AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
Yuna Natsume
Yuna Natsume


Messages : 50
Date d'inscription : 13/01/2010

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Left_bar_bleue89/500*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Empty_bar_bleue  (89/500)
~ Don: Nécromancienne

*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Vide
MessageSujet: *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] EmptySam 16 Jan - 13:56

    Cela faisait quelques temps que Yuna n'était pas revenue dans la grande Athalys, après avoir exploré diverses forêts et marécages un peu trop marécageux, la jeune femme avait décidé de retourner à la civilisation moderne. Non pas que l'air pur et les grandes étendues, parsemées de créatures diverses et d'une flore tout à faire étrange la répugnaient . Au contraire, depuis qu'elle avait quitté Bevelle elle découvrait ce continent avec le regard d'une enfant en plein éveil. C'était merveilleux de pouvoir sortir et respirer l'air pur, de voir la mer ou de monter sur le dos d'un chocobo - même si elle était loin d'être à l'aise sur le dos de ces poulets géants - ou de regarder le monde du ciel, à bord d'un airship. Oui, pour Yuna ce monde était magnifique et recelait de trésors fabuleux qu'il fallait découvrir. Bien sûr, me direz-vous, elle était beaucoup trop naïve et voyait seulement le bon côté des choses ? Il y avait une part de vérité dans cette idée que Yuna était la parfaite candide sortie de son temple rempli de prêtres aux crânes rasés. Mais elle savait se montrer débrouillarde malgré tout, hormis le fait qu'elle était terriblement maladroite et qu'elle arrivait à se mettre dans des situations cocasses elle avait assez de chance pour s'en sortir relativement idem.
    Elle avait prit un airship pour retourner à Athalys - elle y allait souvent pour donner des spectacles et faire le plein d'argent et aussi acheter diverses affaires utiles ou non - et durant son voyage elle avait songé au chemin qu'elle avait parcouru jusque là . 2 ans de vie de bohème à aller ici et là pour rechercher un objet dont on était même pas sûre qu'il existait. Tout cela pour cette promesse, ce pacte qui la liait elle et son frère. Elle n'avait cessé de revoir les endroits qu'elle avait déjà fouillé, peut être avait-elle mal cherché ? Peut-être , tout simplement, qu'elle n'était pas "l'élue" ... Ô ce n'était pas le moment de repenser à tout cela et surtout s'enfoncer dans des idées noires. Elle était retournée à Athalys pour profiter de cette magnifique cité, gagner un peu d'argent et acheter de beaux tissus pour se confectionner de nouveaux vêtements. Après tout, Yuna était encore jeune et elle avait toute la vie devant elle, elle avait promis de trouver le Crystal de Soralya et elle y arriverait, mais pour l'instant elle avait d'autres chats à fouetter. - Pauvres bêtes. -

    Son airship été arrivé à bon port de bon matin et Yuna s'était empressée d'aller installer ses affaires dans une auberge qu'elle connaissait maintenant relativement bien - le patron la laissait faire ses spectcacles et l'ambiance y était agréable. - Ainsi, après avoir déposé sa grosse valise remplie de choses et d'autres ainsi que son violon, elle décida d'aller faire un tour en ville. Elle ne monterait sur scène seulement ce soir et elle avait donc toute la journée de libre; Youpeee ! Yuna se changea rapidement après une bonne douche, elle avait étalé toute ses affaires sur son lit et s'était décidée pour un corset blanc assorti d'une jupe en tule noire qui avait une forme de tutu, un mini chapeau avec une petite voilette et des escarpins. Enfilant une petite veste blanche et glissant un sac à main sur son épaule elle s'en alla en chantonnant, son ombrelle en main.
    -> Tenue de Yuna
    Spoiler:
     

    C'est ainsi, marchant quelques temps dans la grande ville que Yuna décida de profiter du soleil dans les jardins suspendus des quartiers bourgeois. Elle y venait souvent et à chaque fois ses yeux étaient remplis d'étoiles. En effet cette verdure resplendissante et cette atmosphère de paix et de tranquillité ravissait les sens de la jeune femme. Yuna ne pouvait s'empêcher de regarde partout en même temps alors qu'elle marchait dans cet immense jardin, ombrelle sur l'épaule. C'était beau, tellement beau et ... " Maawwrr... " Un petit miaulement la sorti de sa contemplation et la fit tourner le regard vers un chat assis sur un banc. Ooooh ! Yuna adorait les animaux - même si elle n'avait pas souvent un bon feeling avec eux - et c'est avec les yeux brillante d'une admiration et d'une espèce de tendresse qu'on ne connaissait que chez Yuna qu'elle alla s'assoir à côté de l'animal.

    " Bonjour ! " - Oui, Yuna parlait à tout ce qu'elle voyait ... Elle observa , la bouche un chouilla entre-ouverte laissant échapper une sorte de " Ouaaaaah..." , l'animal. En effet il avait une sorte de charme naturel - pour un chat - , totalement noir avec de très beaux yeux doré. Qu'il était craquant ! Si Yuna semblait émerveillée comme-ci elle venait de recevoir son premier jouet, le chat affichait une sorte de moue caractérisant certainement son désintérêt pour la jeune femme.

    " Que tu es beau ... Miaaaouuu ... Maaaooouwww ? Maaarrwww ? Hyuuu ?! " - Heureusement pour elle, il n'y avait pas grand monde à cette heure-ci - Yuna tendit timidement sa petite main blanche comme les monts enneigés vers la tête de l'animal, hésita, puis commença à le gratter derrière l'oreille. Owwwh ! La voila tombée amoureuse de l'animal et elle afficha un grand sourire, faisait rayonner son visage, c'est vrai ... Elle était heureuse pour rien. " Nee ... Je peux te faire un câlin Mr.Chat ? Mouuurrraaww ? " . Elle hésita une nouvelle fois puis, dans un élan d'affection elle tendit les bras, s'avançant vers l'animal...


Dernière édition par Yuna Natsume le Ven 12 Mar - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Left_bar_bleue224/250*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Vide
MessageSujet: Re: *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] EmptyDim 17 Jan - 8:38

[J'espère que ça te va :3 Par contre je te préviens, à l'avenir je ferais pas aussi long c'est juste parce que c'est le premier post, là ^^']

Un jour de soleil, enfin un ! Gericko avait fini par croire que c’était désormais une espèce en voie de disparition pendant l’hiver, au vu des deux dernières semaines qui avaient passées, grises du début de la matinée jusqu’à la fin de la soirée. Mais non, il n’avait pas été assez optimiste fallait croire, vu qu’aujourd’hui le ciel était d’un bleu magnifique sans une seule trace de mouton, même blanc, à l’horizon. Le soleil, même froid, illuminait ce début d’après midi de ses rayons hivernaux et chauffait doucement l’atmosphère, se réfléchissant su la neige qui commençait déjà de fondre – bien qu’il y aurait sans nul doute bientôt une nouvelle chute de neige, après tout l’hiver n’était pas encore terminé –. Mais bon, en attendant ça restait tout de même LE temps idéal pour une balade, quoi ! Et croyez bien que Gericko n’allait pas laisser passer cette occasion.

L’avantage d’être un pirate, c’est qu’on « travaillait » absolument sans horaires fixes… Vu qu’il s’était bien rempli les poches avant-hier et ne voyait pas l’intérêt d’amasser une fortune considérable – il ne volait que pour assurer sa survie et ses envies, pas pour devenir soudainement fortuné –, il pouvait donc se permettre de glander encore pendant quelques jours avant d’avoir les poches vides et de devoir à nouveau utiliser les grands moyens. D’ailleurs, il savait déjà ce que serait son prochain but, et ça promettait d’être... Croustillant. Sans doute une des plus grosses affaires sur lesquelles il avait bossé depuis un long temps. Mais en attendant… Vive le chômage, eh ouais ! Et puis… Vive son don de métamorphe, aussi… Le jeune homme avait la flemme de chercher quelque chose de chaud pour s’habiller. Aussi enfila juste un jean, une veste légère – sait-on jamais ce qu’il pourrait arriver… Si jamais il en venait à devoir se retransformer sous sa forme humaine, qu’il ne se retrouve pas à poil en plein centre ville d’Anthalys ! –, et puis prit-il le temps de manger un casse-croûte consistant, avant de vérifier que tout était en ordre dans le studio – fin, façon de parler au vu du bordel innommable qui y régnait – avant de sortir sur le pas de la porte et de fermer à clef. Quelques instants plus tard, et quelques étages plus bas – 10 pour être précis –, ce fut un chat noir qui se faufilait par l’ouverture de la porte vitrée de son immeuble résidentiel, bénissant la personne qui avait oublié de la refermer. Ouai parce que le cas contraire il aurait dû se retransformer pour l’ouvrir, et bah… Il avait la flemme. La flemme, sa meilleure amie à égalité avec la paresse et le goût du danger… beau quatuor, si si j’vous assure !
Enfin…

Anthalys vue d’en bas, c’était le pied. Bon peut-être pas à ce point non plus quand même, mais il n’empêche que c’était fun. On avait l’impression de découvrir une toute autre ville, en la voyant par cet angle de vue ! D’autant plus que les gens ne lui prêtaient aucune attention tandis qu’il trottinait à leurs côtés, contrairement aux regards méfiant voire parfois même hargneux qu’il récoltait lorsqu’il oser errer sans but quand il était humain, avec sa gueule de petit voyou insolent – ce qu’il était, remarquez –. Tout au plus un gamin l’apercevait et, enthousiasmé, voulait sauter lui sauter dessus pour le caresser… Mais Gericko avait déjà, d’un simple fond, faussé compagnie à ce petit trop curieux en sautant par-dessus un mur pour s’infiltrer sans vergogne dans une propriété privée – encore un avantage d’être un animal, tiens : il allait où il le voulait, quand il le voulait ! C’était-y pas beau, tussa ? –, disparaissant ainsi de la circulation pour un court laps de temps avant de réapparaître plus tard au détour d’une autre rue.

Ah, le vagabondage avait du bon, décidemment… Mais parfois, une petite pause s’imposait. Il était un chat actuellement, ne l’oubliez pas ! De ce fait, son côté paresseux n’en était que d’autant plus accentué.
Levant la tête, le regard doré du matou accrocha soudain les reliefs des jardins suspendus. Il n’était jamais allé là-bas, mais vu ainsi cela lui paraissait de fort bon augure… Allez, soyons fou ! Il allait honorer cet endroit de sa visite en allant y paresser un peu … Rien de tel qu’une petite sieste pour décider si l’endroit était bien ou non. N’est-ce pas ?

~
Petit bond en avant dans le temps : Gericko était assit sur un banc, la queue enroulée autour de son corps et terminait sa petite toilette, se léchant la patte avant d’une langue rose & râpeuse. Une jeune femme passa devant lui, l’air absorbé dans la contemplation du paysage. L’air élégant, la silhouette raffinée… Le chat se morigéna intérieurement : depuis quand un simple animal pouvait se permettre de regarder un humain d’une manière aussi appuyée sans paraître suspect ? Humpf… Rattrapage en moins de deux : Il laissa échapper un petit miaulement discret, à la manière d’un matou ayant repéré une personne lui plaisant pour réclamer un câlin… En espérant qu’elle l’ignorerait, bien sûr ! Jouant jusqu’au bout son rôle de félin capricieux, il afficha alors une mine totalement désintéressée tandis qu’il grimpait sur le dossier du banc et s’y installait posément.

« Bonjour ! » Et merde ! Visiblement, il n’était pas tombé sur la bonne personne… L’inconnue semblait avoir capté son miaulement et présentait soudain un fort intérêt pour lui, l’air totalement captivé par la petite boule de poil qu’il était. Elle se mit alors à lui parler, n’hésitant pas à émettre de petits miaulements qui n’auraient pas manqué de susciter un début de fou rire chez lui, si seulement les chats pouvaient rire… Mais ce n’était pas le cas, et Gericko contint son début d’hilarité moqueuse dans sa tête, se contentant de river son regard doré à celui de sa vis-à-vis, l’air blasé. Voilà qu’elle s’avançait maintenant vers lui, visiblement décidée à le prendre dans ses bras. Erh… ça, sûrement pas ! En revanche… Il avait bien envie de jouer un peu avec elle, maintenant qu’il semblait certain que sa sieste ne serait pas pour sitôt.
Tandis qu’elle s’avançait vers lui les bras tendus, il se redressa et atterrit sur son épaule gauche d’un bond, se stabilisant en un équilibre précaire sur cette étroite « plateforme », avant de passer sur la droite en se mêlant à ses cheveux clairs au passage. Puisqu’elle avait rompu sa tranquillité du moment, lui aussi allait la faire chier maintenant ! Le chat-pirate s’assit sur son nouvel observatoire, chatouillant au passage la joue de la jeune femme, et entreprit de jouer de manière nonchalante avec ses longs cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Natsume
Yuna Natsume


Messages : 50
Date d'inscription : 13/01/2010

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Left_bar_bleue89/500*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Empty_bar_bleue  (89/500)
~ Don: Nécromancienne

*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Vide
MessageSujet: Re: *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] EmptyDim 17 Jan - 20:18

    -> Ô oui c'est très bien ^.^ Puis t'inquiète pas, moi aussi mes posts ne seront pas aussi longs que l'ouverture u_u .


    Ôooh ! Le chat venait de bouger - rien de bien extraordinaire jusque là - et Yuna semblait totalement passionnée, émerveillée par chaque mouvement de l'animal. Dans sa tête, elle s'était fait un nouvel ami. Elle l'observa de ses grands yeux vérons avec admiration et ressenti une immense joie lorsqu'il vint jouer les équilibristes sur ses frêles épaules, créant un magnifique sourire sur le visage illuminé de la jeune femme. Il lui chatouilla la joue de sa queue ce qui fit lui fit légèrement plisser les yeux et commença à jouer avec ses longs cheveux blancs. Haaan, c'était vraiment adorable, certainement autant que Yuna qui l'observait en ouvrant de grands yeux - du moins elle l'observait comme elle le pouvait - . Durant quelques instants elle n'osa ni bouger, ni faire quoi que ce soit, totalement observée par l'animal qui avait dédaigné grimper sur ses épaules. Si vous saviez à quel point Yuna était heureuse, il ne lui en fallait peu pour être contente et cette "rencontre" l'avait comblé. Si on voyait cela d'un point de vue extérieur on pouvait la considérer comme totalement "noeud-noeud" à ressentir un bonheur simple et pur semblable à celui d'un enfant à l'âge de 23 ans. Mais pour elle, avoir ce chat sur ses épaules même l'espace de quelques minutes la sortait de sa solitude habituelle. En effet, elle était peut être terriblement sociale et avenante, mais en réalité c'était une femme bien seule. Alors avoir ce beau petit chat avec elle lui permettait de tuer le temps , autrement que perdue dans ses pensées. Tuer le temps, avec un chat. Au moins , Yuna savait profiter de chaque instant présent et en faire un évènement unique et exceptionnel. Elle fini par oser se mettre en mouvement, elle posa sa délicate main sur la tête du chat et le gratta derrière les oreilles, toujours aussi souriante. C'était étrange, ce moment calme lui inspirait une sorte de paix intérieur qui mêlait joie et une certaine nostalgie. Tout en continuant de caresser le chat , elle eut comme un moment d'absence et se prononça doucement - ou peut être seulement avait-elle envie de s'adresser au chat. -

    " J'ai du te déranger dans ta sieste ... Pardon. Mais tu étais tellement mignon et tout seul, alors j'ai eu envie de venir te voir. Mais peut être n'avais-tu pas besoin de compagnie, pas comme moi. " Elle soupira et se mit à le gratter sous le cou tout en continuant son monologue - et bien oui, les chats ne pouvaient pas répondre - mais elle était persuadée qu'il comprenait ce qu'elle lui disait. - Si seulement elle savait ... - " Après je te laisserai tranquille, ne t'en fais pas. Tu sais, tu as de la chance d'être un chat ... Tu peux faire ce que tu veux, on te câline si tu en as envie. Tu es libre en fait, libre ... Tu peux bondir où tu veux et aller courir où bon te semble, le monde est à la portée de ta main. Enfin de ta patte. Tu as de la chance ... La liberté c'est ce qu'il y a de plus beau ... " Elle leva la tête au ciel et observa un instant l'immensité bleu, la liberté ... Oui, c'était le plus beau cadeau que les Dieux pouvaient offrir. Encore un bref moment d'absence avant que Yuna ne repasse dans son état d'allégresse la plus totale. " Enfin, aujourd'hui est une belle journée alors on ne va pas se lancer dans une grande discussion philosophique hein ? Hanoo ... C'est dommage, si j'avais su je t'aurai apporté quelque chose à manger ! Tu viens souvent ici ? Je suis en ville pour quelque temps alors je pourrai revenir te voir ... " Elle afficha un large sourire avant d'attraper le chat entre ses mains délicates et de le poser sur ses genoux. Elle pencha un peu la tête sur le côté puis sembla avoir eu une illumination. Elle alla farfouiller dans son sac pour en sortir un long ruban de la même couleur que son oeil azuré - Yuna avait beaucoup de chose dans son sac - et en sorti une sorte de grosse perle blanche possédant un anneau pour pouvoir l'attacher à ce que l'on souhaité. Quelques secondes de bricolage et elle avait improvisé un jouer pour l'animal. Toute fière de sa création, elle la brandi fièrement et prononça avec joie : " Est ce que ça te plais ? " Bien entendu le chat n'aurai pu répondre mais qu'importe, Yuna commença à balancer l'objet doucement devant lui espérant l'amuser un peu ...


    Court ._.

Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Left_bar_bleue224/250*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Vide
MessageSujet: Re: *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] EmptyMar 19 Jan - 7:04

Bon. S’il espérait avoir réussi à l’embêter ne serait-ce qu’un peu, bah visiblement c’était râpé ! La demoiselle semblait totalement ravie qu’il ait prit l’initiative de grimper sur ses épaules, et au lieu de l’en chasser prestement elle se mit au contraire à lui prodiguer force caresses, avant de se mettre à lui parler comme elle aurait entamé la conversation avec n’importe quel autre être humain. Là où c’était assez drôle, c’est qu’elle lui déblatérait tout un flot de paroles comme s’il était capable de la comprendre, tout en sachant pertinemment que ce n’était pas le cas… Alors qu’elle devait être tombée sur LE chat dans tout Anthalys – peut-être même dans tout Soralya – à comprendre le langage humain puisque justement, il en était un tout comme elle !
Alors comme ça il était chanceux, disait-elle, d’être un chat pour pouvoir être libre, de pouvoir aller où il le voulait quand il le voulait tout en faisant ce que bon lui semblait ? Hahaa la blague ! Libre en effet, il l’était… Mais pas parce qu’il était capable de se transformer en chat, loin de là ! Il avait toujours été comme il voulait l’être et avait mené sa vie comme il l’entendait. Cette fille n’avait donc pas comprit qu’il existait des milliers de façon pour un humain d’être tout aussi libre que ce qu’elle pensait être le cas pour les chats ou autres animaux indépendants ? Toujours qu’il était d’accord avec elle sur au moins un point, même s’il allait bien se garder de lui montrer son acquiescement : La liberté était ce qu’il y avait de plus beau, de plus précieux. Ça n’avait pas de prix (Pour tout le reste, il y a EuroCard Mastercard *sort*). Et pour ces raisons là il ne comprenait pas pourquoi la plupart des gens s’imposaient à eux-mêmes des contraintes, s’en privant ainsi volontairement ou bien sous l’action d’un quelconque supérieur. M’enfin vous me direz, heureusement que tout le monde ne pensait pas comme lui, car sinon le monde ne serait plus rien d’autre qu’une véritable anarchie…

Gericko se sentit soudainement soulevé de son promontoire tandis qu’elle terminait son monologue pour atterrir sur les genoux de la jeune fille. Il s’y assit, l’air nonchalant, tandis qu’elle fouillait son sac pour finalement en sortir quelques objets qu’elle monta ensembles pour finalement en faire… Un jouet. A la question de savoir si ça lui plaisait ou non, il se contenta de regarder perle d’un œil vide et totalement dénudé d’intérêt, donnant un vague coup de patte dedans avant de s’en détourner, absolument pas intéressé. Quitte à devoir rester encore un peu avec elle – pas qu’il n’avait pas le choix, mais les discours qu’elle lui tenait l’amusaient – il préférait encore se faire câliner. En plus elle était mignonne, autant qu’il exploite un max la capacité qu’il avait à se métamorphoser pour en profiter, non ? Puisqu’on y était…

Le silence s’était installé, mais il n’était pas dérangeant. La demoiselle ayant arrêté de parler, il n’allait pas prendre la relève ! A moins de se retransformer, mais il doutait fort qu’elle appréciât le fait de se retrouver soudainement avec un homme sur les genoux à la place d’un gentil minou bien sage… ça pourrait être marrant, tiens. L’idée lui avait déjà traversé la tête tandis qu’il était encore posté sur ses épaules, mais il l’avait rapidement chassé en se justifiant par le fait qu’elle se serait sans aucun doute écroulée sous son poids – certes il n’était pas bien gros, mais elle encore moins – et cela les aurait placé tout deux dans une situation pour le moins compromettante… D’autant plus qu’ils se trouvaient dans des jardins publics, et même si le chemin qui passait précisément devant eux n’était pas des plus fréquentés – bawi il avait choisi un endroit isolé pour faire sa sieste, teh ! – il n’empêche que du monde aurait facilement pu les apercevoir. M’enfin, c’était pour elle surtout, car lui se moquait bien de se tape l’affiche en public, sachant très bien se faire oublier par la suite… Quoiqu’il en soit, il décida de rester tel qu’il était encore un petit moment. L’inconnue sentait bon, et lui était d’agréable compagnie. Dès lors, pourquoi s’en priver ?

Le chat noir se remit debout, avant de sauter à nouveau sur les épaules de sa compagne pour ensuite grimper sur sa tête avec agilité, tentant de conserver son équilibre en cet endroit des plus instables. Non, non pas question qu’il se laisse aller à la sentimentalité en renonçant à son idée première de l’embêter un peu ! Puis pas question non plus qu’il s’abaisse à jouer avec une boule accroché à une ficelle comme… comme tout chat normalement constitué, quoi ! Si elle voulait le distraire un peu, elle n’avait qu’à trouver quelque chose de plus intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Natsume
Yuna Natsume


Messages : 50
Date d'inscription : 13/01/2010

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Left_bar_bleue89/500*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Empty_bar_bleue  (89/500)
~ Don: Nécromancienne

*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Vide
MessageSujet: Re: *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] EmptyMer 10 Fév - 14:38

    Le chat n'avait donné qu'un bref coup de patte dans son jouet improvisé - qui ressemblait plus à un collier je vous l'accorde - après avoir porté un regard sans grand intérêt sur l'objet. Ce qui rendit l'espace de quelques minutes la jeune femme attristée et déçue. Bon, ce qu'elle avait confectionné ne lui avait pas plus, peut être avait-elle eut tord de penser qu'un chat pourrait s'amuser avec un simple ruban et une perle ? Quelques minutes de silences durant lesquelles elle s'était posées de nombreuses questions existentielles toutes plus stupides, tordues et idiotes les unes que les autres. Après tout, n'importe quel chat se serait amusé avec n'importe quel joué improvisé non ? Mais elle ignorait que ce chat là était bien différent. Elle était comme ça, la jolie Yuna, toujours là à faire de chaque évènement, chaque instant de la vie une grande fête et une grande joie à savourer et à étudier avec plaisir et curiosité. Après tout, elle était simplement assise sur un banc avec un chat noir à ses côtés. Rien de bien extraordinaire, si ? En tout cas pour elle si. Posant alors sur le côté sa confection, elle s'apprêtait à grattouiller la tête de son "nouvel ami", l'effleurant de ses doigts de fée l'animal sauta de nouveau sur ses frêles épaules avant d'atterrir sur sa tête. Le poids de celui-ci la fit pencher légèrement la tête avant de la redresser, se tenant droite afin d'être un perchoir idéal. La déception précédente s'effaça de nouveau pour laisser place à un soupire d'émerveillement. Voila maintenant que l'animal était allé se percher sur le haut du crâne de Yuna qui avait cessé tous mouvement de peur qu'il ne perde l'équilibre. D'ailleurs, il ne devait pas y avoir beaucoup de place là haut, avec son serre-tête ayant un mini chapeau accroché dessus. Combien de temps resta-t-elle statique ? Une minute, peut être deux... Le silence s'était installé et Yuna n'osait aucunement bouger, parler et c'est à peine si elle respirait, même si elle commençait à avoir mal au cou. Si quelqu'un était passé, on aurait pu se poser quelques questions : " Une dompteuse de chat ? " aurait-on dit ... Yuna faisait bel et bien parti du monde du spectacle mais en tant que danseuse, chanteuse, musicienne et non dompteuse de chat ... Pour tout dire, l'inverse aurait été plus probable : c'était plutôt le chat qui la domptait.

    Le petit numéro continua un petit instant jusqu'à ce que ... " GRRRROUUUAAAAA " Non, ce n'était pas le matou qui venait de grogner mais l'estomac de la jeune fille qui n'avait rien avalé depuis ce matin et qui lui indiquait qu'il était grand temps d'aller se remplir la pense. Elle leva doucement le bras, sans bouger la tête pour jeter un coup d'oeil sur sa montre : 12h30 . En effet il était peut être temps de manger. Aaah c'est fou comme le temps passe vite quand on s'amuse (...) Doucement , elle leva les bras et saisi le chat entre ses doigts fin. Elle lui fit une dernière papouille avant de le déposer avec autant de douceur sur le banc. "Bien, je t'ai assez importuné comme ça et puis ... Hé hé hé ... J'ai un peu faim. Je reviens souvent dans ces grand jardins, peut être que l'on se recroisera, qui sait. J'ai été ravie de faire ta connaissance Mr.Chat ! " Elle lui caressa la tête avant d'être prise d'une dernière idée. Elle saisi son petit ruban turquoise et l'attacha autour du cou de l'animal, d'un nœud peu serré afin qu'il puisse l'enlever facilement s'il le souhaitait. "En souvenir ... " Un dernier sourire, une dernière caresse puis elle saisit son sac à main et se releva avec la grâce d'une danseuse et s'en alla vers un autre horizon ... - Vers le restaurant le plus proche - .
    Mais ses grandes aspirations ne durèrent que peu de temps, alors qu'elle marchait le nez toujours en l'air à regarder partout sauf devant elle la voila qui percutait quelqu'un. Un homme de forte constitution certainement, car si elle failli tomber lui ne sembla pas bouger d'un poil. Se remettant du choc, à peine eu-t-elle eu le temps de remettre ses cheveux en place et de lever le regard deux regards masculins étaient rivés sur elle...Deux soldats, d'où le fait qu'elle ait percuté une masse de muscle qui ne sembla pas être perturbé par la minuscule femme qu'elle était .

    " Oh oh ma mignonne ... Tu semble perdue, où vas-tu ainsi ?
    - Elle ressemble à une petite souris. Tu veux que l'on t'accompagne quelque part ?
    "

    Elle ne répondit pas, gênée et se maudissant de s'être mise dans une situation peu convenable. Elle avait cependant gardé ses yeux verrons levés sur ces deux soldats, les mains serrées sur son ombrelle. Yuna ne laissa rien paraître de sa gêne et c'est avec un sourire coquet qu'elle répondit doucement.

    " Ne vous inquiétez pas, je sais très bien où je vais d'ailleurs si vous voulez bien me laisser passer... J'ai un rendez-vous et ..Je vais être en retard, vous seriez adorable. - Elle tenta de se frayer un chemin entre les deux balourds, en vain -
    - Mais nous sommes à votre disposition, c'est quoi ton petit nom ? Nous pourrions nous voir après ton rendez-vous.
    - Ce ne serait que peu convenable vraiment ... "

    Yuna recula de quelques pas, ne sachant plus quoi faire. Elle n'était qu'une petite danseuse sans défense et l'idée de faire venir Ryan n'était pas très judicieux dans un parc public... Elle continua de reculer un peu réfléchissant à une solution ... C'est qu'elle avait faim en plus !
Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Left_bar_bleue224/250*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Vide
MessageSujet: Re: *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] EmptySam 20 Fév - 13:18

La jeune demoiselle ne fit rien pour chasser le matou du sommet de son crâne, sur lequel il venait tout juste d’élire domicile bien que l’endroit fut bien trop petit pour qu’il y soit réellement à son aise. Cela dit, elle avait cessé tout mouvement aussitôt qu’il s’était installé là, comme si elle se trouvait ravie qu’il lui porte autant d’attention. De longues minutes s’écoulèrent ainsi, durant lesquelles Gericko avait fini par s’asseoir, l’air parfaitement à son aise sur son perchoir improvisé. Son « amie » resta parfaitement silencieuse, jusqu’à ce que son estomac la trahisse en laissant entendre un grondement des plus explicites. En même temps… Il ne devait sans doute être pas très loin de l’heure du repas, ce qui expliquait bien des choses…
« Mr Chat » se vit enlevé de dessus la tête de la jeune fille pour retrouver le banc où il s’était initialement installé pour dormir avant qu’elle n’arrive, tandis que cette dernière s’était remise à parler, s’apprêtant visiblement à lui fausser compagnie. Il ne suffit que d’un seul instant d’hésitation de la part de Gericko pour qu’il se retrouve par la suite doté d’un ruban bleu turquoise autour de cou. Puis son interlocutrice s’en alla dans un sourire, après lui avoir prodigué une dernière caresse. L’animorphe la suivit du regard quelques secondes avant d’aviser un arbre tout juste à côté de son banc et d’y sauter aussitôt, s’installant sur la première grosse branche venue qui le camouflerais aux regards indiscrets, sous le feuillage persistant dont il ignorait la nature. S’y allongeant paresseusement, il lâcha échapper un long bâillement et se prépara à dormir – ou du moins, à somnoler – lorsque des éclats de voix parvinrent à son ouïe perçante. Rouvrant ses yeux dorés, il ne fallut que peu de temps au félin pour en percevoir l’origine, qui prenait source à une dizaine de mètres de distance de lui : il semblait que la jeune fille qui lui avait tenu compagnie tout à l’heure rencontrât un obstacle en la présence de deux malabars en costume de l’armée. De là où il se trouvait, Gericko pouvait parfaitement percevoir les bribes de leur conversation, aussi n’était-ce pas bien dur pour lui de saisir que ces deux hommes là ne voulaient pas particulièrement faire un acte de charité en proposant de l’accompagner ou même simplement de la revoir par la suite. D’autant plus qu’ils se permettaient d’insister alors qu’elle ne semblait pas particulièrement avoir envie d’accepter quoi que ce soit émanant d’eux. Alors quoi ? Il allait la laisser là, dans le pétrin face à deux personnes que d’instinct il avait envie d’aller faire chier un peu ? Bah… Il fallait bien se rendre à l’évidence que c’était parfaitement dans ses manières de la laisser se démerder seule sans se mêler de ses affaires… Gericko n’avait jamais prétendu être un bon garçon volant au secours des demoiselles en difficulté, et n’éprouvait donc en conséquence aucun remord à ne pas venir chercher ses affaires dans ce qui ne le regardait pas s’il n’avait rien à y gagner.
Seulement voilà : c’était également un fouille merde professionnel, et puisqu’il semblait que la sieste qu’il avait l’intention de commencer depuis lurette était bel et bien passée à la trappe, autant aller chercher à s’occuper d’une toute autre façon, non ?

Perché sur sa grosse branche, le chat noir s’étira longuement avant de sauter à bas de son arbre. La silhouette qui prit souplement pied sur le sol en position accroupie tandis que l’attention de la jeune fille était accaparée par les deux soldats lui barrant le passage – et réciproquement – était tout sauf féline. Le pirate se releva et se gratta la nuque d’un air nonchalant, clignant des yeux comme s’il se demandait ce qu’il foutait là. Puis, avisant les trois personnes un peu plus loin, une idée lui passa par la tête et il se dirigea à grands pas vers eux, la mine réjouie, avant de prendre la parole d’une voix forte, et tout à fait sincère… en apparence du moins. Il faut dire aussi que les mensonges, ça le connaissait.

« CHERIIIIIIIIIIIIIE !!! Enfin je te trouve ! La prochaine fois que tu me donnes rendez-vous quelque part, restes-y que j’aie pas à te courir après ! Mine de rien, c’est grand les jardins tu sais ? »

Arrivant à ses côtés, il lui passa un bras protecteur & possessif autour des épaules tout en lui déposant un smack sur la joue, absolument pas gêné. Puis il reporta son attention sur les deux soldats, leur adressant une petite grimace avant de prendre la parole une nouvelle fois sur un ton tout autant enjoué, plein d’un juvénile entrain :

« Bonjour messieurs ! Besoin d’un renseignement ou de quoi que ce soit d’autre ? Non ? Parce que, c’est pas contre vous mais vous bouchez un peu le passage là… pas que vous soyez gros, hein, j’ai pas dis ça ! Mais ma copine – il insista particulièrement sur le ‘ma’ tout en les regardant franchement dans les yeux – et moi, on aimerait bien passer… Pas que vous soyez de mauvaise compagnie hein, j’ai pas dit ça non plus ! J’en sais trop rien en fait vu que je vous connais pas… hehe. Bref, vous seriez bien aimable de nous laisser passer s’il vous plaît. »

Et il aurait encore pu continuer longtemps à ce train là… Quand il s’agissait de parler pour ne rien dire, y avait pas photo il n’avait pas son pareil pour saouler les gens jusqu’à ce que ceux-ci n’aient qu’une envie : se débarrasser de cet incessant bavasseur. Et les soldats n’y firent pas exception… Ils avaient être visiblement très intéressés par la jeune femme aux cheveux blancs, la tirade de son « copain » les avait agacé plus qu’autre chose. Bien sûr, s’ils l’avaient vraiment voulu ils auraient sans doute pu écarter Gericko de leur proie aussi facilement qu’une brindille, au vu de leurs statures respectives – ou tout du moins auraient-ils pu penser pouvoir le faire sans prendre en compte le fait que le jeune homme était tout à ait capable de se battre malgré sa frêle carrure – mais ils étaient tout de même des représentant de l’empire et se trouvaient actuellement dans un lieu public… Il ne doutait pas que si Gericko était mit de côté, il ferait aussitôt un scandale à rameuter toute la populace, et s’ils le tabassait cela ne donnerait pas une très bonne image de l’Empire pour ses citoyens… En bref, ils n’avaient plus qu’à aller se chercher une autre victime, seule, à aller embêter puisque pour celle là c’était visiblement foutu. Les deux malabars s’écartèrent donc dans un soupir et Gericko prit sa pseudo dulcinée par la main, toujours autant sans-gêne, tout en tapotant au passage l’épaule d’un des deux hommes.

« Merci mec, t’es sympa t’sais ? »

Il lui adressa LE grand sourire de l’imbécile heureux tout en ayant parfaitement conscience que c’était parfaitement inconvenant de s’adresser à un soldat de la sorte. Puis il se tourna vers sa partenaire, toujours jouant parfaitement son rôle de petit copain un peu – beaucoup ? – niais tant que les deux autres lourdauds étaient encore dans les parages.

« Alors mon cœur, t’as passé une bonne matinée ? Tu m’as manqué tout ce temps, tu sais ? On va manger quelque part ? Je t’invite dans le restau’ que tu veux ! »

Bien sûr, inutile de préciser qu’il n’avait pas une rondelle en poche… Mais bon, il serait encore temps d’aviser après, hein ?
Gericko se passa une nouvelle fois la main dans sa tignasse sombre et en pétard, par habitude, et ses doigts accrochèrent un rubans bleu qu’il ôta de sa place avant de le considérer avec des yeux d’ahuri… Et de se rappeler la seconde d’après qu’il l’avait eu autour du coup quand il était en « mode » chat. Le gardant dans sa main, il continua de jouer son petit manège en espérant que son interlocutrice n’avait rien remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Natsume
Yuna Natsume


Messages : 50
Date d'inscription : 13/01/2010

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Left_bar_bleue89/500*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Empty_bar_bleue  (89/500)
~ Don: Nécromancienne

*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Vide
MessageSujet: Re: *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] EmptyMer 10 Mar - 16:25

    Là, on pouvait dire que Yuna était vraiment dans une position délicate. Que pouvait bien faire une petit brin de femme, minuscule et toute frêle face à deux malabars qui semblaient avoir été touchés par ses charmes ? Rien, c'était bien évident, sauf si elle utilisait sa meilleure défense , ses pouvoirs de nécromancienne. Mais il est vrai que ceci aurait été que très peu judicieux dans un parc public et qui plus est sur des soldats de l'empire. Il était plutôt préférable d'éviter les problèmes car après tout personne ne viendrai payer de caution pour la faire sortir de prison voir pire et être arrêtée dans un endroit fixe n'était pas quelque chose qui l'arrangerait. Cela dit, être emprisonner n'arrangeait personne, mais pour elle, être privée de sa liberté encore une fois la détruirait. Et puis elle avait une mission à accomplir. C'est ainsi qu'elle resta statique, réfléchissant à une solution pour se sortir d'affaire tandis que les gros lourdaux la fixaient d'un oeil gourmand attendant une quelconque réponse. Peut être ne devrait-elle plus s'habiller ainsi lorsqu'elle sortait en ville ? Enfin après tout, ses vêtements - généralement fait main - faisaient parti d'elle et elle pouvait porter des choses plus osés pour ses spectacles alors à quoi bon changer ? Non, c'était juste les soldats qui étaient deux gros imbéciles. Un peu de temps s'écoula, elle ne vit pas son "MR.Chat" sauter de la branche et devenir un beau jeune homme élancé, non elle était seule face à son petit problème. Seule ? Plus pour longtemps. Elle n'eut le temps de réellement réagir ou même de comprendre ce qu'il se passait , que le " CHEEERIIIIE " sonore qu'elle perçue en bruit de fond la désignait. Elle senti juste l'étreinte rassurante et protectrice autour de ses maigres épaules et le baiser sur sa joue blanche. Hum, que , quoi, comment ? Elle réagit pas, son visage resta tel quel, neutre . Elle n'eut aucune réaction, aucun sourire, aucun sursaut, il eut juste ses joues qui se tintèrent d'un rouge vif la rendant encore plus adorable qu'elle ne l'était déjà naturellement. Si aucune réaction suivit cet acte protecteur c'est que justement, sur le coup ce jeune inconnu lui venait en aide et Yuna compris bien évidemment qu'il n'y avait pas erreur. Après tout, il faut vraiment avoir un grain pour confondre sa petite amie avec une autre fille et il était aussi très rare de voir quelqu'un ayant la même chevelure sans teint qu'elle. En bref, elle le remercia intérieurement, murmurant un bref "Merci..." presque inaudible alors que déjà il reprenait la parole. La tenant contre lui alors qu'elle continuait à rougir, à la fois amusée, embarrassée et heureuse qu'on soit venu la tirer d'affaire. Et puis, elle se sentait bien avec cet inconnu à ses côtés. - Sans parler de l'alchimie du coup de foudre ou autre bêtise du genre bien entendu ? -

    « Bonjour messieurs ! Besoin d’un renseignement ou de quoi que ce soit d’autre ? Non ? Parce que, c’est pas contre vous mais vous bouchez un peu le passage là… pas que vous soyez gros, hein, j’ai pas dis ça ! Mais ma copine – il insista particulièrement sur le ‘ma’ tout en les regardant franchement dans les yeux – et moi, on aimerait bien passer… Pas que vous soyez de mauvaise compagnie hein, j’ai pas dit ça non plus ! J’en sais trop rien en fait vu que je vous connais pas… hehe. Bref, vous seriez bien aimable de nous laisser passer s’il vous plaît. »

    Yuna, toujours silencieuse à observer tantôt le grand brun , tantôt les soldats, se fit une note personnelle en se disant qu'elle devrait vraiment remercier le jeune homme par la suite et qu'il était aussi bavard qu'elle. Peut être pas aussi fou, elle n'oserait jamais penser quelque chose d'aussi inconvent mais elle nota qu'il parlait beaucoup en un laps de temps relativement court. Ô tiens, voilà que les deux soldats leur laissaient le passage libre. Loué soient les anges , le ciel, le saint esprit et tout ce que vous voulez , pour lui avoir envoyé ce garçon. Yuna s'empressa de passer, timidement et se mit à fixer ses pieds alors qu'ils s'éloignaient. Alors, instinctivement la jeune femme glissa sa petite main dans celle de son sauveur, peut être histoire de se sentir toujours en sécurité et pour accentuer l'illusion du "couple parfait" . Et oui, par ce qu'elle avait bien compris que c'était une mise en scène relativement astucieuse pour la sortir de son embarras. En espérant qu'elle n'était pas tombé sur un autre détraqué de la cervelle et du caleçon. D'ailleurs, lui aussi sembla continuer de feindre d'être son petit ami tant qu'ils étaient en vu des deux soldats qui les regardèrent d'un regard perplexe, déçu d'avoir raté leur coup certainement.

    « Alors mon cœur, t’as passé une bonne matinée ? Tu m’as manqué tout ce temps, tu sais ? On va manger quelque part ? Je t’invite dans le restau’ que tu veux !
    - Ô oui oui mon amour - commença-t-elle sur le même ton aussi enjoué et faux, elle n'avait pas vraiment d'expérience dans l'amour mais elle se demandait si c'était aussi mielleux que ça d'être en couple ... - j'ai passé une très bonne matinée, j'ai même trouvé un joli chat sur un banc et il m'a aidé à passer le temps ce gentil chat avant que tu n'arrives et ... - Elle jeta un regard bref par dessus son épaule et remarqua qu'il n'y avait plus trace des soldats, il était temps de cesser la comédie. - Je vous remercie beaucoup de m'avoir sorti de cette situation délicate. Ce n'était pas avec ma petite ombrelle en dentelle que j'aurai pu faire quoi que ce soit et je vous dois une dette... »

    Elle afficha son plus beau sourire, franc et sincère, en levant la tête vers le jeune homme, rayonnante. Aaah, que de rencontre aujourd'hui ! Ce serait une belle journée. - En effet, Yuna avait une conception étrange des belles journées et semblait presque avoir oublié l'épisode désagréable d'avant. - Elle avait gardé sa main dans la sienne, sans vraiment se rendre compte de ce que ça impliquait, mais sa main était bien là où elle était. Elle finirait certainement par la retirer plus tard, en s'en rendant compte et en devenant rouge tomate, ou si jamais il lui faisait une remarque dessus. En attendant, elle pris quelques instants pour réfléchir à comment remercier son sauveur tout en continuant de marcher vers la sortie du parc...

    " ... Humm ... Ô je sais, c'est à moi de vous inviter quelque part pour vous remercier. Et j'insiste vraiment ! D'accord ? Alors venez, je vous emmène dans un endroit que je trouve agréable dans ce quartier bourgeois. Je n'ai pas grand chose d'autre à offrir, j'ai seulement eu ma paye alors je peux inviter quelqu'un au restaurant et ce sera vous par ce que vous m'avez aider. Aaaah, en plus je meurs de faim ! Enfin je parle, je parle un peu trop et je ne me suis même pas présentée. Moi, c'est Yuna, Yuna Natsume. Enchantée ! "

    Elle n'eut pas besoin d'être encore plus embarrassée pour l'histoire de sa main perdue dans celle d'un inconnu. Elle s'arrêta net de marcher, se mit face à son interlocuteur, et lui tendit la main, sa petite main frêle et pale. Le sourire au lèvres et ses deux yeux verrons levé sur le regard d'ambre du grand brun.

Revenir en haut Aller en bas
Gericko Cazhan
Gericko Cazhan


Messages : 287
Date d'inscription : 12/12/2009

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Left_bar_bleue224/250*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Empty_bar_bleue  (224/250)
~ Don: Métamorphe > Loup, Panthère, Chat... Mraaaw ?

*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Vide
MessageSujet: Re: *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] EmptyVen 12 Mar - 14:42

Visiblement, ni la jeune femme ni personne d’autre ne s’était aperçu de la comédie à laquelle venait de se livrer l’animorphe en passant de sa mini forme féline à celle d’humain parfaitement constitué (Ou pas… mais ça, c’est autre chose…). Et elle ne se débattit pas lorsqu’il étreignit comme s’il avait réellement été son copain, jouant son rôle à la perfection et ne se sentant absolument pas gêné de toucher ainsi une personne qu’il ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve quelques minutes plus tôt… On appelait ça la spontanéité, mes amis. Et pour être spontané, Gericko l’était, agissant plus à l’instinct qu’autre chose. Il s’était donc lancé dans un discours rébarbatif plus qu’autre chose après que toutes les personnes présentes dans les environs se soient retournées sur son passage lorsqu’il s’était exprimé un chouilla trop fort en rejoignant le trio. Les deux soldats avaient vite été gavés par sa tirade au demeurant parfaitement inutile, et les deux jeunes gens s’étaient alors éloignés main dans la main comme le petit couple parfait qu’ils n’étaient pas le moins du monde. Continuant sur sa lancée, le pirate l’avait questionné sur sa matinée, puis proposé de l’inviter au restau quelque part – n’importe où – tout en sachant pertinemment que si elle acceptait, il serait pas dans la merde pour le lui payer ensuite…

« J’ai passé une très bonne matinée, j’ai même trouvé un joli chat sur un banc et il m’a aidé à passer le temps ce gentil chat avant que tu n’arrives et… » Elle s’interrompit net, les soldats étant de toute manière désormais trop loin pour continuer à percevoir les bribes de leur conversation. Gericko se mit à rire de bon cœur, puis s’interrompit en voyant qu’elle s’apprêtait à reprendre la parole.

« Je vous remercie beaucoup de m'avoir sorti de cette situation délicate. Ce n'était pas avec ma petite ombrelle en dentelle que j'aurai pu faire quoi que ce soit et je vous dois une dette... »

Lui devoir une dette ? Il haussa les épaules. « Inutile. » Bah, il s’était bien amusé lui, il ne la considérait pas comme lui étant redevable de quoi que ce soit. Puis qu’est-ce qu’une jeune femme comme elle pourrait bien lui apporter, hein ? Il n’avait rien à lui demander pour qu’elle paye sa dette, à moins de lui extorquer de l’argent… Ce qu’il n’avait par ailleurs pas la moindre envie de faire. Une jeune femme comme elle, c’était tout sauf le genre de victimes qu’il avait l’habitude de se choisir pour se livrer à ses petites activités quotidiennes, alors pourquoi changer ses bonnes habitudes, hein ?
Elle lui adressa un sourire à faire de l’ombre à la pub colgate, avant de reprendre la parole et de continuer sur sa lancée, d’un ton léger. Sa main n’avait toujours pas quitté la poigne de Gericko, mais le pirate ne s’en souciait guère. Limite il n’y pensait déjà plus…

« ... Humm ... Oh je sais, c'est à moi de vous inviter quelque part pour vous remercier. Et j'insiste vraiment ! D'accord ? Alors venez, je vous emmène dans un endroit que je trouve agréable dans ce quartier bourgeois. Je n'ai pas grand chose d'autre à offrir, j'ai seulement eu ma paye alors je peux inviter quelqu'un au restaurant et ce sera vous parce que vous m'avez aidé. Aaaah, en plus je meurs de faim ! Enfin je parle, je parle un peu trop et je ne me suis même pas présentée. Moi, c'est Yuna, Yuna Natsume. Enchantée ! »

Hey bah ! Un vrai moulin à parole, cette Yuna ! Enfin, en un sens, elle venait de lui sauver la vie en retournant l’invitation pour ses frais. Et si elle attendait qu’il la conteste puisque c’est lui qui avait lancé en premier l’idée du restau… Il n’en avait pas la moindre intention, ravi de se faire inviter ! Gericko accepta donc la proposition d’un hochement de tête enthousiaste, avant de reprendre la parole à son tour ;

« Bah moi c’est Gericko. Et pas la peine de me tutoyer, parce que je déteste ça et puis je n’suis pas encore suffisamment vieux pour qu’on me donne du ‘vous’ à tout va ! »

Tandis qu’elle s’arrêtait net sans le prévenir, il manqua de lui rentrer dedans mais se rattrapa de justesse – les convenances, tout de même ! On ne rentrait pas ainsi dans une jeune demoiselle aussi charmante ! –, faisant comme si de rien n’était. Il se saisit de la main qu’elle lui tendait et la serra, amusé par ce geste. C’est qu’il n’avait pas vraiment l’habitude qu’on lui serre la main, encore plus quand ça venait de la part d’une jeune femme comme elle.

« C’est quoi le restau dont tu parles alors ? Pour tout t’avouer, moi aussi j’ai la dalle… chérie. » Il ajouta le dernier mot en appuyant bien dessus, son regard ambre moqueur rivé à celui de Yuna. Et il fallait espérer qu’il ne soit pas tombé sur quelqu’un qui prenne la mouche trop facilement, parce que maintenant qu’elle l’avait invité quelque part avec lui, ce qui signifiait qu’ils allaient être amené à passer un certain temps ensemble, il n’allait pas se gêner pour la taquiner et la faire tourner en bourrique… Eh que voulez vous, il était comme ça et on ne changeait pas son homme du jour au lendemain ! D’autant plus qu’il avait remarqué que le rouge lui montait facilement aux joues. Tout du moins le supposait-il vu comme elle était devenue écarlate devant les soldats de l’Empire tout à l’heure. On allait rire… sisi !



[To be continued...]




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tsubasa Sakurada
Tsubasa Sakurada
H.E.A.R.T.L.E.S.S ~
H.E.A.R.T.L.E.S.S ~

Messages : 731
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 27
Localisation : w o n d e r l a n d.

& Your Virtual Life
► Relationship:
Expérience:
*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Left_bar_bleue10/500*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Empty_bar_bleue  (10/500)
~ Don: Un peu tout, un peu rien ~

*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Vide
MessageSujet: Re: *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] EmptyDim 14 Mar - 14:56

Rp terminé
Expérience acquise

Yuna Natsume:+75 points

Gericko Cazhan: +75 points
________________________________
*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] 6r6lw8
{* I'am the Queen, not the the shadow's King ~
Revenir en haut Aller en bas
https://requiem-no-jiyuu.forumactif.com

Contenu sponsorisé



*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Vide
MessageSujet: Re: *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] *{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE] Empty

Revenir en haut Aller en bas

*{ Maaawwwrrr ♪♫ ~ [ TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem No Jiyuu  :: Anthalys ~ Quartier Aristocratique ~ :: Jardins Suspendus ~ -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit