un court instant, une grande salle remplie de chaises…Et sur ses chaises il y a des gens dont vous ne pouvez pas voir le visage. Des hommes et des femmes, des enfants, un peu de tout…Et dans un coin, sur le haut d’une scène, un petit Szayel assis sur une chaise lui aussi, la tête baissée. Une main douce se pose alors sur l’épaule du petit Szayel…Debout derrière lui, se tient la belle et omniprésente Angel. Puis, peu à peu, des gens disparaissent et les chaises se vident…Puis bientôt il n’y a que Szayel et Angel et même eux finissent par disparaître.

C’est ainsi que l’on peut bien décrire ce que Szayel a ressentit pendant quatre mille ans…Il a connu énormément de gens qui peu à peu l’oubliant ou mourraient tout simplement…et lui aussi devenait finalement un mythe…Aux yeux des autres il n’existait pas tellement ou tout du moins pas pendant longtemps. Alors comment voulez vous qu’il réagisse autrement que comme un adolescent face à de simples caresses ? Il avait évité bien à contrecœur ce genre de situations…Les moindres relations sérieuses lui faisaient mal. Alors c’était normal qu’il se sente tout à coup si diffèrent. Pour une fois et peut être un peu trop vite, il avait envie de ressentir quelque chose de profond.

Les gestes du jeune homme ne le laissaient pas du tout indifférent…Bien au contraire. Il avait fermé les yeux et entrouvert la bouche pendant que le beau jeune homme s’amusait avec ses doigts…Il embrassa d’ailleurs le bout de ses doigts en douceur, laissant s’échapper un léger soupir de plaisir et surtout de désir. Il ouvrit par la suite les yeux pour le fixer, se pinçant un peu les lèvres avec les dents…

-Gericko…

C’est tout ce qu’il avait réussit à murmurer, trop chamboulé par les événements qui définitivement le prenaient de court. Mais cela lui plaisait…énormément…et les frissons s’enchaînaient de plus en plus sans qu’il ne puisse les retenir et de toute façon il n’avait pas envie de les retenir ou de faire comme si il ne ressentait rien. A quoi cela l’avancerait de jouer encore une fois le gars totalement stoïque ? à rien. Szayel laissa alors approcher Gericko, sans le repousser ou quoi que ce soit, en le sentant si près de lui il laissa s’échapper un léger, mais alors là très léger gémissement…Surtout quand il le sentit lui effleurer l’oreille avec ses lèvres…Et ses murmures étaient…délicieux tout simplement.

Certes, Gericko venait de lui dire qu’il voulait jouer, mais si il continuait d’attendre, si il continuait de cacher ses envies et de les refouler…Sa future érection qui pointait déjà le bout de son nez, risquait de lui péter le pantalon comme l’on déchire une misérable feuille de papier.

Cette fois-ci, son côté animal et incontrôlable semblait être dans un coin de son être, totalement intimidé…Il fallait absolument le faire ressortir. Le mutant s’humidifia les lèvres quelques peu avec à peines le bout de sa langue…Et le voilà qu’il posait son regard sur celles du jeunot…Son cœur battait à tout rompre…Mourir d’une crise cardiaque dans ce genre de situations, ce serait un peu dommage, mais en fait il stressait juste comme l’aurait fait un débutant.

Subitement sa carapace en entier en tombait en miettes…Alors que normalement il aurait put être du genre parano et se dire : merde c’est une ruse, dés qu’il en aura l’opportunité il me tuera. Mais il s’en foutait royalement…De toutes façons il ne sentait pas vraiment une puissance effroyable en ce jeune garçon, il ne sentait pas ses instincts le prévenir d’une quelconque menace…Et ce fut sans même s’en rendre compte qu’il prononça les mots suivants…Simples mais efficaces :

-Et merde…Je te veux…

Il ne lui en fallut pas beaucoup plus pour venir se coller à lui, se retirant déjà d’un geste presque désespéré son veston en cuir alors qu’en fin, il venait coller ses lèvres à celles du jeune homme, osant les lui effleurer avec le bout de la langue. Une fois que le veston eut à peines touché le sol, Szayel posait déjà ses mains sur les hanches du jeune, les glissant peu à peu vers les fesses de ce dernier…

Il se collait de plus en plus à lui –si il se laissait faire- jusqu’à point de sentir son bas ventre contre le sien alors qu’en même temps il lui dévorait la bouche avec une douceur sans égale…Son seul souhait était de, pour une fois, se sentir désiré…Et pourquoi pas pendant une nuit, se sentir aimé…Une nuit ou plus bien sûr mais cela ne dépendait pas de lui à dire vrai.

Ses mains continuaient de glisser sur le derrière bien tentant de son « partenaire » et le bout de ses doigts se faufilait peu à peu et avec une certaine timidité sous le tissus du pantalon. Pour ce qui était du fait de le tuer le lendemain…Je vous rassure dores et déjà, c’était improbable, voir impossible. La seule crainte qu’il avait était de se réveiller seul dans la cambrousse…

Il y a aussi un dernier détail à soulever…Si les choses se passaient comme il en avait envie…Gericko serait le premier en très longtemps à lui voler sa virginité. Parce que oui, si la régénération a un mauvais aspect pour les homosexuels ou les bisexuels, c’était qu’au bout d’une journée ou au moins dans le cas de Szayel…Ils redevenaient totalement vierges en ce qui concerne l’anal…Et oui…Encore un malus pour son pouvoir, si puissant qu’il soit, il n’avait pas que des avantages.
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Left_bar_bleue224/250Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyDim 3 Jan - 14:39

« Et merde… Je te veux… »
Gericko haussa un sourcil, n’attendant pas de telles paroles dans la bouche de son partenaire. Ou, du moins, pas si vite en tout cas ! Visiblement, il ne souhaitait pas jouer avec lui. Quel rabat-joie ! Le pirate s’en sentit légèrement déçu, bien qu’il n’en laissât rien paraître sur son visage. Lui qui trouvait un certain plaisir dans ces ébauches de gestes inachevés, uniquement dans le but de faire languir son partenaire jusqu’à ce qu’il craque et n’en puisse plus d’attendre… Et bien visiblement il pourrait repasser. Ou bien l’autre n’en pouvait déjà plus – ce qui était, à son avis, peu probable : il ne lui avait pratiquement rien fait encore ! – ou bien il n’était pas du genre patient et préférait sauter quelques étapes pour arriver directement au moment vraiment intéressant… Ma fois, il semblait bien que le jeune homme n’avait pas trop le choix : Son partenaire avait définitivement brisé tout écart entre eux deux en venant carrément se coller à lui, l’embrassant tandis que ses mains commençaient déjà de se balader sur son corps. Il sourit intérieurement en sentant son bas ventre pressé tout contre le sien, apparemment il lui faisait déjà de l’effet à ce niveau là également… Mais rassurez-vous, ce n’était pas loin d’être réciproque, ça non… pas loin du tout même. Voire plus du tout lorsqu’il sentit les mains de l’invocateur se glisser en deçà de son pantalon tandis qu’il entrouvrait ses lèvres alors que la langue de ce dernier venait à les effleurer. Le baiser tout comme les caresses étaient un pur délice… Pour lui aussi cela faisait longtemps qu’il n’avait pas désiré, et été désiré de la sorte par quelqu’un d’autre. S’abandonnant complètement à l’instant présent, il savoura longuement ce que l’autre lui offrait. L’une de ses mains vint se glisser derrière sa nuque en y exerçant une légère pression, comme s’il cherchait à approfondir davantage encore ce baiser. Sa langue s’était introduite avec douceur dans la bouche de son vis-à-vis et dansait avec sa consœur, et Gericko ne semblait absolument pas disposé à lâcher ses lèvres. Il se plaqua encore plus contre son torse et le força à reculer… reculer encore de quelques pas… Jusqu’à ce qu’une surface dure – un arbre pour être précis – vienne faire obstacle à sa progression. Désormais le beau brun se retrouvait prit en sandwich entre ça et Gericko, pour le plus grand plaisir de ce dernier. Lequel rompit finalement le langoureux baiser, légèrement haletant. Sa seconde main vint se placer sur l’écorce du tronc, à la gauche de visage de son partenaire tandis que la première venait glisser de sa position initiale en parcourant le tracé de sa clavicule puis descendant le long de son buste et s’arrêtant au niveau du bas ventre. Rien d’autre qu’un léger toucher, puis il interrompit son geste. Il désirait d’abord quelque chose, avant d’enfin se décider à satisfaire les envies de l’invocateur, et les siennes par la même occasion. Ses lèvres se rapprochèrent de nouveau de l’oreille de sa proie.

« Ton nom… Lui susurra-t-il au creux de l’oreille, avant de lui en lécher le lobe avec sensualité. Je ne suis pas un jouet que tu peux avoir rien que parce que tu me veux, reprit-il quelques instants plus tard. Je ne me donnerais pas à quelqu’un dont j’ignore jusqu’au nom, aussi charmant et désirable soit-il… »

Relevant légèrement la tête vers lui, il planta son regard dans le sien, et ses prunelles dorées ironiques étaient comme un défi à ce que l’autre continue de taire son identité alors qu’il lui posait la question pour la seconde fois déjà. Parce que lui était tout à fait capable d’appliquer ses paroles à la lettre, même si ce devait être bien à contrecœur… Il lui suffirait ensuite de noyer sa frustration dans un bain de sang, son côté Panthère ne demanderait de toute façon qu’à ressortir pour une nuit de cruauté comme elle savait si bien le faire quand l’envie lui en prenait.

« Alors ? »

Il le contempla un long moment sans bouger, se contentant juste de s’appuyer légèrement contre lui. Puis n’y tenant plus, il vint lui embrasser le cou, apposant ses lèvres en une éphémère caresse sur une zone souvent sensible selon les personnes. Il garda un instant sa tête presque blottie dans le creux de son épaule, respirant l’odeur enivrante du brun. Il y avait tout un tas de façons de travailler au corps quelqu’un pour arriver à ses fins. Mais c’était celle-ci que le pirate préférait, de loin. Dire que si sa chimère n’avait pas été là, et que s’il ne s’était pas présenté sous sa forme de loup, la nature méfiante de ce dernier envers ce qu’on pouvait qualifier de surnaturel – bien que commun sur Soralya – n’aurait jamais prit le dessus… Se seraient-ils rencontrés alors ? Mais le cas échéant les circonstances auraient certainement été toutes autres, et ce qui en serait découlé de même. Le hasard était heureux, parfois… Et ses instincts un peu trop sauvages aussi… Pourtant, il se rappelait parfaitement les avoir maudit quand à cause d’eux il s’était retrouvé dans une position des plus instables tout à l’heure, quand il n’avait dû qu’à la générosité de celui qui était en passe de devenir son amant d’une nuit de ne pas se faire tuer. Alors même que son invocation lui avait donné l’impression qu’elle se serait chargée de la tâche à cœur joie. Gericko chassa ces pensées-là de sa tête. Il avait d’autres choses bien plus intéressantes à s’occuper pour l’instant que de ressasser ce qui s’était passé quelque temps auparavant… Sa main qui n’était pas posée contre le tronc de l’arbre vint se perdre dans les cheveux de son vis-à-vis pour en caresser la texture, enroulant quelques unes de ses longues mèches noires autour de ses doigts lesquels en profitèrent au passage pour effleurer doucement son arcade sourcilière. Tentation… Cet homme n’était que ça. Difficile de lui résister alors que son visage & son corps si parfaits ne semblaient avoir qu’une envie, celle de s’offrir à lui.


[Gomen c’est un peu court mais ça fait longtemps que j’ai pas fait de RP yaoi :S]
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité


Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyDim 3 Jan - 15:53

C’était vrai que Szayel avait perdu la main pour les petits jeux…Ses jeux à lui n’étaient pas du tout du même genre, lui il jouait avec la vie des gens ce qui était très différent à ce qu’ils faisaient là. Les relations de ce genre lui étaient presque inconnues totalement…Il avait oublié comment s’y prendre, comment effleurer la peau et comment déclencher du plaisir en touchant des zones sensibles…Il se fiait donc à ses instincts et visiblement ce n’était pas du tout une mauvaise chose vue l’effet qu’il faisait au jeune homme. Mais tout de même on pouvait parfaitement bien ressentir qu’il avait une certaine expérience…C’est comme faire du vélo, tu as beau croire que tu as oublié la technique, et bien non, c’est toujours dans un coin de ton cerveau.

Il sentait donc qu’il avait bien malgré lui rompu un jeu auquel il se sentait pas capable de suivre…Ou plutôt il ne se sentait pas vraiment capable d’être à la hauteur. C’est pourquoi d’un côté ce n’était pas une mauvaise chose qu’il ait passé outre cette étape et quelques autres, c’était plutôt une bonne chose pour lui. Il le regretterait peut être mais…Finalement on aurait dit que Gericko était d’accord pour un petit jeu bien plus direct, si on peut appeler ça comme ça. Il répondait à ses baiser avec une douceur et une certaine fougue que le mutant appréciait par-dessus tout…Et il le sentit alors se coller à lui d’avantage, le poussant à reculer sans pour autant songer ne serais-ce qu’un instant à briser le doux contact, le baiser…Il commençait presque à manquer d’air sur le coup mais il se refusait à le rompre ce contact…Et ses mains glissaient d’avantage sous le tissus, lui procurant des frissons de désir, de plaisir même, en sentant la peau douce sous ses doigts, il en gémit faiblement entre les lèvres de son partenaire.

A force de reculer, l’immortel finit par sentir quelque chose de dur contre son dos, un arbre sans doute, après tout ils étaient sur une colline et des arbres il y en avait forcément. C’est à ce moment là que Gericko décida de rompre le baiser…Le plus jeune haletait légèrement et Szayel aussi, il rejetta faiblement la tête en arrière pour la coller contre le tronc d’arbre, sans pour autant retirer ses mains de sous le pantalon de Gericko. Ses petits gestes le firent frissonner à nouveau…Ses caresses…C’était si bon qu’il en ferma les yeux pendant une seconde ou deux.

Encore un murmure qui fit que Szayel baissa quelques peu la tête pour l’observer…Il gardait le silence, pas parce qu’il ne voulait pas dire son nom, mais plutôt parce qu’il s’étonnait sur le fait que Gericko ne voulait pas être un jouet et…Lui non plus. Sur ce point là et apparemment sur d’autres points, ils semblaient être plutôt sur la même longueur d’onde. Il murmura donc à son tour :

-Je ne te laisserais pas partir…Je ne te considère pas comme un jouet mine de rien.

Il ne donna pas son nom de suite, juste pour relever le défit que son amant lui lançait en silence…Il voulait juste le taquiner un peu plus, encore un peu…Et d’ailleurs il sentit bien que Gericko avait tout de même du mal à se retenir lui aussi. Il faut avouer que là son pantalon lui serrait à mort, ça en était presque douloureux, et il attendait que son amant le délivre de la pression du fichu pantalon qu’il aurait lui-même arraché si il le fallait. Quand le jeune homme vint lui effleurer le creux du cou avec ses lèvres, le mutant laissa s’échapper un faible soupir de bien être…Et il le sentit par la suite se blottir quelques peu. A ce moment là ce fut à son tour de venir nicher son nez dans la chevelure du plus jeune, humant avec douceur sa délicieuse odeur…Et enfin il murmura :

-Szayel Vladmir straüss…C’est mon nom en entier…

Puis, pendant un instant de pure faiblesse qu’il ne put pas contrôler subitement, il se surprit lui-même à murmurer la phrase suivante, en un souffle à peines comme si il était gêné :

-Je ne sais même pas si…une nuit avec toi me suffirait…

Après avoir dit cela, une de ses mains s’enfonça d’avantage sous le tissus de son pantalon et de son caleçon –si toute fois il en avait un- et il vint avec une extrême délicatesse et lenteur, lui effleurer l’intimité avec le bout d’un doigt…Même sans jouer comme au début de la soirée, il pouvait parfaitement le faire languir à souhait. Il retira alors son autre main, mais ce n’était que pour mieux la faire glisser vers le bas ventre du plus jeune, l’agrippant quelques peu et massant à peines par-dessus le tissus.

Même si ce jeune homme s’avérait être un ennemi le lendemain…Il ne changerait pas d’avis sur le fait que, une fois qu’ils avaient couché ensembles, il lui appartenait d’une certaine façon. Après tout, Gericko semblait être le seul à le vouloir de cette façon. Tout en douceur, le mutant vint même lui déposer quelques baisers sur la tempe, glissant ensuite vers sa joue…Il ne pouvait pas vraiment aller plus loin puisque le jeune avait enfouit plus ou moins sa tête au creux du cou du mutant.

-Tu sens bon…si bon…
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Left_bar_bleue224/250Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyLun 4 Jan - 7:05

« Mine de rien », avait-il dit ? Et puis pour qui se prenait-il en déclarant de la sorte qu’il ne le laisserait pas partir ? Gericko était libre d’aller où il voulait, de faire ce que bon lui semblait… Si lui décidait qu’il souhaitait partir d’ici sur le champ, il le ferait sans attendre une seconde de plus. Et il l’aurait sans doute d’ailleurs fait rien que pour contredire les paroles de son partenaire, si leurs occupations avaient été toutes autres… Mais là… Non, même malgré ses menaces il ne pouvait se résoudre à se casser d’ici en laissant tout en plan. Cela faisait bien trop longtemps que personne n’avait semblé désirer son corps avec une telle ardeur, et bien trop longtemps que lui n’avait trouvé une gueule d’ange qui ne lui plaise autant. C’est que des gays ou bisexuels, ça ne courrait visiblement pas les rues par ici… Et chez les femmes, allez savoir pourquoi il n’avait jamais vraiment eu de succès. Certes son magnétisme dut à cette once de sauvagerie qui subsistait en lui-même lorsqu’il se trouvait sous sa forme humaine en avait attiré plus d’une dans le dangereux piège de ses filets mais sa tête de dépravée, son caractère bien trop instable l’avait toujours empêché de se fixer dans des relations durables. Remarquez qu’il ne s’en plaignait, au moins comme cela il n’avait aucune attache nulle part… Mais cela suffisait amplement à expliquer – à ses yeux, du moins – pourquoi il ne ressentait absolument aucune gêne de vouloir prendre du bon temps avec une personne qu’il ne connaissait avant cela ni d’Adam ni d’Eve. Savoir profiter des bonnes choses quand elles se présentent, voilà quelle était l’une des citations qui régissaient sa vie de pirate. Et en l’occurrence, cet homme qui se donnait à lui de son plein gré en était une, et de loin la meilleure depuis un certain temps. Alors tant pis, il préférait passer pour un tapin auprès de lui que de se laisser passer cette occasion sous le nez.

« Szayel Vladmir Straüss… C’est mon nom en entier… »
Haha, voilà qu’il s’était finalement décidé à lui décliner son identité ! Szayel… Un prénom aux consonances étranges, tout comme le reste de son nom d’ailleurs. Le métamorphe se retint de sortir un mauvais jeu de mots ; un nom à coucher dehors - et se contenta d’observer le silence suite à cette révélation… Nan, il l’aimait bien, ce prénom… C’était original et puis… Rah et puis quoi ? Il n’avait pas besoin de se justifier dès que quelque chose lui plaisait, nan ?

« Szayel… »

Tout comme son partenaire l’avait fait pour lui quelques minutes auparavant, il venait de murmurer son nom très bas, comme si en faisant cela il se l’appropriait. Pour cette nuit au moins il serait sien, et lui appartiendrait corps et âme. Il lui souffla doucement au creux de l’oreille puis se remit à lui embrasser la peau, dessinant une ligne imaginaire de baisers qui débutait dans son cou juste en dessous du lobe et s’achevait sur le tracé de sa clavicule.

« Je ne sais même pas si…une nuit avec toi me suffirait… »
Surpris par cette déclaration soudaine, il releva la tête vers lui pour le considérer un instant d’un regard insondable, puis un sourire énigmatique se peignit sur son visage tandis qu’il levait une main vers lui pour lui caresser doucement la joue. Il lui vola un rapide baiser avant de lui répondre d’une voix taquine :

« T’es trop mignon… Mais ne planifie pas tout à l’avance, cette nuit là est encore loin d’être terminée. Tu as encore tout ton temps pour changer… d’avis. »

La main de l’invocateur venait de se glisser dans son caleçon et ses gestes suscitèrent en lui une vague de plaisir qui un instant lui avait brièvement coupé le souffle en même temps que la parole. Peut-être parce qu’il valait mieux qu’il se taise ? Reposant sa tête sur l’épaule du brun, il s’abandonna un instant à lui, à ses gestes, et à l’envie bouillonnante que tout cela suscitait en lui de lui arracher ses habits pour en finir de suite. Self-control, mon vieux. Le plaisir n’en est que plus intense si tu le fait durer jusqu’à n’en plus pouvoir d’attendre. Gericko le sentit lui embrasser la tempe, puis la joue tandis que ses mains s’occupaient plus bas. Un murmure lui parvint, et le pirate y répondit en relevant la tête une fois encore pour se saisir des lèvres de Szayel dans un long et délicieux baiser tandis qu’à son tour l’une de ses mains allait s’aventurer vers le bas ventre de son vis-à-vis. Ses doigts rencontrèrent la boucle de la ceinture de son pantalon, qu’ils s’acharnèrent à défaire avant de s’occuper de commencer à le déboutonner.

« Tu me semble en forme… dis-moi… » Déclara-t-il entre deux inspirations tandis qu’il rompait le baiser, l’ayant tout comme le précédent prolongé jusqu’à en être à bout de souffle. Ses lèvres étaient encore toutes proches de celles de son partenaire, il ne s’était qu’à peine écarté pour prononcer ces quelques mots. Il s’approcha de nouveau pour revenir s’en saisir, lui mordillant presque tendrement la lèvre inférieure. Sa main se plongea dans son pantalon désormais ouvert pour venir se poser sur son entrejambe, il « tâtait le terrain » pour ainsi dire, si je puis me permettre… Sa conjointe quant à elle se glissa sous son haut, commençant d’effleurer son torse en remontant vers ses tétons, qu’il commença de taquiner du bout des doigts. Il n’avait pas finit de s’amuser, ça non…


Dernière édition par Gericko Cazhan le Mer 6 Jan - 6:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité


Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyLun 4 Jan - 15:30

Au moins Szayel avait de la chance…Il n’était pas tombé sur un habitant soporifique de ceux qui racontent leur vie et qui ensuite te prennent la tête pendant toute une soirée et plus encore si ils en avaient l’occasion. Il était ravi dans tous les cas d’avoir trouvé quelqu’un avec qui partager une nuit de…Passion. Mais une nuit c’était quoi après tout ? Pour un humain c’était parfois « beaucoup » alors que pour Szayel, passer une nuit avec quelqu’un c’était égale à passer une heure avec quelqu’un. C’était trop infime et bien trop triste comme pour qu’il puisse en être comblé dans tous les sens du terme…Mais il est vrai qu’il ne pouvait pas tout planifier, bien qu’il craignait de se réveiller seul le lendemain matin, de n’avoir été qu’un petit jouet sexuel d’une grandeur nature et qui fonctionnait sans piles…Mais il n’allait tout de même pas y penser sans cesse. Même Angel avait finit par se taire, surtout parce que les légères pensées de Szayel la rendaient quelques peu triste, elle n’en pipa mot pour autant, gardant le silence tout en surveillant la zone. Après tout ces deux là n’avaient pas choisit le meilleur endroit qui soit pour être au calme…Bien au contraire c’était l’endroit parfait pour se faire attaquer pendant ce genre d’ébats.

Mais malgré le danger et tout le reste, les deux hommes ne cessaient pas les caresses, les doux baisers et tout le reste. Szayel n’avait rien répondu sur ce coup là, il avait tendu l’oreille pour entendre son nom être murmuré de la sorte, et par la suite il avait gardé le silence préférant se perdre dans ses propres pensées. Gericko lui appartiendrait…Coûte que coûte…Même si il devait jouer au jeu du chat et de la souris et le chercher un peu n’importe où dans l’univers, il serait prêt à le faire et cela risquait d’ailleurs de devenir vraiment passionnant.

Il s’était bien amusé en le voyant essayer de retirer la boucle de la ceinture…C’était drôle quand même, et d’ailleurs le mutant ne put éviter de sourire de façon bien voyante…Ahlalala cette boucle était tout sauf pratique. Le jeune homme venait tout juste de lui répondre à sa façon au murmure qu’il avait prononcé…Un baiser, encore un, et vue comment il avait débuté ils allaient sans doute attendre de ne plus avoir de souffle pour le rompre…Car Szayel y répondit en fermant les yeux alors que ses mains jouaient encore sur le corps du plus jeune…Son doigt qui effleurait l’intimité du jeunot, entamait un léger mouvement de va et bien sans pour autant le pénétrer encore…Le faire languir encore et encore, voilà le secret pour qu’à la fin le tout devienne quasiment sauvage et passionné à souhait.

Mais il se décida enfin à le pénétrer avec lenteur quand Gericko commençait à jouer lui aussi…C’était si bon que le mutant aurait put supplier pour avoir d’avantage d’attentions, là de suite sur le sol de la cambrousse, au pied de cet arbre. Le baiser fut rompu, par un souci de manque d’air, puisque les deux se devaient de respirer au moins de temps à autres…Et en entendant son murmure, tout en lui volant un très léger baiser, il eut un petit sourire en coin…

-Très en forme…tout comme toi…

Il était vraiment en forme, c’est sur…Et il faut avouer que si un dieu existait et bien en plus de lui offrir des pouvoirs non négligeables, il lui avait offert du matériel de bonne qualité…Son engin était loin d’être petit, mais n’exagérons rien, il n’avait pas non plus une monster cock. Szayel avait ouvert légèrement la bouche alors qu’il faisait de vrais mouvements de va et viens en lui, mais très légers pour le moment. Puis il entreprit de lui déboutonner le pantalon à son tour…Le souffle quelques peu coupé par les gestes du plus jeune, il se mordit même la langue pour retenir un joyeux gémissement. Une fois le pantalon déboutonné, il le baissa légèrement et glissa à nouveau sa main sous le caleçon, prenant le sexe du plus jeune au creux de sa main, mais il ne le masturbait pas…il retira quelques peu sa main pour glisser avec le bout de ses doigts sur le gland de l’engin, y faisant par la suite quelques légères pressions, jouant avec ses doigts sur le gland.

Et encore un baiser qui le fit de nouveau fondre…C’était si bon…Dieu, il se répétait mais il n’y pouvait rien. Il ondulait déjà faiblement des hanches comme pour réclamer d’avantage d’attention, sans rompre le baiser et sans cesser son petit jeu. Et la main sous son haut ne mit pas bien longtemps à le faire frissonner…Il était…aux anges… !
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Left_bar_bleue224/250Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyMer 6 Jan - 7:43

Hormis son nom et son don d’invocateur, Gericko ne connaissait au final absolument rien de son nouvel amant. Allait-il regretter de s’être si facilement laissé avoir, lorsqu’une fois toute l’euphorie du moment retombée ils s’apprendraient mutuellement qui était celui avec qui ils avaient passé une nuit de folie ? Parce qu’après tout, rien ne permettait de prouver que le jeune pirate n’était pas rien d’autre qu’un papillon inconscient prit au piège d’une toile soigneusement tissée au détour d’un coin sombre…
Il chassa ses pensées au moment même où elles vinrent se profiler à son esprit. Bah, on verrait bien après non ? Pour l’instant, mieux ne valait se soucier que de l’instant présent, et éviter de se laisser submerger par ce genre de pensées parasites. Comme s’il ne savait pas à quoi s’attendre, lorsque ce petit jeu avait débuté tout à l’heure ! Il n’était de toute façon plus possible de faire marche arrière sur ce chemin, désormais.

Gericko ne se lassait pas d’embrasser son partenaire, joignant chacun de ses baisers aux gestes expérimentés de ses mains baladeuses tandis qu’il se plaisait à explorer sans relâche ce qu’il pouvait du corps de son partenaire. Parce que le simple fait de s’embrasser, aussi langoureusement et passionnément soit-il, ne soit plus assez substantiel pour nos deux hommes, ceux-ci étaient assez rapidement passé au pallier supérieur, s’attaquant d’ores et déjà à des parties beaucoup plus intimes. Szayel semblait déjà s’être approprié ce qu’il avait dans son caleçon, jouant de ses doigts d’une telle façon que le métamorphe ne put retenir un gémissement de plaisir, gémissement qu’il étouffa en reprenant les lèvres du brun pour la énième fois de la soirée en un ardent baiser dans lequel il concentra toute sa passion. Il fut rapidement suivit d’un second lorsque son partenaire saisit sa verge dans sa main, la alors caressant d’une manière tout à fait… inacceptable. Bordel, il savait y faire, le bougre ! Il l’excitait sans pour autant lui procurer de quoi combler ses envies sans cesse grandissantes, cruel qu’il était ! Oui il se languissait d’autre chose autrement plus plaisant encore, mais c’était dans cette même attente qu’il trouvait son plaisir à ce point dominé par le désir d’en finir au plus vite qu’il manquait par instant de le faire céder et de mettre un terme à toute cette petite mise en scène, ces gestes tactiles et sensuels qui ne le satisfaisait qu’à moitié.

Le pirate semblait trouver un certain plaisir sadique à faire attendre son partenaire encore plus qu’il ne le faisait attendre, lui. En effet, alors même que les gestes de Szayel se faisaient de plus en plus osés Gericko s’était simplement contenté de quelques caresses certes aguicheuses mais pas moins brèves au niveau de son entre-jambe, prometteuses d’une passion débordante à venir… Mais plus tard. Ses mains étaient rapidement retournées plus haut, et s’attaquaient cette fois à déboutonner d’un geste à la limite du fébrile chacun des boutons de la chemise [oui j’ai décidé que tu en portais une \o/] laquelle formait une barrière des plus gênantes entre le torse de l’invocateur et tout ce que lui avait envie de lui faire subir. Enfin il arriva au bout de sa tâche, et le vêtement de tissu glissa doucement le long du corps de Szayel pour tomber sans un bruit à terre, entre l’arbre et lui. Voilà que s’offrait maintenant à lui une plus grande surface de jeux encore ! Gericko se permit un regard appuyé sur le buste de sa victime, jaugeant cette dernière d’un air appréciateur et brûlant d’envie puis il recommença de s’activer, dessinant les contours du haut de son corps du bout des doigts en un toucher volontairement doux et alangui. Il sentait parfaitement les hanches de son vis-à-vis bouger faiblement tout contre son corps tendu, comme si ce dernier réclamait que le pirate s’occupe davantage de lui. Eh bien il allait accéder à son désir… à moitié, comme d’habitude. Ses mains continuaient toujours de tracer des arabesques sur son torse, mais bientôt elles furent remplacées par sa langue, cette jeune impatiente prenant la relève en redessinant ces mêmes motifs, s’attardant sur une zone à chaque fois que Gericko sentait frémir son amant. C’est qu’il connaissait parfaitement son affaire, et savait parfaitement déceler à l’aide de cet appendice les zones érogènes susceptibles de torturer le brun en ne lui conférant que trop de plaisir tout en le confinant à une certaine attente. L’une de ses mains désormais désœuvrées alla se placer derrière la nuque de Szayel, s’enroulant dans ses cheveux mi-longs tandis que l’autre venait impertinemment de se glisser dans le caleçon de ce dernier pour reprendre ses attouchements là où ils s’étaient arrêtés tout à l’heure. Le métamorphe s’était cependant décidé – et de manière assez vicieuse, il faut le dire – à ne pas pousser ses gestes sous la ceinture plus loin qu’à de simples caresses à peine ébauchées… tant que son partenaire ne l’aurait pas supplié d’en faire davantage. Comme un genre de revanche mesquine pour lui faire payer son refus de commencer par jouer, tout à l’heure. Ou simplement parce qu’il voulait lui rendre l’attente à ce point insoutenable qu’il n’en puisse plus et finisse par craquer le premier. Ou même juste pour le simple plaisir d’entendre sa voix lui demander davantage, lui avouer qu’il ne supportait plus d’attendre… Tout comme c’était présentement le cas pour Gericko. Mais quoi qu’il en soit, quelle que soit la manière dont il devrait s’y prendre pour y parvenir… Il le mettrait à ses pieds, le rendrait dépendant de ses caresses et cependant toujours désireux de plus… Quelle délicieuse torture c’était…
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité


Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyMer 6 Jan - 20:12

  • Et dire qu’à la base il ne venait que pour prier…Il était passé du stade de simple pèlerin à celui de pervers total en manque. Enfin, pervers est un grand mot mais ce n’était pas loin de la vérité. Il avait un peu trop baissé sa garde sur le coup et il n’était pas du tout habitué à agir ainsi dés le premier coup d’œil…Coup de conscience vous dites ? Oui c’était tout à fait ça. Après tout il ne savait absolument rien sur Gericko…Si ce n’est qu’il le faisait trembler de plaisir tout autant que de désir…Et quand je dis trembler c’est dans tous les sens du terme et surtout le sens littéral de la phrase. Mais au fond il se posait de plus en plus de questions…Qui était ce gars ? Est-ce qu’il était entrain de rendre cocu quelqu’un avec Szayel ? Parce que mine de rien il lui restait un peu d’honneur à Szayel, et rendre cocu quelqu’un n’était pas trop dans ses valeurs actuelles, ça n’en faisait absolument pas partie d’ailleurs…

    Et pourtant il haletait déjà comme un chien ou presque…Mais il retira soudain ses mains pour pouvoir le repousser quelques peu. Son bas ventre allait imploser si ça continuait et son cœur…N’en parlons même pas…Bien qu’il était dans un état que l’on pouvait qualifier de fiévreux, il avait tout de même quelques peu retrouvé ses esprits. Il avait donc baissé son regard vers le jeune et magnifique Gericko…Le fixant à travers ses paupières à moitié closes. C’était dur pour lui de s’arrêter en plein ébat, tout comme pour n’importe quel homme d’ailleurs…

    -Je ne peux pas…Je ne sais pas qui t’es, ni si tu as quelqu’un dans ta vie. Je suis peut être un enfoiré mais pas au point de vouloir blesser quelqu’un que je connais pas…J’ai follement envie de toi, mais je ne supporterais pas de me réveiller seul demain matin et de devoir laisser Angel me consoler avec des pâtisseries…Elle cuisine mal. Je ne suis pas ce genre d’homme…Pas du tout…

    Et on entendit d’ailleurs quelques mots au loin :

    -Je t’ai entendu salaud !

    Cela dit, Angel avait entendu aussi le reste, et elle en avait sans doute le cœur serré. Elle comprenait parfaitement ce que son maître ressentait…De ce coter là on ne pourrait pas lui reprocher de ne pas être honnête…Et d’ailleurs alors qu’il se décollait de l’arbre pour se décoller aussi de Gericko, il prit les devants pour être encore plus sincère qu’il ne l’avait jamais été avec qui que ce soit :

    -Je suis lieutenant de l’empire….Et cela fait au moins quatre mille ans que personne ne me touche comme tu viens de le faire. Et comme je pense que tu ne supporteras pas de passer plus d’une nuit avec un vieillard, je pense que je vais garder ma dignité intacte et partir tant qu’il est temps pour moi…Je me ridiculise bien assez.

    Il avait un peu honte d’avouer que côté sexe, cela faisait bien trop longtemps que personne ne lui faisait quoi que ce soit. Et il avait aussi avoué le reste, tant qu’à faire on s’en fout si l’autre est un ennemi et qu’il en profite pour buter sa cible non ? Bon d’accord non on s’en fout pas mais bon…Le pire c’était que là Szayel lui tournait le dos, comme si il lui disait indirectement « c’est bon tu peux partir ou te foutre de ma gueule…Après tout qu’est ce que j’en ai à branler… »
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Left_bar_bleue224/250Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyMer 6 Jan - 22:55

« Je ne peux pas…Je ne sais pas qui t’es, ni si tu as quelqu’un dans ta vie. Je suis peut être un enfoiré mais pas au point de vouloir blesser quelqu’un que je connais pas…J’ai follement envie de toi, mais je ne supporterais pas de me réveiller seul demain matin et de devoir laisser Angel me consoler avec des pâtisseries…Elle cuisine mal. Je ne suis pas ce genre d’homme…Pas du tout… »
Stop. Arrêt sur image. Gericko se figea alors que Szayel venait de se couper net dans son élan – et de lui couper le sien par la même occasion – avant de prononcer ces quelques mots. Ne s’attendant absolument pas à ce que ça vire de cette manière il resta immobile, stupéfait, avant de relever lentement la tête vers lui, croisant son regard qu’il soutint sans ciller tandis que la voix de la chimère – elle était encore là, celle-là ? – se faisait entendre. Sa main qu’il avait positionné tout à l’heure derrière la nuque de son partenaire glissa doucement pour finalement retomber le long de son corps, ballante, tandis qu’il reculait d’un pas, rompant tout contact en retirant également l’autre main de là où elle se trouvait. Voilà ce qu’on appelait se prendre une bonne douche froide… Incapable d’articuler une parole, il regarda le brun s’éloigner de lui tout en reprenant la parole, lancé sur sa voie.

« Je suis lieutenant de l’empire….Et cela fait au moins quatre mille ans que personne ne me touche comme tu viens de le faire. Et comme je pense que tu ne supporteras pas de passer plus d’une nuit avec un vieillard, je pense que je vais garder ma dignité intacte et partir tant qu’il est temps pour moi…Je me ridiculise bien assez. »

Et hop, encore un coup pour sa gueule. Lieutenant de l’Empire ? C’était bien sa veine, décidemment… M’enfin il le lui avait pourtant très bien précisé quelques instants auparavant, alors pourquoi revenir sur son choix ? Il lui avait pourtant dis que cela importait peu qu’ils soient ennemis ou non pour cette nuit, alors pourquoi lui dévoiler tout ceci d’un coup ? Le pirate se prit la tête entre ses mains, mettant au clair le petit amas de révélations qu’il venait d’apprendre avant de se redresser, sentant ce qui ressemblait plus ou moins à de la colère noire bouillonner en lui, sans doute engrangée par la frustration de cette brusque interruption dans leurs ébats. Tandis qu’il reprenait ses esprits il s’avança d’un pas vers son partenaire, avant de prendre la parole à son tour et sans parvenir à endiguer la tension présente sous chacun de ses mots.

« Regarde moi… mais bordel regarde moi quand tu me parle, surtout pour me dire des trucs comme ça ! »

Hum… voilà, il avait explosé, n’ayant pas réussi à se contenir. Franchissant d’un pas rapide la distance que l’invocateur avait délibérément placée entre eux deux, il le saisit à l’épaule et lui imprima une secousse brusque afin de le forcer à se retourner vers lui. L’espace d’un instant ses contours se brouillèrent et une énorme panthère noire se retrouva à sa place, ses deux pattes antérieures posées de part et d’autre du cou de Szayel. Elle appuya dessus de tout son poids jusqu’à le faire basculer sous elle, et se tint un instant au dessus de lui, sa mâchoire entrouverte sur ses crocs aiguisés lui jetant son souffle chaud au visage, seulement à quelques cm de ce dernier. Le fauve resta dans cette position un long moment, son regard rivé à celui de l’homme qu’il maintenait allongé de force sous lui, un sourd feulement sortant de sa gorge en continu. Puis à nouveau la forme devint floue et l’animal laissa de nouveau la place au jeune homme, légèrement haletant et à quatre pattes au dessus de son vis-à-vis. Une mimique indéterminée barrait son visage, mélange de colère, de déception, et de bien d‘autres choses également, en un beau charabia de sentiments pas toujours très déterminés. Ses mains se crispèrent légèrement sur les épaules de son partenaire alors qu’il élevait la voix à nouveau :

« Tu te fous de ma gueule ou quoi là ? Comment tu peux oser me faire ça et tout interrompre d’un coup, comme si de rien n’était ? Comment tu peux croire que je ferais une chose pareille si j’avais déjà quelqu’un dans ma vie ? Moi non plus je ne suis pas ce genre de personne, ravi de te l’apprendre. Et puis c’est quoi toutes ces révélations là, hein ? Pourquoi est-ce que tu t’acharne de la sorte à tout casser ? Ça te plait, t’es content maintenant ? Et puis si tu veux absolument le savoir, monsieur le toutou de l’Empire, je suis un Pirate, et fier de l’être. Ça te soulage de le savoir ? Tu va faire quoi maintenant, hein ? Me mettre aux fers pour attouchement sexuel sur une personne de l’Empire ? Tout ton manège ne rimait qu’à ça, c’est ça ? Faut quand même être un brin sadique pour oser penser des trucs pareils… Putain j’hallucine, m’être fait avoir par un truc pareil… »

Gericko le lâcha et se releva, s’écartant de lui en lâchant un juron à mi-voix et lui tournant le dos, décidé à l’ignorer. Maintenant qu’il venait de se vider de toutes ses paroles, il se sentait soudainement las, fatigué. D’autant plus que plus sa longue tirade énergique l’avait laissé haletant… Emporté par cette brusque colère d’origine inconnue, il n’avait pas tilté sur l’âge que Szayel lui avait avoué avoir – en fait c’était toute la seconde partie de la tirade de son interlocuteur qui était momentanément passée à la trappe, pour tout vous dire – , de même qu’il n’avait absolument pas pensé qu’en agissant comme il venait de le faire la chimère de l’invocateur pourrait réagir de façon assez violente. Après tout sa soudaine violence envers lui pouvait fort bien être considérée comme une attaque, non ? Bah… Qui vivra verra, comme on dit…
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité


Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyMer 13 Jan - 16:15

Szayel ne s’attendait pas à ce que la situation dégénère à ce point….Son envie pourtant n’avait pas descendu d’un cran même si la frustration commençait déjà à prendre le dessus. En entendant le jeune homme lui gueuler dessus, il avait juste un peu tourné la tête avant de finalement se retourner vers lui, normal après la secousse, il avait été un peu forcé de céder à sa demande…Il resta donc là a le fixer en observant ses traits qui se brouillaient peu à peu pour laisser place à une panthère assez importante. Ce n’était pas qu’il était surpris, ou quoi que ce soit, quand la panthère lui sauta dessus…Il n’avait juste pas envie de se débattre malgré le fait que le poids de la panthère l’écrasait quelques peu…Szayel s’était contenté de le regarder, en silence, sans broncher…Il observait juste ce magnifique spécimen qu’il avait sur lui…Et sa seule pensée du moment fut : je le veux…rien que pour moi.

Cependant…même en étant sous cet animal imposant, en position de faiblesse comme qui dirait, il ne put s’empêcher de poser ses mains lentement sur le corps de l’animal…Après tout il savait que ce n’était pas vraiment une panthère, mais bel et bien un jeune homme qui faisait battre son corps à tout rompre…Tout comme il faisait réagir son bas ventre quelque soit la situation…Il effleurait donc du bout de ses doigts peu à peu, caressant un peu n’importe où, à des endroits tout de même assez intimes même ! Il ne se gênait pas vraiment sur le coup…Tout en affrontant son regard coléreux…On aurait dit qu’il tentait juste de le calmer…comme ça en lui donnant encore envie de lui, comme si il ne voulait que…se sentir désiré à nouveau.

Mais les caresses ne durèrent pas éternellement…Le jeune homme reprit sa forme humaine et il entreprit de lui lâcher tout un paragraphe enragé. Szayel ne pouvait absolument pas lui en vouloir après tout…C’était lui qui avait tout coupé avec ses craintes, mais après tout elles étaient justifiées non ? Finalement le jeune homme était bel et bien un ennemi…Un ennemi terriblement attirant qui le faisait frissonner rien qu’avec un regard…Un ennemi qui semblait surtout avoir de l’honneur lui aussi, ou tout du moins en ce qui concernait les relations…Il ne broncha pas en écoutant la tirade de Gericko, sans l’interrompre et surtout sans l’empêcher de lui serrer les épaules. Mais au moment même où Gericko se redressa et lui tourna le dos, il se releva aussi pour venir se rapprocher de lui en douceur.

Il vint alors l’enlacer tout simplement par derrière, se serrant bien contre lui en venant nicher son visage au creux du cou du plus jeune.

-Te mettre aux fers… ? Plutôt crever….Tu as mal interprété ce que je voulais te dire. Je n’ai nullement envie que tu …disparaisses tout simplement, et je n’ai pas non plus envie de te mentir, ni de feindre que je suis quelqu’un d’autre que moi-même…

Il lui embrassa alors le cou, en douceur et juste un peu…Puis il se décolla de lui alors se reculant de quelques pas avant de se laisser aller en arrière, pour se coucher sur le dos. Tout à l’heure quand Gericko était sur lui il se sentait si…bien…comme si il était inférieur à lui, qu’il n’était plus le maître de rien, même pas de son corps…C’est ce qu’il voulait. Mais là en tout cas il se devait de se déboutonner le pantalon parce que mine de rien ça serrait toujours…Une fois déboutonné, la ceinture dégagée et tout le tralala, il se baissa le pantalon et le caleçon juste un peu…Avec un peu de chance la brise allait calmer ses ardeurs, mais c’était aussi une façon de dire à Gericko : Si tu me veux, si tu me pardonnes, là je suis tout à fait à ta merci.

Il ferma un peu les yeux se cachant le visage avec son avant bras sur le coup…

-Tu peux me laisser ici si tu le veux et sinon…je crois que ma position est assez suggestive…
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Left_bar_bleue224/250Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyJeu 14 Jan - 18:32

Gericko aurait aimé que Szayel riposte, ne serait-ce qu'un peu, à toute cette rage soudaine qui était montée en lui de manière totalement irraisonnée, simplement parce que l'invocateur s'était détourné de lui après lui avoir fait tous ses aveux. Mais non, il n'avait pas bougé et s'était contenté de se laisser faire, de se laisser entraîner par la colère du jeune pirate sans lui apposer une quelconque réaction. Alors qu'il l'avait forcé à plier sous son poids et à le supporter tandis qu'il le plaquait au sol sans ménagement, lui n'avait à aucun moment fait montre de peur, ou même d'une simple méfiance. Rien de tout cela. Il s'était même permit d'aventurer ses mains sur sa fourrure noire de bête sauvage, osant même le caresser à des endroits complètement... insensé. Chose avait troublé le jeune homme bien plus qu'il ne voulait bien l'admettre. Il avait alors reprit sa forme humaine pour lui cracher à la figure tout son venin, avant de le lâcher aussi brutalement qu'il l'avait empoigné pour s'éloigner de lui de quelques pas, lui tournent ostensiblement le dos. Et son partenaire qui n'avait toujours pas réagi...
Le silence s'installa, lourd et désagréable avant que Gericko ne perçoive un changement dans son dos. Sans avoir besoin de se retourner, il savait que Szayel s'était levé, et ses bras qui s'enroulèrent quelques instant après autour de sa taille vint le lui confirmer. Il ne bougea pas bien que tout son corps soit habité d'une tension extrême, et se permit à peine un léger frisson en sentant son visage trouver tout naturellement sa place à la base de son cou. Sa voix lui parvint alors distinctement, tandis que les lèvres qui formulaient ces mots effleuraient presque sa peau.

« Te mettre aux fers... ? Plutôt crever... Tu as mal interprété ce que je voulais te dire. Je n'ai nullement envie que tu... disparaisses tout simplement, et je n'ai pas non plus envie de te mentir, ni de feindre que je suis quelqu'un d'autre que moi-même... »
Il laissa passer un temps de silence tandis que Szayel lui embrassait le cou, toujours aussi immobile que tout à l'heure. S'il cédait maintenant... Alors c'en était fini, il ne serait plus capable de s'arrêter par la suite même si le brun venait à nouveau à rompre tout contact comme il venait de le faire précédemment. Ce dernier s'écarta d'ailleurs de lui, doucement. Dans le même instant, Gericko laissa échapper un léger murmure pratiquement inaudible, mais il savait tout de même qu'il parviendrait jusqu'aux oreilles de celui auquel il s'adressait.

« Mais tu n'étais pas obligé de le dire... Dans ce cas il n'y avait pas de mensonge non plus, n'est-ce pas ? Et comme je ne t'avais rien demandé, c'était que le fait de ne pas savoir ne me dérangeais pas... au contraire. »

Gericko se tut à nouveau, sans pour autant se retourner. Derrière lui, le silence de même que l'immobilité étaient revenus, il ne savait absolument pas ce que Szayel pouvait bien faire en ce moment. Mais... Il ne pouvait pas éternellement l'ignorer de toute façon, de même qu'il ne pouvait pas choisir de refouler ce désir qu'il avait allumé en lui tout à l'heure, et qui n'avait visiblement pas l'intention de partir tout de suite. Ce qui en soit était tout à fait compréhensible... Un légère brise soufflait, et le pirate se sentit frissonner, de froid cette fois. Se retrouver seul d'un coup alors que le froid s'installait au fur et à mesure que la nuit se faisait profonde, c'était assurément pas un bon plan ! Le jeune homme se retourna, doucement. Le silence qui persistait à s'éterniser lui portait à penser que Szayel s'était peut-être éclipsé, et peut-être les choses auraient-elles été mieux ainsi mais son bon sens lui disait que son ouïe entraîné l'aurait entendu partir, aurait-il été le plus discret des hommes... Les sens d'un félin, ou plus largement d'un prédateur, sont inégalables pour ce genre de choses. Et puis... Il ne voulait pas qu'il parte, c'était aussi simple que ça.
Ses yeux accrochèrent le corps du brun étendu dans l'herbe, dans une position semblable à celle dans laquelle il l'avait projeté tout à l'heure. Sauf que là, il s'y était mis de son plein gré. Un long moment il se perdit dans la contemplation de ce corps si désirable, avant de noter que son vis-à-vis avait prit l'initiative de commencer à se déshabiller... seul. De surprise, ses yeux s'agrandirent légèrement tandis qu'il se reprenait assez rapidement, refusant de laisser ce chaos d'émotions & d'envies contraires l'envahir et se peindre sur son visage, où Szayel aurait pu sans peine les déchiffrer. Il baissa les paupières et l'observa à travers ses longs cils tandis qu'un sourire carnassier se dessinait à nouveau sur son visage. Ce type, là... Il était conscient de ce qu'il était en train de faire ou quoi ? Un véritable appel au viol, face à une personne qu'il avait sciemment attisé...
Gericko fit quelques pas, avant de s'accroupir à cheval au niveau du bas de son torse, sans se départir de ce sourire de mauvais garçon. L'une de ses mains s'avança vers son visage, en écartant le bras duquel il s'en était couvert. Doucement, il s'assit sur lui sans peser de tout son poids non plus, laissant ses mains parcourir la peau – mise à nu par ses soins quelques temps plus tôt – de l'invocateur. Il se pencha vers lui, jusqu'à ce que les mèches ébènes de ses cheveux mis long viennent effleurer le haut de son buste, qu'il se retrouve presque allongé sur lui et que ses lèvres se retrouvent à moins d'une dizaine de centimètres des siennes.

« Tu es bien sûr de ce que tu fais, de ce que tu veux ? »

Suave murmure le temps d'un souffle. Le pirate le dévorait littéralement du regard, tandis qu'il attendait une quelconque réponse de la part de celui qui était à nouveau redevenu sa proie. Parce que de toute façon... Il pouvait bien répondre par la négative, si cela lui chantait, mais il n'avait plus le choix. Le jeune homme ne pourrait pas éternellement faire marche arrière et en l'occurrence, c'était déjà trop tard. Ça l'était depuis qu'il s'était retourné et était revenu vers lui, cédant finalement à la part de lui même qui désirait si ardemment cet inconnu rencontré par un (mal ?)heureux concours de circonstances. Il abaissa la tête et vint lui embrasser avec douceur l'arrête de la mâchoire, tandis que ses doigts experts continuaient à caresser ce corps qui s'offrait à lui, s'avançant toujours plus hardiment vers l'aine. Cette fois, il ne s'arrêterait pas.


Dernière édition par Gericko Cazhan le Jeu 25 Fév - 7:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité


Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyJeu 28 Jan - 19:45

Après la tempête vient le calme…C’est ce que l’on dit bien souvent et rien que cette petite phrase décrivait à elle seule toute la scène qui venait de se dérouler en à peines quelques secondes. Le lieutenant de l’empire sentit alors un poids sur lui, rien d’agressif ou de vraiment pesant, bien au contraire…Cela le réchauffait au plus haut point et il ne put retenir un soupire d’aise profond. Sa virilité était devenue plus que douloureuse à présent, et malgré la légère brise qui l’avait effleuré quelques instants auparavant, il n’y avait rien à faire contre ce que l’on peut nommer : une trique d’enfer. Son bras fut alors délicatement retiré de devant ses yeux…Il osait à peines le regarder, et la raison n’était franchement pas très facile à expliquer. Quoi qu’il en soit il ferma un instant les yeux, comme pour ne pas le voir, comme pour se dire qu’en les rouvrant de nouveau il allait se réveiller et se rendre compte que tout cela n’avait été qu’un sacré rêve érotique qu’il n’oublierait pas…Non pas qu’il voulait que son amant disparaisse, au contraire il voulait s’assurer de la véracité de cette magnifique scène qu’il était en train de vivre…Ce moment que même après la mort il se refuserait d’oublier, quoi qu’il arrive.
Les effleurements des cheveux sur son buste le firent frémir et sourire à la fois…Lui qui d’habitude n’était pas tellement chatouilleux, et bien là il avait vraiment l’impression de l’être. Mais cela n’en devenait pas désagréable pour autant. Il se sentait vraiment revivre…Lui qui avait attendu ce moment depuis si longtemps…Lui qui en avait rêve, qui l’avait désiré ardemment….Il était servi là ! Ecarter les cuisses…C’était une des premières choses qu’il avait fait alors qu’il sentait Gericko se plaçant déjà convenablement sur lui…Il se cambrait même sous le désir, sous l’intense plaisir qu’il refoulait et qui voulait sortir, tout péter et le faire hurler de plaisir…Mais il était encore malheureusement trop tôt pour ça. Enfin il se décidait à ouvrir les yeux pour fixer en silence son amant, se décidant à venir poser ses mains sur les hanches de ce dernier. Rien que sa voix était un pur délice pour Szayel qui craquait à un point inimaginable. A son tour de murmurer…

-Oui…Si tu me promets de rester…Tu peux faire ce que tu veux de moi.


Et quand il disait cela, il le pensait vraiment. Si il avait envie de lui faire l’amour en forme de panthère, même ça il l’accepterait croyez moi. Après tout je vous rappelle juste au cas où, que Szayel est assez je m’en foutiste…Et de plus, qui vous dit qu’il n’aimerait pas ça ? En sachant que personne ne semblait vouloir venir les surprendre, il était prêt à aller jusqu’au bout imaginable, jusqu’à la limite du loufoque…Et au fond, même si il ne l’avait pas dit, il avait un fort penchant pour les scènes grotesques et à la fois excitantes. Il en avait vue des vertes et des pas mûres, à présent il aimerait pouvoir aussi y participer un peu à ce genre de choses…Ses doigts…ses baisers…Tout le faisait frémir, et plus il frémissait et plus il écartait les cuisses.

Sans même sans rendre compte, alors qu’il était devenu la proie dans un jeu totalement agréable et stimulant, il finit par murmurer de nouveau, alors qu’en même temps ses doigts glissaient sur les côtes de cet inconnu devenu son amant.

-Si je te demandais quelque chose d’étrange….quelque chose qui pourrait rester gravé dans ma mémoire éternellement…Tu accepterais… ?

Pourquoi pas ? Pourquoi ne pas aller jusqu’au bout pour une fois et cesser de se cacher derrière des faux semblants ? Il voulait que la première fois soit douce à souhait et par la suite…Par la suite il voulait tout le reste, il voulait tout, tout de suite…Il désirait Gericko…Si il ne pouvait pas le garder à ses côtés par la suite alors…Alors ce ne serait pas si grave puisqu’il aurait presque tout eut non ? Si, ce serait grave, mais moins douloureux si il profitait du moment présent à fond, au point d’en tomber dans les pommes…Quoi qu’il en soit, ses mains commençaient à vraiment glisser vers les fesses de son amant, les glissant peu à peu sous le tissus à nouveau pour caresser directement sa peau.

Il attendait d’abord sa réponse avant de se lancer dans des avoeux ou plutôt dans une demande qui laisserait sans doute son partenaire sans voix. C’était la première fois qu’il oserait demander quelque chose comme ça. En d’autres mots, ne voyez là qu’une sorte de cadeau pour Gericko…Le vrai Szayel sans complexes et sans mensonges. En tout cas, il vint à son tour lui effleurer le menton avec ses lèvres, en douceur…Redessinant en un doux effleurement, le contour de sa mâchoire. A peu de choses près on aurait dit qu’il était déjà fou amoureux…Après tout ce qu’ils faisaient n’était pas que…de la baise. Leurs gestes le prouvaient, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Left_bar_bleue224/250Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyJeu 25 Fév - 7:59

Pourquoi ne le regardait-il pas tandis qu’il était revenus vers lui, s’installant sans gêne sur ce corps qu’il n’allait plus tarder à s’approprier ? Avait-il honte, se sentait-il gêné de ce qui allait se passer ? Regrettait-il déjà ? Bah… Trop d’interrogations auxquelles il ne pouvait trouver de réponse satisfaisante. Autant les oublier… Et continuer de l’embrasser, encore et encore, tant qu’il ne pouvait s’en lasser. Puisque c’était la seule chose qu’il faisait pour l’instant, si l’on mettait de côté cette autre main qui s’aventurait vers le bas ventre de Szayel. Gericko déposait de doux et brefs baisers sur le visage et le cou de son partenaire, résistant non sans grand mal à l’attraction de cette bouche avec laquelle il désirait tant fusionner la sienne. Il attendait une réponse, ne serait-ce qu’un simple geste de la part de son partenaire. Attente qui fut satisfaite lorsqu’il sentit ses mains se poser sur ses hanches, épousant leur forme. Le pirate cessa aussitôt de l’embrasser pour se redresser légèrement, plongeant ses yeux dorés dans ceux, rouverts, de son vis-à-vis. Silencieux, il attendait, devinant que Szayel n’allait pas tarder à prendre la parole.

« Oui…Si tu me promets de rester…Tu peux faire ce que tu veux de moi. »
Ce… qu’il voulait ? En voilà un propos totalement insensé ! Comme si c’était la chose à dire à quelqu’un aussi dépravé que l’était Gericko ! M’enfin… Il n’allait pas s’en plaindre non plus, loin de là !
Un léger rire, infime et sans joie, lui échappa tandis que son vis-à-vis cessait de parler. Il baissa les yeux un instant, se libérant de son regard captivant tandis qu’un sourire ironique étirait les coins de ses lèvres. Un simple murmure s’échappa d’entre elles.

« Je voudrais partir que je ne le pourrais plus, quoi qu’il en soit. Désormais, je suis aussi prisonnier de toi que toi de moi. »

Il croisa à nouveau son regard, redevenu silencieux. Puis, cédant enfin à cette tentation, il se pencha jusqu’à ce que ses lèvres rencontrent les siennes pour l’embrasser longuement, langoureusement, muette promesse de tout ce qu’il s’apprêtait à lui faire en cette nuit bien loin de sa fin. Il rompit le contact en sentant les doigts de l’invocateur se promener sur ses côtes, provoquant en lui un délicieux frisson aussi bien de plaisir que de désir. Szayel, quant à lui, profita de ce qu’il avait cessé de l’embrasser pour se mettre à parler de nouveau :

« Si je te demandais quelque chose d’étrange… quelque chose qui pourrait rester gravé dans ma mémoire éternellement…Tu accepterais… ? »
Voilà une demande qui faisait son entrée assez curieusement. Quelque chose d’étrange ? Pourquoi pas après tout… Cette nuit, le jeune homme se sentait prêt à tout, pourvu que ce ne soit pas désagréable et n’aille pas trop à l’encontre de ce qu’il avait de toute façon prévu de faire. Sa curiosité suscitée, il ne pouvait répondre à cette interrogation que par l’affirmative, et ce fut donc dans un léger hochement de tête qu’il reprit à son tour le monopole de la parole.

« Ne serait-ce que pour savoir qu’est ce qui, venant d’un parfait inconnu comme moi, pourrait rester gravé éternellement dans la mémoire d’un immortel comme Toi, j’accepte. Et quand bien même… Dans tous les cas je l’aurais accepté. Que puis-je donc faire « d’étrange » que tu désire à ce point ? »

Interrogatif, le pirate l’observait sans mot dire, ayant cessé tout geste et laissant simplement ses mains reposer sur le torse de son magnifique amant. Lequel, de son côté, ne restait pas pour autant inactif : ses mains s’étaient glissées en dessous de son vêtement pour venir caresser ses fesses, bien que Gericko eut envie d’être caressé à un tout autre endroit, en ce moment précis. Ce fut donc d’un geste presque fébrile qu’il attrapa l’un des poignets de Szayel pour venir guider sa main jusqu’à la boucle métallique de sa ceinture. Son geste était on ne peut plus clair : qu’il le déshabille donc ! Ils seraient sur un pied d’égalité, comme ça. Et puis ce désir fou pour son partenaire, brasier incandescent qui lui brûlait le bas ventre d’une manière de plus en plus insupportable…
Les lèvres du lieutenant vinrent effleurer son menton, le faisant frémir une nouvelle fois. Sans plus attendre, le jeune brun les reprit pour la énième fois, bien qu’à présent elles ne suffisaient plus à le satisfaire pleinement. Simplement, il attendait la réponse de son amant avant d’entreprendre quoi que ce soit de plus sérieux. Comme quoi l’envie de savoir pouvaient être bien puissante… Mais ils avaient encore toute la nuit devant eux pour se rattraper ensuite de ces quelques instants perdus à simplement attendre la réponse de l’autre dans une conversation entrecoupée de longs moments de silences. Pas que de la baise, non. Ça, c’était sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité


Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyDim 28 Fév - 14:35

[HRP: Je suppose que Gericko sera de mon avis. Ce topic ne verra sans doute plus de suite. Comme je pense que gericko ne veut plus voir ma tronche, ce topic peut être déplacé à la corbeille. Pas le supprimer définitivement, en cas...Sait-on jamais.]
Revenir en haut Aller en bas
Tsubasa Sakurada
Tsubasa Sakurada
H.E.A.R.T.L.E.S.S ~
H.E.A.R.T.L.E.S.S ~

Messages : 731
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 27
Localisation : w o n d e r l a n d.

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Left_bar_bleue10/500Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty_bar_bleue  (10/500)
~ Don: Un peu tout, un peu rien ~

Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) EmptyMar 16 Mar - 23:25

Topic Terminé
Expérience acquise

Gericko Cazhan : + 65 points
________________________________
Pèlerinage ...(PV Gericko <3) 6r6lw8
{* I'am the Queen, not the the shadow's King ~
Revenir en haut Aller en bas
https://requiem-no-jiyuu.forumactif.com

Contenu sponsorisé



Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Vide
MessageSujet: Re: Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Pèlerinage ...(PV Gericko <3) Empty

Revenir en haut Aller en bas

Pèlerinage ...(PV Gericko <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem No Jiyuu  :: Macalania ~ :: Shinden no Nozomi ~ -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit